Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tariq Kabbage, le candidat du parti de la Rose : Agadir Idaoutanane sous le charme d’une campagne clean et persuasive




Tariq Kabbage, le candidat du parti de la Rose : Agadir Idaoutanane sous le charme d’une campagne clean et persuasive
Depuis le lancement de la campagne pour les législatives anticipées, Tariq Kabbage,le maire de la ville d’Agadir,qui conduit la liste locale de l’USFP dans la circonscription d’Agadir Idaoutanane, mène sa campagne sur tous les fronts : sur le terrain, Internet (www.tariqkabbage.ma) et à travers réunions,  et meetings.
Et si les nouvelles technologies étaient très peu utilisées lors des précédentes consultations électorales, cette année, Printemps arabe oblige, partis et candidats en font un large usage.. Twiter, Facebook, Youtube, on n’a que l’embarras du choix. Des chaînes Tv sur Youtube diffusent programmes électoraux, interviews, reportages, interventions sur les chaînes nationales, etc.
Pour  Tariq Kabbage et ses colistiers, Mohammed Bajalat, Ijjou Arjdal, Fatima Amehri (notez que la parité, homme-femme, est scrupuleusement respectée), rien ne vaut le contact direct avec le citoyen. Aussi, ont-ils établi un planning de campagne de manière à pouvoir couvrir l’ensemble du territoire de leur circonscription qui comprend des zones urbaines, des piémonts, et des zones montagneuses  en milieu rural.
Mais, qu’à cela ne tienne, Kabbage et ses colistiers auxquels se sont joints les candidats du parti pour la liste nationale, Elbahi Saâdiya, pour les femmes et Jawad Faraji pour les jeunes, mènent une vraie course contre la montre pour toucher toutes les zones : Tiqi, Aourir, Imouzzer, Akesri, Taghazout, Drarga, Taddart, Amskroud, …et le territoire de la commune d’Agadir (Tikouine, Bensergao, Lakhyame, Salam , Anza, Lakhyam, Ihchach, EL Houda, Talborjt, Dakhla,  quartier industriel, Al Massira, Aghroud, Al Qods, Bouargagane, Founty…). En plus, des sorties  sur le terrain, des réunions ont eu lieu avec les associations des hôteliers, les artisans, la CGEM…Au cours de ces tournées, une large distribution du programme électoral du parti et des  listes locale et nationale  ainsi que des tracts électoraux est effectuée par les nombreuses équipes de bénévoles et de la jeunesse ittihadie à Agadir qui soutiennent Tariq Kabbage et ses camarades.  
Partout, c’est un message d’espoir et de foi en l’avenir qui est délivré. Mais, pour éviter que d’autres décident  à leur place, tous les citoyens inscrits sur les listes électorales se doivent d’aller voter vendredi prochain. Car seule une participation massive est à même de barrer le chemin aux utilisateurs de l’argent sale et à tous ceux qui chercheraient à se faire élire en ayant recours  à des pratiques illicites.

Le maire d’Agadir, candidat aux législatives, à l’adresse des électeurs : “Au Parlement, avec mes camarades, nous serons les députés des solutions pour améliorer l’emploi, mieux redistribuer les richesses et installer une croissance durable”


« Mesdames,  Messieurs,
Mes chers concitoyens d’Agadir Idaoutanane,
J’ai décidé de me porter candidat, pour la première fois,  aux prochaines élections législatives du 25 novembre 2011 prochain pour contribuer à la réalisation de l’immense désir de changement qui traverse toutes les couches de la société marocaine.
En conscience et fort de la confiance et de l’engagement unanime de mes camarades socialistes de la préfecture d’Agadir-Idaoutanane qui se sont rassemblés derrière ma candidature, j’estime que le temps est venu pour que mon engagement politique prenne aujourd’hui une autre dimension. Dans ces moments historiques, graves et complexes que traverse notre pays, je n’ai d’autre ambition, avec mes camarades socialistes, que d’ouvrir le chemin d’une société nouvelle, juste et équitable. Nous le ferons avec humilité, mais détermination, sans prétention, mais avec toute notre passion, notre volonté et notre énergie.
Je sais que beaucoup parmi vous, mes concitoyens d’Agadir êtes très attachés à ce que je poursuive mon mandat à la tête du conseil municipal. Je veux ici vous rassurer. Je reste président de la commune et je poursuivrai la réalisation de notre projet avec la même détermination. Le travail que nous menons aujourd’hui est celui d’une équipe soudée et qui est restée solidaire dans les moments  difficiles, comme ceux que nous venons de traverser ces derniers mois. Je vous confirme que notre majorité municipale est entièrement mobilisée à votre service comme à celui de notre ville et sa région.
Un tournant historique
Les prochaines élections législatives auront lieu à un tournant  historique. Le monde vit probablement la plus grave crise depuis la grande dépression de 1929. En effet, le pouvoir financier est en passe de prendre le pas sur le pouvoir politique presque partout, en conséquence de quoi  des pays se trouvent au bord de l’effondrement, voire d’un tsunami de l’ensemble du système économique mondial. La crise écologique et celle de l’énergie requièrent elles aussi de nouvelles exigences de la part de tous les pays. Notre pays est tout aussi concerné.
Mais les voies de l’espérance existent et elles sont déjà à l’œuvre. Jamais le contexte régional n’a été aussi porteur de promesses pour la démocratie, la liberté et la justice. Tous les pays de la rive Sud de la Méditerranée sont touchés  et notre pays aussi.
Notre jeunesse porte avec générosité et courage l’envie d’agir, de changer et de retrouver sa dignité. Le changement est déjà en marche. Il faut l’encourager, la légitimer, l’accompagner par la cohérence de l’action publique en fixant ensemble les nouvelles priorités.
Justice sociale

Au Maroc, les conditions de vie de nos concitoyens se dégradent. Comme président d’une grande ville, je suis confronté au quotidien, à ces réalités où les difficultés, les déséquilibres et les inégalités s’accumulent. Je ressens, à travers les rencontres des hommes et des femmes, monter le sentiment de peur de l’avenir. Nos compatriotes aussi craignent pour leur emploi, leur santé, leur environnement, leur sécurité et l’avenir de leurs enfants. La précarité devient un sentiment permanent. Pour beaucoup, c’est la peur quotidienne du déclassement, de l’exclusion, c’est l’angoisse des  factures, des fins de mois difficiles et du piège de l’endettement.

Des députés avec des solutions

Je crois en la politique et en sa capacité à changer la vie. Au Parlement, avec mes camarades, nous serons les députés des solutions pour améliorer l’emploi, mieux redistribuer les richesses, installer une croissance durable. Face aux grands défis de l’environnement, de l’emploi, du logement, de l’urbanisme, de l’éducation, de la santé, de l’égalité homme-femme, de la qualité de vie, et de la suprématie de la loi dans le cadre d’une justice égale pour tous,  nous devons, aujourd’hui plus que jamais, renouer avec les grandes valeurs de la gauche. Il nous faut apporter de vraies solutions aux problèmes de notre jeunesse qui ne trouve pas sa place dans la société.
Nos compatriotes ne se reconnaissent plus dans les politiques définies à Rabat, car elles sont souvent détournées de leurs objectifs par les lourdeurs administratives et par des lobbys bien connus. Les Marocains rejettent les politiques publiques qui ne servent que des intérêts illégitimes de groupes préoccupés uniquement par le renforcement de leurs propres intérêts privés, notamment, dans les secteurs de l’immobilier et du tourisme.
Mes colistiers et moi,  nous voulons défendre aussi une vision nouvelle pour notre province, qui prenne en compte ses spécificités et valorise sa diversité. Une vision de développement dans le cadre d’une politique nationale nouvelle basée sur la décentralisation et qui tient compte des exigences du projet de la régionalisation élargie.
Nous nous engageons à peser sur les politiques nationales qui impactent le tourisme, les activités portuaires et de la pêche, le commerce, les activités de services et le développement des pôles universitaire et technologique. Nous défendrons également le monde rural, ses richesses naturelles, son agriculture et ses paysans, ses produits du terroir, sa pêche côtière et son tourisme qui doit rester respectueux de la nature, de ses traditions et de son histoire. Par ailleurs, un effort particulier sera entrepris pour renforcer l’identité culturelle de notre région dans sa dimension linguistique pour l’apprentissage de la langue amazighe.

Appel à la mobilisation

Depuis 2003, je mène, avec mes camarades, un combat incessant pour changer notre ville et lutter contre la corruption. Nous avons affronté de multiples obstacles. Nous avons opéré des replis tactiques quand cela était nécessaire, mais nous avons gardé le cap.
En participant massivement aux élections, vous donnerez la possibilité aux membres de notre liste d’être élus, vous empêcherez ceux qui utilisent l’argent sale de décider à votre place.
J’en appelle à vous, citoyens et citoyennes de la préfecture d’Agadir Idaoutanane,  pour que vous vous mobilisiez afin de transformer vos volontés individuelles en énergie collective.
Les prochaines élections législatives vont vous placer en situation de responsabilité ; il  s’agira, en effet, de choisir entre le fait d’engager la dynamique du changement vers une société nouvelle, juste, digne, démocratique et solidaire ou prolonger le statu quo d’un système périmé.
C’est pour cela que j’ai besoin de votre soutien.  »
par Tariq Kabbage

M’BARK CHBANI
Mercredi 23 Novembre 2011

Lu 1296 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs