Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Soutenir la dimension sociale dans les opérations de relogement

Signature d’une convention-cadre entre le groupe Al Omrane et l’Agence de développement social




Soutenir la dimension sociale dans les opérations de relogement
Promouvoir la dimension sociale dans les politiques de résorption de l’habitat insalubre. Tel a été l’objet de la convention signée entre le groupe Al Omrane et l’Agence de développement social. Ce partenariat porte sur le soutien et l'accompagnement des efforts de l'Etat visant l'amélioration des conditions de vie des citoyens en facilitant leur accès à un logement décent et leur intégration dans leurs nouveaux quartiers. Et ce, à travers une approche intégrée de développement socio-spatial, permettant une meilleure gouvernance des programmes et opérations de relogement des familles résidant dans les quartiers d'habitat insalubre. 
Pa ailleurs, il a été souligné que la mise en ouvre de cette convention participera, au renforcement des capacités d'intervention des acteurs locaux dans le domaine de l'accompagnement et le développement social, l'animation sociale au sein des quartiers et de manière générale l'amélioration des conditions de vie des citoyens et le développement de leur sentiment d'appartenance à leurs nouveaux quartiers.  A cette occasion, le président du directoire du holding Al Omrane, Badre Kanouni, a souligné l'importance de l'approche participative adoptée par son groupe dans la gestion sociale des projets de recasement et qui lui a permis une meilleure maîtrise des conditions de réussite dans l'offre de logements décents et une meilleure intégration socio-spatiale des ménages cibles. Et de réitérer son soutien aux initiatives d'animation sociale au niveau des espaces de relogement. « Le recours à l'ADS va permettre de donner une plus forte impulsion à cette opération », relève M. Kanouni, en espérant « une meilleure efficacité dans l'accompagnement et l'aide des citoyens ».  Pour sa part, le directeur de l'ADS, Abdellatif Bouazza, a réaffirmé l'engagement de l'Agence pour le déploiement de programmes intégrés d'accompagnement et de développement social, au profit des populations concernées par les projets de relogement, englobant des actions de développement, des études de terrain et des plans de formation. Selon lui, il ne s’agit pas seulement de recaser les familles mais de prendre compte également de la dimension sociale afin de les aider à mieux s’intégrer.   A souligner par ailleurs que la cérémonie de signature a vu la présence de la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui, du ministre de l'Habitat et de la Politique de la ville, Nabil Benabdallah et du directeur de l'Agence française de développement au Maroc, Eric Baulard.  

N.M
Jeudi 20 Novembre 2014

Lu 565 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs