Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Tanger : Abandon de l’opération de révision du plan d'aménagement de Jbel Kébir




Tanger : Abandon de l’opération de révision du plan d'aménagement de Jbel Kébir
Les autorités locales de Tanger ont décidé mercredi de mettre fin à l'opération de révision du plan d'aménagement de la zone de Jbel Kébir, la route d'Achakar et Ziaten, un projet qui a suscité la polémique au sein de la société civile et des acteurs politiques locaux.
Selon les autorités locales, cette opération qui portait sur une zone dotée de grands potentiels naturels avec une couverture forestière dense et un positionnement entre le Détroit de Gibraltar et l'Océan atlantique, a été arrêtée en attendant la révision globale du plan d'aménagement de la ville de Tanger, attendue dans les mois à venir.
L'annonce du lancement de l'opération de révision du plan d'aménagement de la zone de Jbel Kébir avait suscité les craintes quant à une éventuelle ouverture de l'espace forestier à l'urbanisation, en dépit des explications des autorités locales qui avaient assuré que la révision va dans le sens de la diminution de la densité urbaine dans cette zone et l'augmentation de la surface forestière.
Par ailleurs, des observateurs redoutent que certains propriétaires de terres dans cette zone ne profitent de l'arrêt du projet de révision pour demander des permis de construire, l'actuel plan d'aménagement n'interdisant pas la construction dans la zone concernée. Plusieurs acteurs de la société civile appellent, à cet égard, à classer l'ensemble de Jbel Kébir, réserve naturelle, pour empêcher toute invasion urbanistique de cet espace vital, considéré comme un poumon de la ville du Détroit.
La coordination de protection de l'environnement et des espaces verts de Tanger a tenu mardi une rencontre avec les parlementaires, les présidents des conseils élus et des Chambres professionnelles, afin d'adopter une position commune contre toute révision du plan d'aménagement qui serait de nature à porter atteinte à la forêt de Jbel Kébir, une initiative soutenue par l'ensemble des acteurs politiques locaux.
Les autorités locales avaient déjà affirmé, dans un communiqué, que contrairement aux inquiétudes exprimées, la révision allait dans le sens du renforcement des espaces forestiers, la limitation des constructions et l'interdiction de la construction en bord de mer dans la zone concernée.
Le projet de révision prévoyait, en effet, d'interdire la construction dans 400 hectares supplémentaires, actuellement ouverts à l'urbanisation, qui seront rattachés à l'espace forestier. Cette mesure aurait permis d'augmenter à 2.200 hectares la superficie forestière protégée dans les environs de Tanger, contre 1.800 hectares actuellement.
Il était aussi question d'interdire la construction en bord de mer sur les côtes d'Achakar et de Sidi Kacem, aujourd'hui ouvertes à l'urbanisation, et de diminuer la densité urbanistique dans la zone d'Achakar, en limitant à deux étages la hauteur des constructions, contre 4 étages actuellement.

MAP
Samedi 17 Mars 2012

Lu 1143 fois


1.Posté par tangersol le 18/03/2012 09:39
Salut bonjour:
Souvent lire ce site et des nouvelles relatives à Tanger.
Il ya trois ans ma femme et moi avons pris un voyage à cet endroit merveilleux et nous aimons depuis le début. depuis lors, notre temps de loisir et de vacances ont été dépensés à la villa du détroit, où nous avons de bons amis Marocains et les étrangers.
Je suis avec curiosité l'évolution politique et sociale de cette ville et je suis impatient de vérifier que les journalistes peuvent s'exprimer plus librement et sont peut-être certains postes dans le nouveau gouvernement sur la démocratisation du pays et une plus grande liberté.
Nous aimons la région du Cap Spartel, Slokia, Mediouna, Jbila, la montagne et le paysage. Nous regrettons la saleté de l'environnement et le manque de soins des deux citoyens et le gouvernement. En vertu de toute pin ou d'eucalyptus entassés des ordures et des déchets.
J'ai lu l'article sur le réaménagement urbain présumé dans la région je n'ose même pas imaginer ce que cette région peut être converti. S'il vous plaît mettre un frein à la spéculation des terres protégées parce que leurs enfants et petits-enfants vous en seront reconnaissants,
Je vis en Espagne et nous avons un exemple très proche de ce qui a été la spéculation incontrôlée de sites protégés et donnez-moitrès triste que cela est permis dans ce pays merveilleux.
En passant, je tiens à signaler l'horreur architecturale qui est autorisé dans les grottes d'Hercule.
Emblème et le logo de la ville, lieu de rêves, mystique, historique, tourisme, ...
Nous aimons y aller et voir l'océan avec un thé ou des sardines dans la multitude de terrasses qui ont proliféré sans aucun ordre ou de contrôle.
Est-ce pas plus de 10 jours, nous avons été en arrière et me demande et le désespoir nous ont envahis, quand nous avons vu de nouveaux murs de béton qui empêchent d'admirer la vue de la mer vers la gauche parce que «quelqu'un» a décidé de faire un mur de plus de 4 mètres de haut et aussi empêcher le passage d'une porte.
Où sont les autorités, le gouvernement, le ministère du tourisme, de l'environnement?, Comment est-il possible que se permettent ces aberrations urbanistique?, Il ya un an, nous contemplons ce que à la nuit tombante, plusieurs personnes sont allés travailler, mais maintenant, ne cachent pas en plein jour et sans aucune hésitation, vous pouvez vérifier et d'écouter le martèlement des marteaux et des outils de collaboration, arrachant des sites pour la nature, car sans aucun goût ou de contrôle, soulèvent de véritables horreurs qui blessent non seulement la voir, mais ce qui est plus grave et douloureux: l'histoire, l'avenir et du cœur.
Où sont les promesses de la vision 2020 du tourisme ?, ….nous avons des paysages désertiques avec des plages magnifiques sur les quels construire des hôtels, créer des emplois, développer le pays , .. sans avoir à toucher la montagne ou sites protégés,... s'il vous plaît
Les générations futures vous remercieront.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs