Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Six extrémistes juifs suspectés de la mort de Mohammad Abou Khdeir, arrêtés

Cinq Palestiniens tués par des drones israéliens en riposte à des tirs de roquettes




Six extrémistes juifs suspectés de la mort de Mohammad Abou Khdeir, arrêtés
La police israélienne a arrêté six extrémistes juifs après la mort d'un jeune Palestinien de Jérusalem-Est brûlé vif, dans un climat de tension illustré par des tirs répétés de roquettes de Gaza, où cinq combattants ont été tués par des drones israéliens. 
Les suspects appréhendés à l'aube dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de l’adolescent palestinien brûlé vif, six jeunes, "appartiennent à un groupe extrémiste juif", selon Netanyahu qui a promis que "les auteurs de ce crime horrible subiraient toute la rigueur de la loi". Aucun autre détail n'a été divulgué, l'affaire étant soumise à la censure, mais la police a admis, pour la première fois, que l'assassinat du jeune Palestinien pourrait avoir eu des raisons politiques, "la piste privilégiée est celle d'un crime à motif nationaliste", a dit à l'AFP une porte-parole de la police.  Mohammad Abou Khdeir, 16 ans, avait été enlevé et brûlé vif  le 2 juillet dans le quartier de Chouafat, à Jérusalem-Est occupée et annexée. Dès la découverte de ses restes, les Palestiniens avaient accusé des juifs extrémistes de l'avoir kidnappé et tué par vengeance après le rapt et le meurtre de trois étudiants israéliens dans la région d'Hébron, en Cisjordanie occupée, attribués par Israël au mouvement islamiste Hamas. 
 A l'intérieur du "Triangle", le nom de la région de Galilée qui regroupe des agglomérations arabes, la police a annoncé avoir arrêté 35 manifestants dans la nuit de samedi à dimanche, pour moitié des mineurs. De violents affrontements ont à nouveau éclaté dimanche soir dans le nord d'Israël, notamment à Nazareth, la plus grande ville arabe d'Israël, et à Tamra. Seize manifestants arabes israéliens ont été interpellés, selon la police. 
Ce climat de violence inter-communautaire a aussi enflammé les réseaux sociaux où les appels à la vengeance se sont multipliés des deux côtés. 
 A Gaza, trois activistes palestiniens ont été tués et deux civils blessés dans une attaque de drone israélien à Rafah dans le sud de la Bande de Gaza tôt lundi matin, selon le porte-parole des services d'urgences de Gaza, Achraf Al-Qoudra. Cette attaque s'est déroulée quelques heures après que deux premiers activistes aient été tués dans un précédent raid de drone. Selon la branche armée du Hamas, les Brigades Ezzedine Al-Qassam, six de ses membres ont été tués dans l'attaque de Rafah. L'armée israélienne a déclaré avoir "pris pour cible neuf sites terroristes et bases de lancement de roquettes dans la Bande de Gaza". Depuis dimanche matin, au moins 25 roquettes et obus de mortier se sont abattus en territoire israélien, sans faire de blessé, selon l'armée qui a répliqué par des frappes aériennes et des tirs d'artillerie contre l'enclave palestinienne. Depuis minuit, au moins 12 roquettes se sont abattues sur le sud d'Israël, dont une a légèrement blessé un soldat et causé des dommages lundi matin, selon un communiqué militaire. 
Par ailleurs, Israël a frappé dans la nuit de dimanche à lundi une position syrienne suspectée selon l'armée d'être à l'origine d'un tir d'obus sur la partie du plateau du Golan occupée par Israël.
 

AFP
Mardi 8 Juillet 2014

Lu 471 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs