Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saida Fikri s’associe à Don Bigg

Après Jihane Bougrine et Fayçal Aizizi, entre autres, «DFB Production» continue d’affrioler les talents




18 ans après avoir émigré aux
Etats-Unis, Saida Fikri signe
un retour en force dans son
Maroc natal. Pour son nouvel
opus, dont la sortie est prévue
pour ce premier trimestre 2016,
l’artiste engagée s’est associée
au fameux label «DBF production»,
créé par le célèbre Don Bigg.
 
 
 

Après une longue absence de la scène musicale, la célèbre chanteuse maroco-américaine, Saida Fikri avait signé son come-back en novembre 2014, en reprenant «Ya khaleq lbhor» (O Créateur des mers), une des célèbres chansons de son frère Khalid Fikri. Un an après avoir renoué avec son public, la chanteuse engagée, avait sorti «My Sahara»,  un titre en collaboration avec les artistes américains du New World Chorus. Aujourd’hui, et après avoir passé plus de 18 ans aux Etats-Unis, la plus folk des chanteuses marocaines a décidé de s’installer, de nouveau, dans son Maroc natal. L’artiste qui a un nouvel opus en chantier a également décidé de confier son management au label «DBF production», créé par le célèbre Don Bigg. Elle a, par ailleurs, formé un groupe de musiciens marocains pour l’accompagner dans ses concerts au Maroc comme à l’étranger, ainsi que lors de ses tournées mondiales.   
Aboutissement d’un long processus de travail et d’échange entre une artiste et son cœur, le nouvel album de Saida Fikri sera entièrement écrit par elle-même. Elle est, en effet, la seule artisane de ses œuvres, ce qu’on appelle dans le métier une auteure, compositrice et interprète. Elle est d’ailleurs un cas unique au Maroc, où les femmes ont l’habitude de chanter des paroles écrites et composées par des hommes. En effet, depuis qu’elle s’est expatriée aux Etats-Unis en 1998, son répertoire a évolué au gré de ses explorations musicales et ses chansons sont devenues un métissage d’apports intercontinentaux. Mais l’artiste reste toutefois fidèle à son style et à ses engagements, à savoir militer pour les questions humanitaires et de plaider pour les bonnes causes, avec une voix aussi douce que mélodieuse.
Une voix qui porte le texte et incarne l’émotion, passant de la mélancolie à l’espoir en l’espace du temps que sa guitare accorde au rythme et à l’humeur.
Inspirée par de grands noms de la musique tels  Bob Dylan, Jacques Brel, Dolly Parton, Ray Charles, ou encore Fayrouz, Saida Fikri a commencé à chanter dès l’âge de 8 ans. Elle a écrit sa première chanson, alors qu’elle était à peine âgée de 12 ans.
Son premier album, «Nadmana», Saida l’a sorti en 1994 ; un an plus tard, elle lancera le second, intitulé «Salouni Ala’adab». Et c’est bien ce deuxième album qui l’a rendue célèbre en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, mais également en Europe.  
En 1998, elle sort un troisième album, où elle dénonce la corruption, la pauvreté et défend les libertés. Le hit de l’album est intitulé «L’Miseria» et a connu un très grand succès auprès des jeunes.  C’est également en cette année que Saida Fikri émigre aux Etats-Unis et ne reviendra au Maroc que dix ans plus tard, en 2008, où elle s’est produite devant plus de 170.000 spectateurs.
En 2012, la chanteuse a créé sa propre Association à but non lucratif, «La Fondation Saida Fikri», le but étant de s’impliquer directement dans la lutte contre la pauvreté. Ladite Fondation met l'accent sur la créativité et le divertissement éducatif, en organisant des concerts de bienfaisance et des festivals à l'échelle mondiale, ainsi qu’en participant à la construction d'écoles et d’orphelinats dans les pays pauvres. 

Mehdi Ouassat
Jeudi 7 Janvier 2016

Lu 2350 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs





Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma