Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sévère blocus sur les derniers bastions séparatistes en Ukraine


L’UE met en garde la Russie contre toute intervention, humanitaire ou pas



Sévère blocus sur  les derniers bastions  séparatistes en Ukraine
L’armée ukrainienne s’apprête à encercler “définitivement” Lougansk, l’un des bastions séparatistes près de la frontière avec la Russie, a indiqué mardi le service de presse de l’opération menée dans l’est de l’Ukraine dans un communiqué. 
“Les militaires ont l’intention de couper aux combattants les routes vers la Russie et encercler définitivement Lougansk”, selon un communiqué. L’Ukraine est en train de préparer une mission humanitaire internationale sous les auspices de la Croix-Rouge pour Lougansk, capitale régionale qui comptait 500.000 habitants avant les hostilités, où les autorités dénoncent une situation “critique” depuis dix jours, alors que la ville n’a plus d’électricité, d’eau courante et que l’essence et les réserves de nourriture s’épuisent rapidement.
L’armée ukrainienne a également fait état mardi d’un “raid” lundi des parachutistes sur les territoires contrôlés par les rebelles au cours duquel les soldats ont détruit trois barrages et “infligé de lourdes pertes” aux rebelles. A Donetsk, chef-lieu de l’Est, des explosions, certes, moins intenses que précédemment, retentissaient toutefois dans la nuit de lundi à mardi. 
Mais alors que l’armée ukrainienne semble avoir le dessus un convoi humanitaire russe de 280 camions était en route mardi vers la frontière ukrainienne, ont annoncé les agences de presse russes, au lendemain d’une annonce du Kremlin sur l’imminence d’une telle aide aux populations de l’est de l’Ukraine. Le CICR n’était pas en mesure de commenter ces informations.
L’Ukraine a prévenu qu’elle n’accepterait aucune aide humanitaire unilatérale russe au profit des populations de l’Est de l’Ukraine, victimes des combats entre l’armée ukrainienne et les séparatistes prorusses.
Kiev soupçonne Moscou de vouloir, sous couvert d’une telle aide, voler au secours des rebelles, soumis depuis plusieurs semaines à une offensive ukrainienne d’ampleur et contraints de se retrancher dans leurs deux derniers bastions de Donetsk et de Lougansk.
L’UE, par la voix du président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a mis en garde la Russie contre toute intervention en Ukraine “quel que soit le motif, y compris humanitaire”. 
 

AFP
Mercredi 13 Août 2014

Lu 313 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs