Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Taoufiq Hjira à la tête du Conseil national de l’Istiqlal


Les Chabatistes renforcent leurs rangs



Taoufiq Hjira à la tête du Conseil national de l’Istiqlal
Hamid Chabat est en passe d’asseoir de plus en plus son autorité sur le Parti de l’Istiqlal  dont il vient de ravir le leadership.
En effet, après l’élection à l’unanimité de Taoufiq Hjira président du Conseil national du parti de l’Istiqlal lors de sa deuxième session qui a entamé ses travaux vendredi à Rabat, le Conseil national du PI a adopté, samedi, le contenu du mémorandum  adressé par Hamid Chabat  à Abdelilah Benkirane.
Dans son communiqué rendu public à l’issue de cette session, et après avoir salué cette décision,  le Conseil national qui est en quelque sorte le parlement du parti,  souligne que les dirigeants du parti « ont bien choisi la conjoncture et le contenu du mémorandum qu’ils adoptent dans sa globalité ».
Selon ledit communiqué, «la décision de participer au gouvernement a été fondée sur des données précises, notamment la conjoncture que traverse le Maroc, les résultats des élections et les nombreux croisements des programmes électoraux des partis de la coalition, d’autant que la Charte et la déclaration gouvernementale a scellé la nature de la relation entre les composantes de la majorité et donc tout dépassement doit être signalé ».
« La participation du PI au gouvernement ne peut nullement l’empêcher de critiquer toute mesure portant atteinte aux intérêts des couches démunies et des catégories économiquement vulnérables », a tenu à affirmer la même source.
Cependant, le Conseil national a menacé  de quitter le gouvernement pour  rejoindre les rangs de l’opposition considérant que le rôle du PI n’est pas de garantir  la majorité à quiconque, mais d’assurer pleinement sa mission en tant que composante essentielle de l’équipe dirigeante de la chose publique, affirme-t-il dans le communiqué final. 
Tout n’est pas pour le mieux, cependant, au sein du parti de la balance. Les pro-Abdelouahed El Fassi, candidat malheureux au poste de secrétaire général, ne comptent pas se laisser faire. Le courant anti-Chabat, « Sans concession », qui ne cesse de contester le mémorandum de ce dernier et l’appel à un remaniement ministériel a tenu à saisir, vendredi,  le secrétaire général du parti,   lui demandant de  « prouver toutes les accusations de «mauvaise gestion des deniers du parti et de dévoiler la liste des bénéficiaires de ses fonds de façon illégale». Les membres de ce courant lui demandent également de publier le rapport de la Cour des comptes sur la comptabilité du parti, et ce, «en vue d’asseoir le principe de transparence au sein du parti.»

Larbi Bouhamida
Lundi 14 Janvier 2013

Lu 640 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs