Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rome accueille les Amis de la Syrie et cible une transition politique


Bientôt un million de refugiés syriens selon l’ONU



Rome accueille les Amis de la Syrie et cible une transition politique
Alors que les Amis de la Syrie tentaient par tous les moyens d'accélérer la transition politique, ce jeudi à Rome, lors d'une réunion internationale à laquelle participait l'opposition syrienne, le nombre de réfugiés avoisinera, selon l’ONU, le million dans moins d’un mois.
En effet, plus de 40.000 Syriens fuient leur pays chaque semaine et le total des exilés passera probablement le million dans moins d'un mois, a déclaré mercredi Antonio Guterres, Haut commissaire de l'Onu aux réfugiés, devant le Conseil de sécurité. Pour le moment, 936.000 réfugiés syriens ont été recensés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Leur nombre a été multiplié par trente depuis avril.
"Nous nous attendons à avoir 1,1 million de réfugiés syriens d'ici juin. Si les choses continuent à s'accélérer de cette façon, il faudra moins d'un mois pour atteindre ce chiffre. Rien que la nuit dernière, 4.585 personnes ont fui le pays vers la seule Jordanie", a-t-il déploré.
"Le nombre de réfugiés est stupéfiant, mais il ne donne pas la pleine mesure de la tragédie. Les trois quarts sont des femmes et des enfants. Beaucoup ont perdu des membres de leur famille. La plupart ont tout perdu", a-t-il souligné.
Valerie Amos, secrétaire général adjoint pour les Affaires humanitaires également entendue mercredi par le Conseil de sécurité, a quant à elle invité les pays donateurs ayant pris des engagements lors de la conférence du 30 janvier au Koweït à débloquer les fonds. Sur le milliard et demi de dollars promis, seuls 200 millions ont effectivement été versés, a-t-elle précisé.
"Il s'agit d'une crise qui dépasse complètement nos capacités. Je suis extrêmement inquiète de son coût croissant. Nous avons sollicité 1,5 milliard de dollars pour les six prochains mois. Ce chiffre n'est déjà plus d'actualité", a-t-elle poursuivi.
Zainab Hawa Bangura, représentante spéciale de l'Onu chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, a quant à elle fait état d'exactions à grande échelle.
Par ailleurs, des dirigeants des puissances occidentales et des pays arabes rencontreront lundi à Istanbul des délégués de l'opposition syrienne pour parler d'une aide militaire et humanitaire aux insurgés, selon une source diplomatique européenne.
"La réunion aura pour objet de collaborer directement avec les structures de l'opposition pour accroître le niveau d'aide", a précisé cette source en marge d'une conférence à Rome des "Amis de la Syrie".
Elle a ajouté que des représentants militaires et civils de l'opposition syrienne seraient présents en Turquie.
Les Etats-Unis avaient annoncé mercredi qu'ils allaient augmenter leur soutien à l'opposition syrienne afin d'accélérer le départ du président Bachar Al-Assad, mais sans aller jusqu'à fournir des armes aux insurgés.

Reuters
Vendredi 1 Mars 2013

Lu 368 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs