Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Stades verts et inclusion sociale pour un Mondial-2014 "durable" au Brésil




Stades verts et inclusion sociale pour un Mondial-2014 "durable" au Brésil
Le Comité organisateur local (COL) de la Coupe du monde de football 2014 au Brésil a présenté mardi sa stratégie pour faire un Mondial "durable", dans le cadre de Rio+20, la Conférence de l'ONU qui s’est déroulée  à Rio.
C'est au Maracana de Rio, le temple du football brésilien, que se déroulera la finale.
Des stades verts avec des systèmes pour économiser l'eau et l'energie et des investissements massifs dans des programmes sociaux et d'écucation font partie du pari fait par le Brésil et la FIFA pour organiser un Mondial le plus respectueux possible de l'environnement.
"L'objectif principal est de faire un événement qui utilise toutes les ressources avec intelligence, en créant l'équilibre entre aspect économique, développement social et protection de l'environnement", a indiqué le directeur de responsabilité sociale de la FIFA, l'Argentin Federico Addiechi.
La série des grands événements sportifs au Brésil commence dans moins d'un an avec la Coupe des confédérations, qui sera suivie du Mondial de foot 2014 et des Jeux olympiques 2016, ce qui a donné lieu à des investissements massifs en installations sportives et infrastructures.
Treize milliards de dollars seront investis dans les stades uniquement. Pour financer la construction de ces grandes structures, la Banque de développement économique et sociale (BNDES) exige un certificat écologique.
"Les solutions technologiques pour assurer la durabilité incluent le recyclage des matériaux de construction dans des travaux publics, l'utilisation de l'eau de pluie pour les réservoirs et pour arroser les pelouses, l'énergie solaire et autres sources d'énergie renouvelable pour l'éclairage", a dit Luis Fernandes, le nouveau représentant du gouvernement dans le COL.
La FIFA a indiqué qu'elle exigerait des stades "verts" pour les prochaines coupes du monde, en Russie en 2018 et au Qatar en 2022.
La FIFA a également investi 20 millions de dollars, la moitié du budget de la direction de responsabilité sociale, dans un programme d'inclusion sociale.
 

Libé
Lundi 25 Juin 2012

Lu 241 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs