Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

S.M le Roi préside l’ouverture des Assises de l’agriculture

S.M le Roi préside l’ouverture des Assises de l’agriculture




S.M le Roi préside l’ouverture des Assises de l’agriculture
La moisson a été bonne aux Assises de l’agriculture dont Sa Majesté le Roi Mohammed VI  a présidé, hier à Sahrij Souani, à Meknès, la cérémonie d’ouverture de la sixième édition en présence du président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Quatre conventions et protocoles d’accord ont été signés entre les autorités publiques du secteur agricole et les professionnels. Il s’agit de deux conventions de partenariat respectivement pour la promotion  du pompage solaire dans les projets d’économie d’eau en irrigation, et la mise en œuvre de l’initiative SAMAD.
Pour ce qui est de la convention de partenariat relative à la promotion  du pompage solaire dans les projets d’économie d’eau en irrigation, elle a été signée par le gouvernement, l’Agence  nationale pour le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (ANDEREE) et le Crédit agricole du Maroc.
En ce qui concerne le partenariat pour la mise en œuvre de l’initiative SAMAD, qui vise la  dynamisation du marché national des engrais, portant sur une durée initiale de 3 ans, il a été conclu entre le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime et l’Office chérifien des phosphates OCP. Pour rappel, cette initiative a été annoncée par le ministre de tutelle  le jour du lancement de la campagne agricole à Meknès en octobre dernier.
Outre ces deux conventions, il a été procédé également à la signature de deux contrats-programme.
S’agissant de celui relatif à la relance de la filière des cultures oléagineuses, il a été paraphé par le gouvernement  et la profession représentée par le président de la Fédération interprofessionnelle des oléagineux (FOLEA).
Concernant le deuxième contrat-programme relatif à la mise à niveau de la filière sucrière, il porte sur la période 2013-2020. Ledit contrat a été conclu entre le gouvernement et  la profession représentée, respectivement, par le président de la Fédération interprofessionnelle marocaine du sucre (FIMASUCRE), le président directeur général du groupe COSUMAR et le président de l’Union nationale des associations des producteurs des plantes  sucrières du Maroc.

Mohamed Taleb
Mercredi 24 Avril 2013

Lu 532 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs