Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Salé souffle la 9ème bougie du Festival international du film de femmes




La 9ème édition du Festival international du film de femmes de Salé s'est ouverte, lundi dernier, dans le Complexe culturel de la ville. La cérémonie d'ouverture du festival, organisé par l'Association Bouregreg sous le Haut patronage de S.M le Roi Mohammed VI, s'est déroulée en présence de plusieurs ministres, d'ambassadeurs et de grandes figures du monde des arts. Intervenant à cette occasion, Noureddine Chemaou, président de l'Association Bouregreg et président du festival, s'est félicité de l'interaction positive entre les partenaires du festival qui met en lice 12 films et 7 documentaires, tout en mettant l'accent sur la portée symbolique de cet évènement cinématographique d’envergure qui se tient dans une ville historiquement attachée à l'art et à la création.
La cérémonie d'ouverture a été ponctuée par un hommage à l'actrice égyptienne Salwa Khatab, présentée par le journaliste égyptien Mustapha Yassine qui a loué son talent et sa capacité à interpréter brillamment différents rôles admirés par le public. Le festival qui se poursuivra jusqu'au 3 octobre courant a également rendu hommage au cinéaste marocain Souheil Ben-Barka, un des fondateurs du Festival international du film de femmes, ainsi qu'au directeur du Centre cinématographique marocain Sarim El Fassi El Fihri. La cérémonie a, par ailleurs, connu la projection du film documentaire "La présence improbable d'Asmahan" de la réalisatrice palestinienne Azza El-Hassan. Il s'agit d'une coproduction de l’Autriche et du Qatar qui relate la vie de la célèbre chanteuse et actrice syrienne Asmahan et rend hommage à la mémoire de cette artiste au talent avéré et qui a eu une fin tragique à la fleur de l'âge après avoir marqué de ses empreintes l'art arabe. Il est à noter que le jury des longs métrages est présidé cette année par la cinéaste et productrice canadienne Manon Barbeau alors que le jury qui a pour tâche de départager les films documentaires est présidé par la journaliste et critique marocaine Sabah Bendaoud.
 

Jeudi 1 Octobre 2015

Lu 619 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs