Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Suspension des négociations pour la libération des Casques bleus fidjiens




Suspension des négociations pour la libération des Casques bleus fidjiens
L'armée fidjienne a défendu jeudi le comportement des Casques bleus fidjiens qui se sont rendus à la branche syrienne d'Al-Qaïda sur le plateau du Golan en Syrie et révélé que les négociations avec les preneurs d'otages étaient pour le moment suspendues.
Le chef de l'armée fidjienne, Mosese Tikoitoga, qui s'exprimait peu de temps après que le Conseil de sécurité de l'ONU eut exigé la "libération immédiate et sans conditions" des 45 Casques bleus, a déclaré qu'il y avait une "pause" dans les négociations avec le Front Al-Nosra.
 Mais il a expliqué que les négociateurs dépêchés par l'ONU sur le plateau du Golan l'avaient assuré qu'il s'agissait d'un cas de figure normal dans ce type de situation.
 Les ravisseurs "n'établissent pas de contact pour pouvoir reprendre l'initative", a-t-il dit, ajoutant que le lieu de détention des Casques bleus était toujours inconnu. "C'est simplement une question de tactique. J'espère que les discussions reprendront bientôt".
 ll a également défendu l'attitude de ces Casques bleus membres de la Fnuod, la Force de l'ONU chargée de l'observation du désengagement entre Israël et la Syrie, qui ont été pris en otages le 28 août alors que 75 de leurs collègues philippins attaqués par les rebelles syriens sont sortis indemnes des combats. 
 Les Fidjiens se sont rendus sur ordre direct du commandant de la Fnuod, a affirmé le général Tikoitoga. "A aucun moment dans aucune opération, je ne m'attendrais à ce que mes officiers n'obéissent pas aux ordres de leur commandement", a-t-il dit. "Les Philippins l'ont fait et le gouvernement philippin les a soutenus. Nous ne pouvons pas les critiquer pour cela mais nous ne pouvons pas les imiter, nous suivons notre propre éthique d'obéissance aux ordres", a-t-il ajouté. 
 Le Front Al-Nosra, qui combat auprès des rebelles le régime de Bachar al-Assad en Syrie, demande notamment à sortir de liste noire des organisations terroristes établie par les Nations unies, avait révélé mardi l'armée fidjienne.
 La Fnuod compte 1.223 hommes issus de six pays (Inde, Fidji, Philippines, Irlande, Pays-Bas et Népal). Son mandat vient d'être renouvelé pour six mois, jusqu'au 31 décembre 2014.
 

AFP
Vendredi 5 Septembre 2014

Lu 84 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs