Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sidi Bennour : la marche pour l’eau




Sidi Bennour : la marche pour l’eau
Le 24 courant, les habitants du douar Al Qaria, accompagnés de leurs enfants, brandissant banderoles exhibant leurs doléances, ont organisé une marche pour faire valoir leurs droits. Ils crient leur colère contre le  manque d’eau en ces jours de canicule.
Une marche contre la soif. Une marche pour l’eau potable, cette source dont la consommation augmente avec la chaleur qu’il fait.
Libé a contacté le conseil municipal pour s’enquérir de la situation intenable qui sévit dans ce bidonville d’Al Qaria récemment annexé à la ville de Sidi Bennour, suite au découpage administratif lors des dernières élections municipales.  On nous a affirmé que le conseil municipal de Sidi Bennour a honoré ses engagements auprès des habitants d’Al Qaria, compte tenu da la place qu’occupe ce bastion de militantisme et de rencontre des résistants qui se réunissaient à Sidi Bo Sekkaouen pour libérer le pays du joug du colonialisme : « Douar Al Qaria occupe une bonne place dans notre cœur d’ Usfpéistes, combien de nationalistes sont passés par là ! »  
 « Depuis 2011, dit notre interlocuteur, nous avons fait des mains et des pieds pour trouver une solution définitive à la problématique de l’approvisionnement d’Al Qaria en eau potable. Pour ce, nous avons adressé une correspondance au ministère de l’Agriculture, à la direction de l’ORMVAD pour la cession du territoire sur lequel est construit ledit douar »,  puisqu’il relevait de la zone d’influence de l’office, et partant, toute intervention de la part du conseil municipal et ses partenaires est nulle et non avenue, car  illégale.
 Aussitôt une solution, quoique timide, a été trouvée pour au moins atténuer l’ampleur de ce manque en eau potable, «Après avoir écrit, ajoute notre interlocuteur, au ministère, à l’ORMVAD, une convention de partenariat a été conclue entre le conseil municipal de Sidi Bennour et la RADEEJ d’El Jadida pour l’approvisionnement du douar Al Qaria en eau potable. » Pour ce, une enveloppe de 2.000.000 de dirhams a été injectée par le conseil municipal dans les caisses de la RADEEJ pour la réalisation de ce projet vital».
 Du moment que la balle est maintenant dans le camp de la RADEEJ, ne faudrait-il pas trouver une solution à ce problème ?

Abdelkrim Mouhoub
Vendredi 28 Juin 2013

Lu 1054 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs