Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Swing States" : Ces Etats qui détermineront l'issue de la présidentielle américaine




"Swing States" : Ces Etats qui détermineront l'issue de la présidentielle américaine
L'issue de l'élection présidentielle américaine d’aujourd’hui, opposant le président démocrate sortant Barack Obama au républicain Mitt Romney, sera de toute évidence tranchée par le vote d'une poignée d'Etats, dits indécis, qui peuvent basculer d'un côté comme de l'autre et où la bataille électorale fait rage depuis des mois entre les deux candidats.
Ainsi, sur la cinquantaine d'Etats que compte la carte électorale américaine, douze d'entre eux, surnommés "Swing States", en ce sens qu'ils ne sont acquis d'avance pour aucun des deux prétendants à la Maison Blanche, pourraient receler la clé de la victoire pour Obama comme pour Romney.
Ces Etats sont la Floride, l'Ohio, la Virginie, le Wisconsin, le Colorado, le Nevada, la Pennsylvanie, l'Iowa, le New Hampshire et la Caroline du Nord, le Michigan et le Minnesota.
Dans le système de suffrage universel indirect régissant la présidentielle américaine, le décompte des voix se fait Etat par Etat, en ce sens que les électeurs désignent des représentants (grands électeurs) qui sont ensuite chargés d'élire le ticket comprenant le président et le vice-président. Ce type de suffrage donne une importance disproportionnée aux Etats indécis, qui sont, par conséquent, hautement courtisés par les deux camps. Mais parmi l'ensemble de ces douze Etats indécis, les observateurs et les équipes de campagne des deux candidats sont unanimes à reconnaitre que c'est l'Ohio qui risque de déterminer cette année l'issue de l'élection présidentielle.
Ce territoire du Midwest américain, véritable microcosme des Etats-Unis avec ses zones urbaines, rurales et industrielles, reste l'Etat-clé par excellence dans cette élection très serrée, où Obama et Romney sont au coude-à-coude depuis des mois dans les intentions de vote au niveau national.
L'importance de l'Ohio dans cette élection réside aussi dans le fait que dans l'histoire récente des présidentielles américaines, aucun républicain n'a réussi à accéder à la Maison Blanche sans avoir remporté le vote de cet Etat, le septième plus important en nombre de grands électeurs, le candidat qui y arrive en tête, en empoche 18. En effet, la carte électorale est telle cette année que Mitt Romney doit presque impérativement remporter l'Ohio pour pouvoir gagner l'élection présidentielle de mardi, à défaut de remporter quasiment l'ensemble des autres Swing States.
Un sondage d'opinion NBC News/Wall Street Journal/Marrist, publié ce week-end, donne une avance de 6 points au président Obama dans l'Ohio avec 51% des intentions de vote, contre 45 pour Romney.
Une autre enquête CNN/ORC, diffusée samedi, crédite pour sa part le président Obama de 50 % des intentions de vote dans l'Ohio, contre 47 % pour le candidat républicain.
Ces chiffres reflètent, d'une manière ou d'une autre, les difficultés rencontrées par Mitt Romney dans l'Ohio en raison du fait que le plan de sauvetage du secteur automobile du président Obama y reste très populaire. Car dans ce territoire du Midwest, le secteur automobile continue d'employer des milliers de personnes et contribue à l'embellie que connait l'économie de l'Etat, où le taux de chômage reste inférieur à la moyenne nationale.
La stratégie électorale de Romney, qui s'attaque à la politique économique et de l'emploi du président Obama, trouve par conséquent peu de résonance chez les électeurs de l'Ohio. Ses positions antérieures vis-à-vis du plan de sauvetage du secteur automobile ne lui facilitent pas non plus la tâche auprès des électeurs de cet Etat.
Romney avait, en effet, publié, fin 2008, une tribune dans le New York Times, intitulée "Laissez Detroit faire faillite", en allusion à la ville du nord-américain abritant les sièges et usines des plus grands constructeurs automobiles US, à savoir General Motors, Ford et Chrysler.
Lors de la présidentielle de 2008, sur la douzaine de Swing States que compte la carte électorale américaine, Barack Obama avait remporté six d'entre eux, à savoir l'Ohio, la Floride, la Pennsylvanie, le Colorado, le Wisconsin et la Virginie, qui avaient largement contribué à sa victoire historique face à son adversaire de l'époque John McCain.

MAP
Mardi 6 Novembre 2012

Lu 653 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs