Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Si notre pays a été en mesure de s’opposer aux tentatives de déstabilisation, c’est bien grâce au consensus entre les institutions légales et les partis nationaux et démocrates




Si notre pays a été en mesure de s’opposer aux tentatives de déstabilisation, c’est bien grâce au consensus entre les institutions légales et  les partis nationaux et démocrates
Le Bureau politique de l’USFP a tenu lundi 1er septembre une réunion consacrée à de nombreux points dont la rentrée politique, des questions organisationnelles et institutionnelles ainsi que  la préparation des prochaines échéances.  
A l’entame de cette réunion, le Premier secrétaire du parti, Driss Lachguar, a présenté un rapport sur les différents points  à  l’ordre du jour, des propositions et des projets de résolution qui ont été examinés par le Bureau politique qui a conclu :
1-Le Bureau politique considère que, grâce à la nouvelle Constitution, notre pays a fait un grand pas vers la démocratie mais connaît actuellement une situation de régression aux niveaux politique, législatif et des droits à cause de la mainmise du PJD sur le gouvernement et la  diffusion  de positions réactionnaires et de droite hostiles au progrès et à la démocratie.    
Cette situation n’est pas sans rappeler celle vécue par le Maroc   avant l’avènement du gouvernement de l’alternance consensuelle, et ce pour consolider la mainmise totale du PJD sur les rouages de l’Etat,  la vie politique, sociale et culturelle en vue de servir un agenda réactionnaire qui a conduit nombre d’expériences à des catastrophes pour certains pays.
Dans ce cadre, le Bureau politique a mis l’accent sur les besoins en matière de développement, de progrès, de démocratie, de justice et d’égalité, lesquels besoins  imposent à  notre pays d’adhérer, sans hésitation, à la marche des pays développés qui ne transigent aucunement sur ces principes pour assurer à leurs peuples liberté et bien-être. 
Il a également rappelé que le consensus autour de la nouvelle Constitution a été considéré comme un pacte renouvelé et l’annonce d’une nouvelle étape  qui doit absolument rompre avec le passé, les méthodes d’autoritarisme, de dépréciation du rôle des partis politiques et des élites ainsi qu’avec les hésitations de s’orienter vers la vraie modernité, l’esprit éclairé et la  démocratie. 
Le Bureau politique a assuré que la résistance affichée par le Maroc face aux mouvements visant la déstabilisation et la division du pays   a été et restera  l’aboutissement  de l’accord et du consensus entre les institutions légitimes et les partis politiques nationaux. Ce qui lui a permis de progresser dans l’édification démocratique, la préservation de la stabilité et la défense de l’intégrité territoriale.
2- Tout en soulignant, non sans amertume, l’entêtement du gouvernement à vouloir détruire l’ensemble des acquis démocratiques  et sociaux, faisant ainsi fi des luttes du peuple marocain durant des décennies pour l’édification de l’Etat de droit, le Bureau politique :
 -Met en garde contre la situation que pourraient engendrer les décisions impopulaires du gouvernement qui touchent directement la vie quotidienne du citoyen, l’avenir des fonctionnaires, des salariés ainsi que des générations futures.  Toutes ces décisions n’auront en fin de compte pour conséquence que de créer les conditions de crise et mettre à nu la prétendue thèse de la stabilité. 
- Contre les sempiternels atermoiements  du gouvernement à ouvrir un dialogue social sérieux et responsable avec les organisations syndicales concernées sur les Caisses de retraite, mais  qui recourt à des solutions partielles au détriment des sacrifices et de l’avenir des fonctionnaires.
-Appelle le gouvernement à assumer ses responsabilités  en proposant des solutions radicales et globales  qui prennent en considération, dans toutes les fonctions,   les conditions   professionnelles et leur spécificité sociale ainsi que les besoins qu’exige le développement des caisses sociales, à même de rehausser la prestation professionnelle  et de garantir l’avenir des fonctionnaires.    
° Rend hommage à l’occasion de la rentrée scolaire aux femmes et aux hommes de l’enseignement et à tous les fonctionnaires de l’éducation dans les villes et les campagnes, et ce pour leurs rôles pionniers dans l’accomplissement de leurs missions pédagogiques, et leur engagement effectif dans tous les combats de réforme qu’a connus notre pays depuis des décennies. Il considère que la réalisation du développement social ne peut être atteinte sans la réhabilitation de cette catégorie importante de la société, loin de toute démagogie ou atteinte à leurs droits accumulés grâce à ses luttes et ses sacrifices.
° Exhorte à renforcer le front social en encourageant la coordination entre les syndicats en vue de concentrer leurs efforts pour défendre le peuple et les travailleurs contre les attaques impitoyables du gouvernement portant atteinte aux acquis sociaux et au pouvoir d’achat. Il affirme que toutes les organisations du parti adhèrent aux luttes populaires, aux mouvements sociaux et aux luttes que les travailleurs et les couches sociales mènent pour défendre leurs droits.
3- Salue la poursuite de l’action commune avec le Parti de l’Istiqlal dans le cadre de l’alliance et de la coordination que les deux partis ont déjà annoncées, par l’organisation d’activités, la prise de positions militantes, et le renforcement de ces efforts à tous les niveaux, conformément à la Charte de l’action commune, notamment en ce qui concerne les préparatifs des élections et l’opérationnalisation démocratique de la Constitution.
Il considère également qu’il est nécessaire de renforcer la coordination au niveau de l’opposition parlementaire pour faire face à la politique gouvernementale, le contrôle de son action, la présentation des propositions alternatives à tous les niveaux, et pour contrer la marginalisation intentionnelle de l’institution parlementaire, malgré les dispositions claires de la Constitution, et ce pour éluder la responsabilité et la reddition des comptes.
Le Bureau politique a approuvé la convocation des deux Groupes parlementaires et les membres du parti dans les différents conseils nationaux, pour débattre des dossiers ayant trait à la rentrée politique et sociale.
4- Il a pris plusieurs décisions relatives à l’action organisationnelle. La plus importante est celle relative au parachèvement des congrès provinciaux, au renouvèlement des structures, et au règlement des dossiers organisationnels en suspens dans certaines régions.
Il a été décidé également de prendre des mesures urgentes relatives au patrimoine du parti conformément aux statuts du parti et des lois en vigueur et en application des décisions de la Commission administrative nationale ainsi que de veiller à l’application des statuts du parti concernant les contributions financières et œuvrer à l’amélioration des sources de financement.
Il a été décidé, par ailleurs, d’entamer la préparation logistique des élections, d’inclure le volet des prochaines échéances dans tous les programmes des structures partisanes à tous les niveaux : fonctionnel, régional et provincial. De même qu’il faut revoir les  mécanismes de communication du parti et ses médias et les doter de nouveaux moyens pour diffuser ses positions, développer la communication interne, et mettre en place des plans appropriés pour plus de rayonnement du parti sur la scène politique, sociale et culturelle.
Le Bureau politique a pris la décision de développer l’action avec les organisations de la société civile conformément aux positions du parti en ce qui concerne les dossiers des droits de l’Homme, de développement, de l’enseignement, de la culture, et de la société, de la femme et de la jeunesse, entre autres.
Il a été décidé de célébrer la Journée de la fidélité le 29 octobre 2014 dans la région de Meknès en tant que symbole de sacrifices et pour rendre hommage à ses militants et à tous les martyrs des années de plomb qui ont lutté pour la liberté et la démocratie.

Jeudi 4 Septembre 2014

Lu 1056 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs