Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Signature d’une convention entre Mokrisset et Molenbeek-Saint-Jean : Les MRE de Belgique jettent leur dévolu sur Ouezzane




A l’initiative des ressortissants marocains originaires de la commune de Mokrisset, résidant à Bruxelles en Belgique, une convention de jumelage et un protocole de collaboration entre  cette commune de la province d’Ouezzane et celle de Molenbeek-Saint-Jean (région de Bruxelles) seront signés ce 28 septembre 2011.
Des hauts responsables de la commune bruxelloise et des représentants du service de Coopération au développement  de l’ambassade de Belgique  à Rabat seront présents à cet événement historique qui se déroulera à Mokrisset.
Le but de ce jumelage est non seulement  d’aider  la commune de Mokrisset  et ses habitants à se développer  sur les plans économique et social mais aussi de s’inspirer  de l’expérience de la commune belge dans différents domaines, car selon plusieurs associations présentes sur place, cette région manque de beaucoup d’initiatives dans tous les domaines et ses habitants sont livrés à eux-mêmes.
« Nous voulons changer les choses à Mokrisset, apporter des subsides afin de créer un centre sportif, une bibliothèque pour occuper les jeunes après les cours ou en soirées, combattre l’analphabétisme, etc. », a déclaré Abdeladim Tbez, un ressortissant marocain résidant en Belgique.
 Pour lui, cette initiative n’a pas été de tout repos. Elle est l’aboutissement d’un long combat des MRE de Bruxelles, afin de convaincre le collège des Bourgmestres et les Echevins de la commune bruxelloise ainsi que les représentants de l’Association de la ville et de communes de la région de Bruxelles-Capitale de la nécessité de  ce jumelage et ce qu’il pourra apporter à cette commune de la région d’Ouezzane. D’autant plus qu’elle offre un bon potentiel  naturel et culturel inexploité jusqu’à présent par l’Etat marocain et surtout par la commune de Mokrisset, ce qui a poussé les volontaires de la société civile, en collaboration avec les cadres supérieurs de la région, à créer  l’Association  génération de développement de Mokrisset (AGDM) et qui travaillera la main dans la main avec les autres associations actives dans la commune afin de soutenir  ce jumelage et de faire sortir la commune de la marginalisation et de l’exclusion.

Hicham Amer
Mardi 27 Septembre 2011

Lu 870 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs