Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tentative de suicide d’un officier de police à Khouribga




H.J, un officier de police connu dans tout Khouribga, a alerté samedi les correspondants de presse, les invitant à assister à un fait surprenant : son suicide en direct. Situation qui rappelle bien un hara-kiri. Après s’être aspergé d’essence et en avoir pris de bonnes gorgées et quand il s’apprêtait à s’immoler, il est tombé raide, sans doute, sous l’effet du liquide ingurgité.  Ce qui a nécessité son transport d’urgence à l’hôpital Hassan II où il a reçu les soins nécessaires. Mais ses jours ne sont plus en danger et il a pu quitter l’hôpital le même jour.
C’est l’histoire d’un officier de police qui a de sacrés démêlés avec sa direction. A l’origine, une ancienne affaire de viol prétendu ou supposé. Mais, en tout cas une affaire qui reste à tirer au clair, selon des sources policières.
Un Khouribgui, connu pour compter parmi les grosses fortunes de la région, se voit accusé d’avoir abusé d’une jeune fille au point de lui faire perdre sa «virginité». La victime aurait trouvé le soutien nécessaire auprès dudit officier. Sauf qu’après enquête, son supérieur parviendra à conclure qu’il s’agit plutôt d’un scénario monté de toutes pièces. Par mesure disciplinaire, l’officier H.J est muté à Boujaad, ville qu’il ne regagnera jamais, ont souligné les mêmes sources.
Devant le refus catégorique dudit officier de se soumettre à la décision de la Direction, le préfet de police de la région de Chaouia-Ouardigha est intervenu pour le muter, cette fois, à Marrakech.  Une décision qu’il n’a pas non plus acceptée, refusant ainsi de regagner son poste à la ville ocre.
Suite à ses refus répétitifs, la Direction générale de la Sûreté nationale s’est trouvée dans l’obligation de suspendre le salaire du concerné pour ensuite le révoquer pour abandon de poste, ont tenu à préciser les mêmes sources.
Une enquête sera diligentée pour en savoir plus sur cette tentative de suicide qui plus est, s’est déroulée  dans l’enceinte de l’administration provinciale de la Sûreté nationale à Khouribga.

L.B.
Lundi 1 Août 2011

Lu 1456 fois


1.Posté par Roudani Mohamed le 04/08/2011 17:36
Le même jour deux marocains préfèrent la mort- deux problèmes différents et sociaux. Pourquoi?
Celui qui a l argent domine dans les affaires injustes et criminelles: La réglementation n est pas
respectée-nous manquons de contrôle et de vérification des fortunes ramassées par la Corruption :Si on faisait des visites d inspection de temps à autre comme à la prison civile Marrakech
on aurait évité plusieurs massacres: Marjane doit prendre ses responsabilités de même que les
Chefs de Sureté à Khouribgua:La fille sera entendue par une Commission et doit donner tous
les détaits de son viol -Jour-Heure-Lieu etc... un certificat médical est obligatoire-Le PV établi par
l officier sera également vérifié par une Commission.Eviter les injustices .L ARGENT HARAME

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs