Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Suspension provisoire d'un policier poursuivi dans une affaire de viol




La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a décidé la suspension provisoire d'un agent de police poursuivi dans une affaire de viol à Benguerir, en attendant le jugement définitif du tribunal pour le présenter devant le conseil disciplinaire.
Dans une mise au point transmise mercredi à la MAP, la DGSN rappelle que les services de police de Benguerir ont reçu le 3 mars 2015 une plainte de la part d'une femme qui avance avoir été victime de viol avec défloration ayant engendré une grossesse par un agent de police exerçant à la ville, ce qui a conduit à l'ouverture d'une enquête judiciaire sur l'affaire sous la supervision du parquet compétent, et d'une enquête parallèle par les services centraux de la DGSN.
Dès la clôture des procédures de l'enquête judiciaire, l'agent de police en question a été déféré le 24 mars 2015 devant le parquet compétent qui a décidé de le renvoyer comparaitre devant le juge d'instruction qui a ordonné à la police scientifique et technique d'effectuer une expertise génétique laquelle a confirmé la relation biologique entre l'agent de police et l'enfant de la plaignante.
Le tribunal compétent a condamné en première instance l'agent de police à une peine d'emprisonnement avec sursis, jugement qui a fait l'objet de recours devant la Cour d'appel, qui n'a pas encore rendu son verdict.
La publication de cette mise au point intervient pour éclairer l'opinion publique et enlever toute confusion suite à la diffusion par certains médias d'une vidéo sous le titre "Vidéo... lettre émouvante à faire pleurer les pierres d'une jeune femme violée par un agent de police". Tout en confirmant ces données, la Direction générale de la sûreté nationale assure qu'elle suit cette affaire en cours de jugement, avant de prendre les mesures administratives nécessaires.

Arrestation d’un narcotrafiquant international

Le service régional de la police judiciaire de la ville d’Errachidia a procédé, mercredi soir, sur la base d'informations précises fournies par la Direction générale de surveillance du territoire national, à l’arrestation d’un individu soupçonné de liens avec un réseau criminel spécialisé dans le trafic international de drogues et à la saisie de près d’une demie tonne de drogue dans le domicile de ce dernier. La perquisition effectuée dans le domicile du mis en cause (28 ans), situé au douar de Tighmert, à 140 km au sud d’Errachidia, a permis la saisie de 19 sacs contenant près de 500 kg de drogue, précise un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Le prévenu a été placé en garde à vue sous la supervision du parquet compétent, ajoute le communiqué, notant qu’une enquête judiciaire a été engagée contre un autre individu, âgé de 36 ans, interpellé en compagnie du mis en cause principal sur le lieu de saisie des stupéfiants.
Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts des services de la DGSN en matière de lutte contre le trafic international de drogues et de psychotropes.

 

Vendredi 18 Novembre 2016

Lu 891 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs