Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tenue de la session du Conseil national de l’USFP, hier à Rabat : La nouvelle plateforme de la Koutla attendue pour ce mercredi




Tenue de la session du Conseil national de l’USFP, hier à Rabat : La nouvelle plateforme de la Koutla attendue pour ce mercredi
La prédisposition, coulant de source, du parti des forces populaires à ne lésiner sur aucun effort pour la concrétisation des réformes constitutionnelles et politiques que connaît le Maroc, avec à la clé un programme électoral allant dans ce sens. Tels sont les impératifs qui ont particulièrement  marqué les travaux de la session du conseil national tenue hier au siège du parti à Rabat.  
A l’entame de son allocution et au nom du Bureau politique, le Premier secrétaire du parti, Abdelouahed Radi, a saisi cette occasion pour évoquer la place qu’occupent Mehdi Ben Barka et Abderrahim Bouabid  qu’il qualifie de pères spirituels et pour lui, personnellement, et pour tous les Ittihadis. Si les deux regrettés étaient parmi nous  aujourd’hui, le Maroc aurait été dans une autre situation, a-t-il affirmé.
Après la lecture de la Fatiha sur l’âme du martyr Mehdi Ben Barka et du grand militant Abdelhak Sebti, le Premier secrétaire du parti a souligné  que l’actuelle session qui se tient dans des conditions particulières revêt une importance capitale non pas  en termes de résultats qui en seront issus, mais de l’attitude des citoyens vis-à-vis du parti lors des élections électorales et de l’image qu’il leur donnera.   
Concernant la Koutla, Abdelouahed Radi  a tenu à préciser que plusieurs réunions ont été tenues pour une meilleure coordination entre ses composantes  et renouveler sa plateforme qui sera annoncée à l’opinion publique mercredi prochain.
En vue de moraliser la vie politique et  pour que les lois puissent organiser la vie  politique, le parti a mené des négociations avec le gouvernement et nombre de formations politiques outre les commissions du conseil national, a-t-il fait savoir.
La préoccupation principale de l’USFP, c’est de combattre toutes sortes de prévarications, particulièrement politique et électorale, de lutter contre la transhumance et, l’utilisation de l’argent sale et de mettre fin à l’ingérence de l’administration.
Tour en mettant l’accent sur  les efforts déployés pour défendre la cause des femmes, Abdelouahed Radi  a rappelé la procédure suivie par le parti pour le choix des candidats à travers les circonscriptions électorales et la méthodologie appliquée  quant à la liste nationale des femmes. Sans oublier de mentionner que le bureau politique a été habilité à opter pour la procédure idoine permettant de statuer sur les listes nationales des femmes et des jeunes.
Pour sa part, Habib El Malki, membre du Bureau politique, a indiqué que le parti des forces populaires, comme à l’accoutumée, a formé une commission du programme électoral qui a été ouverte sur toutes les compétences du parti mais également sur celles de l’environnement économique et social. Par la même occasion, Habib El Malki a exposé, devant le Conseil national, les grandes lignes  et les principes de base du programme électoral du parti. Il a précisé, par ailleurs,  que ladite commission a organisé plusieurs rencontres et reçu plusieurs propositions et suggestions qui ont été prises en considération afin d’associer certains acteurs spécialisés dans les domaines économique, social et politique.
Le membre du Bureau politique a également expliqué au Conseil national que la conjoncture régionale et internationale ainsi que l’expérience de l’USFP dans la gestion de la chose publique ont été pris en considération lors de l’élaboration du programme du parti de la Rose. Habib El Malki, président de la commission du programme du parti, a souligné que la dialectique complexe entre les différents secteurs a rendu la tâche de l’élaboration du programme électoral très difficile, car l’USFP se doit de disposer  d’un programme applicable dans la réalité et de propositions palpables concernant la jeunesse, la femme et les acteurs économiques, sociaux, politiques et culturels. Le programme de l’USFP vise à renforcer l’économie du Maroc au profit d’une société solidaire et harmonieuse. Il vise aussi l’amélioration des secteurs médiatique et culturel, précise le président de la commission du programme électoral du parti de la Rose. Et d’ajouter que l’USFP s’est doté d’un programme électoral complet attestant qu’il jouit d’une forte capacité susceptible d’ouvrir de nouveaux horizons pour la société marocaine.

Larbi Bouhamida et Kamal Mountassir
Lundi 31 Octobre 2011

Lu 647 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs