Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saisie d’une cargaison de bois à Khénifra : Le carnage du cèdre se poursuit




Saisie d’une cargaison de bois à Khénifra : Le carnage du cèdre se poursuit
Joli coup de filet de la gendarmerie Royale à Khénifra. Les hommes en gris se mettent au vert dans la capitale des Zayanes pour protéger la forêt. Ils ont pu intercepter un camion chargé de madriers de cèdre. Un énième chargement de cèdre qui échappe à la vigilance du personnel des Eaux et Forêts censé protéger et sauvegarder ce patrimoine inestimable, ravagé par une mafia sans scrupules.
Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’une campagne  d’assainissement contre l’abattage clandestin du bois de forêt annoncée à travers tout le pays et par tous les départements concernés. Mais à Khénifra, il semble que l’administration des Eaux et Forêts soit trop infiltrée ou trop impliquée dans le carnage du plus précieux arbre du monde. Le 30 décembre dernier vers 04h30 sur la route entre Fès  et Khénifra, des éléments de la brigade de la gendarmerie de Lakbab ont intercepté un camion avec un chargement de 82 madriers de bois de cèdre de provenance illicite.
La marchandise saisie en bois récemment scié est d’un volume de 8,20 m3. Elle est estimée à presque une dizaine de millions. Le conducteur du camion qui plaide pourtant son innocence et avoue qu’il n’est qu’un chauffeur, a été déféré à la justice. Mais les vrais coupables qui font la loi dans la région, courent toujours et ont fait passer d’autres camions sous le regard indifférent ou complice des autorités compétentes. Encore une fois, on s’interroge sur le degré d’infiltration de la mafia et celui d’implication des responsables des Eaux et Forêts dans ce carnage condamné à l’échelle internationale.
Par ailleurs, et dans le cadre de la lutte contre la contrebande menée par les hommes en gris dans la province de Khénifra, on a découvert un lieu servant à la distillation de l’eau-de-vie (mahia) dans la localité de Lakbab. On a également arrêté deux personnes et saisi une grande quantité de mahia et de figues en cours de fermentation  ainsi qu’un lot de matériel destiné à fabriquer ce produit illicite.

KAMAL MOUNTASSIR
Lundi 4 Janvier 2010

Lu 1572 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs