Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Solidarité régionale et internationale pour lutter contre les changements climatiques




Solidarité régionale et internationale pour  lutter contre les changements climatiques
 
La ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement chargée de l'Environnement, Hakima El Haite a plaidé à New York en faveur d'une solidarité régionale et internationale comme prélude pour lutter contre la désertification et les changements climatiques.
"Les objectifs visant à lutter contre ce phénomène seraient difficiles à atteindre sans une solidarité locale, régionale et internationale", a indiqué Mme El Haite qui s'exprimait lors d'une session sur la gestion durable des terres organisée par le Maroc, le Qatar, l'Allemagne et l'Islande en marge du débat général de la 69è session de l'Assemblée générale de l'Onu qui se tient du 24 au 1er octobre au siège de l'Organisation internationale à New York.
Elle a expliqué à cet égard que la dégradation des terres, l'érosion et le changement climatique exigent de tous les intervenants de faire preuve de plus de vigilance et d'un engagement sérieux pour redresser cette situation et parer aux facteurs qui mettent en péril la sécurité alimentaire dans le monde, notamment en Afrique.
"Il est désormais important" d'assurer un transfert de technologies, de savoir-faire et d'expertise et de mobiliser les fonds nécessaires pour aider à l'éradication de ces phénomènes et relever "ce défi international" en s'appuyant notamment sur une approche intersectorielle et exhaustive, a-t-elle recommandé. Evoquant les efforts déployés par le Maroc pour faire face aux effets du changement climatique, notamment la désertification et les périodes de sécheresse, Mme El Haite a mis en avant la politique des barrages mise en place depuis les années 60.
Cette démarche a permis de gérer d'une manière propice et optimale les ressources en eau et la demande croissante pour cette source vitale, a-t-elle dit, ajoutant que d'autres politiques destinées notamment à la protection des eaux souterraines ont été adoptées.
Dans le même ordre d’idées, la ministre a souligné la pertinence du plan agricole "Maroc Vert" dans le cadre duquel plusieurs stratégies et programmes ont été mis en place pour une meilleure gestion des ressources naturelles.
 

Jeudi 25 Septembre 2014

Lu 701 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs