Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse quotidienne du mercredi 25 novembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mercredi 25 novembre 2015





*Aujourd'hui le Maroc.:

- La productivité des entreprises marocaines reprend des couleurs. Les résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture publiée par Bank Al Maghrib au titre du mois d'octobre 2015 indiquent globalement une amélioration de l'activité industrielle par rapport au mois précédent après une stagnation en septembre. Comparé au niveau du mois précédent, les évolutions de l'activité de la demande se sont dynamisées. Cette amélioration en octobre a concerné l'ensemble des branches d'activité. Cependant, les entreprises déclarent plutôt une stagnation de la production dans l'industrie automobile, la "cokéfaction, raffinage" et l'industrie chimique, selon l'analyse de Bank Al Maghrib.

- Le projet de loi relatif à l'Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination suscite encore une fois la grogne des féministes. L'Association démocratique des femmes du Maroc (ADFM) n'a pas admis que ce projet soit inscrit à l'ordre du jour de la Commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. L'ADFM estime que ce texte doit plutôt être discuté dans la commission de la justice, de la législation et des droits de l'Homme.

*Le Matin.:

- L'Etat palestinien a exprimé son "rejet catégorique" de toute comparaison "erronée" et "fallacieuse" entre la cause palestinienne et la question du Sahara marocain. Un communiqué commun, sanctionnant les entretiens, lundi à Rabat, entre le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al-Maliki, souligne que la partie palestinienne réaffirme son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc et aux propositions visant le règlement de ce conflit, exprimant son rejet catégorique de toute comparaison erronée et fallacieuse avec la question palestinienne.

- Deux parcs de loisirs en 2016 pour 60 millions de DH. Le tourisme interne est en passe de se transformer en industrie à part entière. C'est ce qui ressort des travaux d'un séminaire organisé lundi dernier à Casablanca par le ministère du Tourisme, la Confédération nationale du tourisme et l'Observatoire du secteur. En plus de la demande croissante, comme le montrent les résultats de la quatrième Enquête nationale sur le tourisme interne, dévoilés lors de ce séminaire, ce segment a connu d'importantes avancées en matière de développement d'une "offre touristique adaptée aux attentes des touristes nationaux" dans le cadre du Plan Biladi, a indiqué le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad. Ainsi, explique Imad Barrakad, président du directoire de la Société marocaine d'ingénierie touristique, outre les stations d'Ifrane et d'Imi Ouaddar (Agadir) qui sont déjà opérationnelles, celle de Mehdia est quasiment terminée et celle de Ras El Ma au Nord est en cours de développement.

*L'Opinion.:


- Le gouvernement belge a demandé au Maroc une collaboration étroite et poussée en matière de renseignements et de sécurité après les derniers attentats à Paris, indique lundi un communiqué du ministère de l'Intérieur. Suite à la communication téléphonique de Sa Majesté le Roi Philippe de Belgique à Sa Majesté le Roi Mohammed VI, exprimant la demande du gouvernement belge au Royaume du Maroc pour une collaboration étroite et poussée en matière de renseignements et de sécurité après les derniers attentats à Paris et leur ramification en Belgique et d'autres pays européens, le ministre de l'Intérieur marocain a eu un entretien avec le vice-premier ministre et ministre de l'Intérieur belge pour la mise en œuvre concrète et immédiate de cette demande à l'instar de la collaboration existante avec la France, selon la même source.

- SAR la Princesse Lalla Salma, présidente de la Fondation Lalla Salma-prévention et traitement des cancers, a présidé, lundi à Beni Mellal, la cérémonie de signature d'une convention de partenariat entre la Fondation Lalla Salma, le ministère de la Santé et les Conseils élus de la région de Beni Mellal-Khenifra, et de pose de la première pierre du Centre régional d'oncologie et d'une Maison de vie.



*Libération.:

- Le Maroc est devenu un acteur incontournable dans la lutte contre le jihadisme à l'échelle mondiale comme en attestent les demandes d'aide adressées aux autorités marocaines par des pays européens. Après le rôle clé qu'ont joué les services secrets marocains dans la traque des terroristes qui ont perpétré l'abominable attaque à Paris la semaine dernière et les remerciements du Président français, François Hollande, à SM le Roi Mohammed VI pour cette "assistance efficace du Maroc", les autorités belges ont demandé au Royaume "une collaboration étroite et poussée en matière de renseignements et de sécurité", a indiqué ce lundi le ministère de l'Intérieur.

- Le Maroc a enregistré des avancées importantes en matière de lutte contre les violences faites aux femmes, mais des défis restent à relever, notamment pour la promotion de l'accès des femmes à la justice, la lutte contre l'impunité des auteurs de violences et la mise en place d'une politique préventive, a souligné la représentante du Bureau multi-pays de l'ONU Femmes pour le Maghreb, Leila Rhiwi. A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, célébrée le 25 novembre, Rhiwi a relevé qu'une évolution des modèles comportementaux des hommes et des garçons doit aussi être privilégiée, outre la réalisation de l'égalité des sexes.

*Al Bayane.:


- Le Maroc a gagné 4 places et occupe le 62ème rang dans le nouveau classement "Paying Taxes 2016", établi par PwC et la Banque mondiale. Celui-ci mesure le taux d'imposition total moyen pour une entreprise "type" de taille moyenne selon les règles fiscales en vigueur en 2014. Le Maroc se situait à la 66ème place dans le classement de 2015. Le taux d'imposition total moyen est de 49,1 pc pour le Maroc, principalement constitué d'impôt sur les bénéfices (25,4 pc) et l'imposition sur le travail (22,3 pc).

- La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a exprimé son "rejet catégorique" des "régressions" contenues dans le projet du Code de la presse. Dans un communiqué final publié à l'issue de sa 7ème Assemblée générale, qui s'est déroulée vendredi dernier à Casablanca, la FMEJ a précisé que ces régressions portent sur l'instauration de nouvelles sanctions qu'elle a qualifiées de "dangereuses", tel le retrait définitif de la carte de presse, la possibilité d'interdiction d'exercice de la profession pendant une période pouvant aller jusqu'à dix ans et la privation des droits civiques et politiques, voire familiaux.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le directeur général de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE), Ali Fassi Fihri, s'apprête à déléguer l'opération de facturation de la consommation de l'eau à des sociétés privées pour éviter de nouvelles embauches en vue d'accompagner la mesure du gouvernement qui consiste à élaborer une facturation mensuelle au lieu de celle trimestrielle, actuellement en vigueur. Selon des sources au sein de l'ONEE, cette délégation concerne les opérations de contrôle des compteurs et la préparation de factures mensuelles dans les villes non couvertes par le régime de la gestion déléguée.

- L'ambassadeur de France à Rabat, Jean-François Girault, a indiqué que le Maroc, qui abritera la COP22 en novembre 2016, a "pleinement" adhéré à l'effort international visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre, même s'il ne produit que 0,9 pc de ces gaz, ce qui constitue un faible taux en comparaison avec la Chine (22 pc) et les Etats-Unis (13 pc). Il a souligné, lors d'une conférence de presse tenue mardi à Rabat, que le Maroc s'est engagé à réduire sa production des gaz à effet de serre de 13 pc à l'horizon 2030.


*Rissalate Al Oumma.:

- La coopération en matière de renseignements du Maroc avec des pays européens, en particulier la France, a été largement mise en avant. Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, n'a pas hésité à saluer, à plusieurs reprises, les efforts consentis par le Maroc dans la lutte contre le terrorisme qui ont permis de réaliser des résultats importants aux niveaux local et international. Le ministre espagnol de l'Intérieur a, lui aussi, mis en avant l'importance de la coopération avec le Maroc dans le domaine sécuritaire.

- La fièvre aphteuse entraîne une augmentation de la consommation des poissons et des volailles, contre un recul de la consommation de la viande rouge. Bouazza Kharati, président de la Fédération marocaine des droits du consommateur, indique que les craintes chez le consommateur sont surtout liées au risque que les bovins porteurs du virus soient atteint d'autres infections qui provoquent la tuberculose.

*Al Massae.:

- Des chiffres émanant du magazine "Global Finance" ont révélé que le Maroc occupe le 55ème rang parmi 66 pays qui enregistrent un taux de dette extérieure très élevé, notant que cette dette a culminé à 42 milliards de dollars en 2015. Le magazine souligne que le Maroc se trouve en tête du peloton dans le monde arabe, suivi par l'Egypte (40 milliards de dollars) et la Tunisie avec 27 milliards de dollars.

- 17 banques, dont 5 marocaines, ont déposé des demandes d'agréments pour offrir des services bancaires islamiques, dans le cadre d'une concurrence acharnée dans ce secteur qui, selon des experts, connaîtra un grand essor au Maroc. Le lancement de ces nouveaux produits bancaires est prévu au cours des premiers mois de 2016.

*Al Itiihad Al Ichtiraki.:


- Les recettes fiscales issues de l'impôt sur le revenu au cours des dix premiers mois de 2015 ont enregistré une hausse de 7,3 pc, pour un montant supplémentaire de 2,1 milliards de dirhams par rapport à la même période de 2014 et ce, dans le cadre d'une conjoncture marquée par le gel des salaires, l'absence d'une volonté d'entamer un dialogue social de la part du gouvernement et son refus d'améliorer le pouvoir d'achat des salariés.

- Selon des chiffres présentés par le site "Kaymo", le secteur du commerce électronique au Maroc est encore à ses balbutiements et se développera avec la hausse des usagers d'internet et l'apparition de nouvelles plates-formes de vente et d'achat en ligne.

*Al Ahdath Al Maghribia.:

- La Samir a présenté une demande auprès du tribunal de commerce de Casablanca pour régler à l'amiable sa crise financière. Le recours du principal actionnaire de la raffinerie au tribunal du commerce confirme les informations indiquant que le propriétaire du groupe Corral, Al-Amoudi, cherche la protection juridique selon les dispositions du Code du commerce et montre également que cette affaire est devenue du ressort du président du tribunal, habilité à accepter ou à rejeter cette démarche.

- L'équipementier automobile américain Delphi s'apprête à ouvrir une nouvelle usine à Tanger en 2016 pour un investissement d'environ 2 millions d'euros. Selon une déclaration de Christophe Clair, vice-directeur général de Delphi, au site "Nouvelle usine", la structure sera dédiée à la production du caoutchouc destiné à un grand client implanté au Maroc, en référence au groupe Renault.

*Assabah.:


- Le président de la Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ), Noureddine Miftah, a déclaré que le projet du Code de la presse "a trompé les éditeurs dans leurs attentes", soulignant, dans un entretien à paraître ultérieurement, que "la Fédération a donné assez de temps au gouvernement, mais les résultats sont en grande partie décevants car les reculs que contient ce projet sont plus nombreux que les avantages".

- Le parti de l'Istiqlal fustige le gouvernement. Abdeslam Lebbar, président du groupe parlementaire du parti à la Chambre des conseillers, a critiqué les poursuites judiciaires engagées à l'encontre de 26 suspects impliqués dans l'utilisation de l'argent pour l'achat des suffrages lors de l'élection de la Chambre des conseillers. Lebbar a surtout dénoncé "la diffamation" pratiquée à l'encontre des candidats poursuivis à travers la publication de leurs noms dans les médias publics alors qu'ils n'ont pas encore été inculpés par la justice. 

*Al Mounaataf.:

- La coordination des associations féministes, des réseaux et des collectifs de défense des droits des femmes, a appelé à un sit-in mercredi à Rabat sous le signe "Tous unis pour mettre fin à la violence à l'égard des femmes". Asmae Mehdi, coordinatrice nationale du collectif Printemps de la dignité, a estimé que la situation de la femme marocains laisse à désirer dans tous les secteurs, économique, social, civil, culturel et politique, affirmant que les formes de discrimination ont pris de l'ampleur, ce qui va à l'encontre des dispositions de la Constitution.

- Mehdi Allalou, président du Parti des centristes algériens: "Nous sommes fiers dans la région maghrébine de l'action accomplie par les renseignements marocains". Dans un entretien accordé au journal, Allalou a appelé les pays maghrébins à accroître leur coopération pour barrer la voie au terrorisme.

*Al Alam.:


- La compagnie nationale Royal Air Maroc (RAM) vient de lancer à Moscou une campagne publicitaire pour la promotion de la destination Maroc auprès du grand public russe. Cette opération de séduction, lancée le 16 novembre pour deux mois, recourt à l'affichage sur les bus touristiques et dans les stations d'arrêt et ce, dans les principaux sites et lieux touristiques de la capitale russe, notamment la célèbre Place rouge et le théâtre Bolchoï. 

- Médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du secteur public appellent le ministère de la Santé à améliorer leurs conditions de travail en alignant leur grille indiciaire sur celle des professeurs assistants, vu l'égalité du nombre des années d'études, à augmenter leur indemnité de permanence et à offrir aux médecins les moyens nécessaires pour qu'ils exercent leur profession comme il se doit.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le Bureau politique du PPS a affirmé sa détermination à rester fidèle aux engagements et choix fondamentaux qu'il avait pris en toute indépendance et objectivité, afin de poursuivre la réforme dans la stabilité.

- La campagne nationale de lutte contre les violences faites aux femmes sera entamée aujourd'hui avec la participation des différents acteurs, dont des départements gouvernementaux, institutions nationales, organisations de la société civile, observatoires nationaux, experts, ONG et médias.

*Al Haraka.:

- La délégation marocaine est fortement mobilisée pour la 21è Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP 21) avec la participation de ministres, institutionnels et opérateurs économiques, outre des représentants de la société civile, a relevé lundi la ministre déléguée chargée de l'Environnement, Hakima El Haiti. S'exprimant à l'ouverture d'une réunion de coordination de la délégation marocaine à la COP21, El Haiti a également fait savoir que cette réunion vise à présenter l'état d'avancement des préparatifs à ladite Conférence et échanger sur les modalités de coordination de la participation du Maroc notamment dans le cadre des négociations, des "side events" et des espaces d'expositions.

- Bank Al Maghrib indique que les résultats de l'enquête mensuelle de conjoncture du mois d'octobre indiquent globalement une amélioration de l'activité industrielle par rapport au mois précédent après une stagnation en septembre et deux mois consécutifs de baisse. Ce constat reste valable dans toutes les sous-branches, à l'exception de l'"industrie automobile", la "cokéfaction, raffinage" et l'"industrie chimique" où les entreprises déclarent plutôt une stagnation de la production. Le taux d'utilisation des capacités de production serait resté quasiment inchangé par rapport au mois de septembre, soit à 72 pc, recouvrant des évolutions différenciées par branche, souligne la Banque centrale.

Libé
Mercredi 25 Novembre 2015

Lu 758 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs