Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Robot N°1 à votre service




Robot N°1 à votre service
Son nom est Robot N°1. Il mesure 1,55 mètre, parle (quelques phrases) en français et en anglais et porte une tenue d’astronaute. Il est programmé pour porter des charges sur son plateau, en particulier des verres et des petits fours. Et pour cause, c’est le premier robot de service à louer en France. Développé par la société First Class Robotics, il est destiné à assister les humains dans les tâches répétitives et ennuyeuses.
Son créateur, Bernard Marti, ingénieur en informatique, explique qu’il se situe dans une niche de marché unique en France. “Nous avons eu la démarche opposée aux autres fabricants en robotique. Eux construisent d’abord un robot et cherchent son utilité seulement après. Nous avons réalisé une étude de marché pour savoir quelles tâches répétitives étaient les plus pénibles, afin de développer un robot coopératif, qui viendrait en complément de l’humain.”
C’est donc la tâche de serveur qui a été retenue en premier, car facile d’accès, et qui permettait de le mettre à disposition pour des entreprises et des réceptions privées.
Robot N°1 est équipé de deux caméras à vision ultrasonique qui lui permettent de sonder ses alentours. “Il est équipé de deux systèmes indépendants, ainsi, si l’un tombe en panne, l’autre prend le relai automatiquement sans temps mort. Sa vision ultrasonique lui permet de balayer l’environnement du sol vers le plafond, et de reconnaître tous les obstacles qui s’offrent à lui”.
Mais Bernard Marti rassure : le robot est programmé pour ne rouler sur personne, dès qu’un obstacle (humain, animal, objet) se trouve sur sa route, il va faire demi-tour pour le contourner. Monté sur 4 roues et équipé de 4 batteries, il a une autonomie de travail de 10 heures et peut porter jusqu’à 50 kg de charge. “Bien plus que ce qu’un humain peut accomplir”. Il est, de plus, équipé d’un système sonore pour les non-voyants.
Toutefois, Robot N°1 n’est pas très bavard. Il connaît quelques phrases types du métier de serveur (“Puis-je vous offrir une douceur ?”) et sait s’excuser s’il est bousculé par quelqu’un. Pour Bernard Marti, “son travail est de servir, pas de bavarder. Nous pourrions programmer plus d’interactions, mais pour sa fonction actuelle, c’est inutile”. A la demande du client, il peut être équipé d’une tablette tactile et d’un système de reconnaissance de personnes, mais encore une fois pour son créateur, ce n’est pas sa fonction principale.
 “Fixer une tablette avec internet dessus n’ajoute en soi rien au robot, on se contente juste d’ajouter un ordinateur. Ce qui importe, ce sont ses vraies capacités”.
Alors, se rapproche-t-on d’un monde dans lequel les robots seront partout, dans chaque corps de métier ? Ce n’est en tout cas pas l’objectif de First Class Robotics. “Notre but est d’aider l’humain, pas de le remplacer. Il manque encore aux robots un esprit cognitif, capable d’apprendre de ses erreurs, de s’enrichir de l’expérience. En cela, l’être humain est toujours supérieur”. Et quid de robots-valets domestiques, qui se chargeront de la maison ?
“Je pense que ce n’est pas comme cela que va évoluer la robotique. Chaque robot sera conçu et aura la forme requise pour sa fonction. Il existe déjà des robots-aspirateurs, des tondeuses à gazon automatiques, qui ont la forme que nécessite leur tâche. Notre robot est lui humanoïde pour créer de l’empathie, car il est utilisé dans un contexte social. Il ne faut pas tomber dans le piège du tout-robotique, nous ne sommes pas encore prêts pour des robots presque humains”.
Robot N°1 en restera donc à son poste de serveur, ainsi qu’à quelques autres fonctions similaires : “Il peut aussi être utilisé pour distribuer des prospectus, ou faire de la promotion dans les grandes surfaces”. D’ici la fin de l’année, il sera rejoint par trois nouveaux venus qui compléteront l’offre de la société. Car pour l’instant, le robot est surchargé, l’attention médiatique et le retour positif du public font de lui un objet très demandé.

Libé
Mardi 1 Octobre 2013

Lu 738 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs