Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sénégal, Guinée, Grenade et Dominique réitèrent leur soutien à l’initiative d’autonomie au Sahara




Le Sénégal a appelé, mardi à New York, à «jeter un regard neuf» sur l'évolution de la situation au Sahara à la lumière de l’Initiative d’autonomie avancée, soumise par le Royaume du Maroc.
Cette initiative, « élaborée de bonne foi, demeure plus que jamais un cadre approprié permettant de trouver une issue heureuse et définitive à ce différend sur la base d’un compromis dynamique qui tienne compte du réalisme », a souligné le représentant du Sénégal, lors d’une réunion du Comité spécial des 24 (C24).
Dans ce contexte, le diplomate a invité les pays voisins, en application de la Résolution 2351 (2017), « à apporter leur contribution, dans le cadre du processus onusien, pour une issue définitive au différend régional ».
Comme celles qui l’ont précédée depuis 2007, la Résolution 2351 a établi une corrélation entre une solution politique négociée à ce différend et la redynamisation de la coopération entre les Etats membres de l’Union du Maghreb arabe, a fait remarquer le diplomate sénégalais.
Il a réitéré, à cet égard, le soutien de son pays au processus politique en cours, « mené sous les auspices exclusifs des Nations unies, dont la finalité est de parvenir à une solution politique, négociée et mutuellement acceptable au différend régional sur le Sahara ».
Pour sa part, le représentant permanent adjoint de la mission de Guinée à l’ONU, François Soumah, a estimé que l’Initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007 pour résoudre le différend artificiel autour du Sahara marocain est «conforme» au principe d’autodétermination.
« La République de Guinée souscrit au principe de la solution politique négociée des différends et celui de l’autodétermination des peuples », a indiqué le diplomate guinéen, qui intervenait dans le cadre d’une réunion du Comité spécial des 24 (C24) de l’Assemblée générale de l’ONU.
La Guinée, a-t-il souligné, « estime que l’Initiative marocaine d’autonomie, soumise au Conseil de sécurité le 11 avril 2007, est conforme à ces principes », ajoutant que son pays « soutient » cette initiative « comme la base du processus politique en cours et cadre unique de compromis de ce différend ».
Le diplomate guinéen a, par ailleurs, salué les « importantes réformes institutionnelles et économiques engagées par le Maroc », citant à titre d’exemple le domaine des droits de l’Homme à travers la consolidation du rôle du Conseil national des droits de l’Homme et de ses commissions régionales, et la coopération avec le Haut-commissariat des droits de l’Homme.
Quant à l'ambassadeur de la Grenade auprès de l’ONU, Keisha McGuire, il a souligné que l'initiative d'autonomie présentée par le Maroc en 2007 pour régler le différend artificiel autour du Sahara marocain est la «seule initiative positive» permettant de parvenir au règlement politique escompté par les Nations unies.
«L'initiative d'autonomie présentée par le Maroc le 11 avril 2007 représente la seule initiative positive qui offre les meilleures possibilités de parvenir à la solution politique» voulue par le Conseil de sécurité qui «n’a eu de cesse d’appeler à une solution politique négociée et mutuellement acceptable pour le conflit» autour du Sahara marocain, a affirmé Keisha McGuire qui intervenait lors d’une réunion du Comité spécial des 24 (C24) de l’Assemblée générale de l’ONU.
La diplomate grenadine a affirmé que «le statut d'autonomie proposé par le Maroc pour la région du Sahara garantit à tous les Sahraouis, à l'intérieur comme à l'extérieur de ce territoire, leurs pleins rôles au sein des institutions de la région, sans discrimination ni exclusion aucune».
Elle s'est félicitée, dans ce cadre, des mesures et des initiatives «accueillies favorablement par le Conseil de sécurité» qu'a entreprises le Maroc pour promouvoir et protéger les droits de l'Homme dans nos provinces sahariennes.
A contrario, la diplomate grenadine s'est dite «profondément préoccupée» par la situation des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf, «les seuls camps dans le monde où un recensement n'a pas été effectué», rappelant que le Conseil de sécurité a réitéré, avec plus d'insistance, son appel à un enregistrement des populations de ces camps.
L'ambassadeur de Dominique à l'ONU, Loreen Ruth Bannis Roberts a, pour sa part, affirmé que la résolution du conflit du Sahara contribuera au renforcement de la stabilité et de la sécurité dans la région du Sahel et du Sahara.
«La résolution de ce différend contribuera sans aucun doute au renforcement de la stabilité et de la sécurité dans la région du Sahel et du Sahara, aujourd’hui en proie à des menaces de sécurité énormes et croissantes», a souligné la diplomate devant le Comité spécial des 24 (C24).
Avertissant que ces menaces sont liées au terrorisme, à la criminalité transnationale organisée et à toutes sortes de trafics, Mme Roberts s’est félicitée des « efforts déployés par le Maroc pour renforcer la coopération régionale et sous-régionale afin de relever ces défis ».
Elle a également salué le retour du Maroc à l'Union africaine, estimant que cette réintégration « aura un impact positif sur le développement socio-économique de l’Afrique, et contribuera à consolider la paix et la stabilité sur le continent ».
Mme Roberts s’est, par ailleurs, félicitée de la tenue, en septembre 2015 et octobre 2016 et dans une « atmosphère pacifique, transparente et démocratique » des élections municipales et législatives, qui ont permis aux habitants du Sahara d’élire leurs représentants aux niveaux local et national.

Jeudi 15 Juin 2017

Lu 939 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs