Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse quotidienne du mardi 03 octobre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mardi 03 octobre 2015




*Le Matin.:

- Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, ont annoncé, dimanche à Tanger, des mesures immédiates qui vont être prises et mises en oeuvre en vue de régler les problématiques liées aux factures d'eau et d'électricité en réaction aux plaintes des citoyens à ce sujet. u cours d'une réunion avec les acteurs politiques et élus de la ville, qui s'est déroulée en présence notamment du Wali de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, M. Benkirane a précisé que ces mesures répondent aux revendications de la population de Tanger et d'autres villes du nord du Royaume visant une révision spécifique des factures du mois de juillet et d'août derniers qui ont poussé les personnes concernées à manifester leur objection et mécontentement dernièrement.

- Le marathon de l'examen du projet de loi de finances se poursuit au Parlement. Après les remarques acerbes des députés de l'opposition, le ministre de l'Economie et des finances a défendu lundi au Parlement bec et ongles son projet de budget. Les parlementaires ont pointé du doigt l'esprit "défaitiste" du gouvernement dans une conjoncture internationale favorable qui a facilité, selon eux, l'action de l'exécutif.

*L'Opinion.:

- Au 23 octobre 2015, les réserves internationales nettes se sont établies à 217,5 milliards de dirhams, en hausse de 1 pc par rapport à la semaine précédente. En glissement annuel, ces réserves se sont accrues de 23,1 pc, indique Bank Al Maghrib. Au cours de la semaine allant du 22 au 28 octobre 2015, le dirham s'est apprécié de 1,02 pc par rapport à l'euro et s'est déprécié de 1,6 pc vis-à-vis du dollar, ajoute-t-il. Durant cette période, Bank Al-Maghrib a injecté un montant de 25,8 milliards de dirhams, 12 milliards sous forme d'avances à 7 jours sur appel d'offres et 13,5 milliards à travers les opérations de prêts garantis accordés dans le cadre du programme de soutien au financement de la TPME.

- La Caravane agricole Phosoboucraâ pour le développement de la filière cameline a élu domicile, dimanche à Guelmim, dernière étape de son périple qui l'a déjà conduit à Laâyoune et à Dakhla. Cette Caravane s'adresse aux petits éleveurs et agriculteurs des régions traversées dans le but de partager avec eux l'expérience et le savoir-faire des différents partenaires impliqués et la vulgarisation des techniques de production agricole performantes. Elle vise également à transmettre les bonnes pratiques de conduite des élevages camelins et à mettre en avant le rôle de l'alimentation, de la santé animale et des bons réflexes de gestion de la reproduction du dromadaire, prenant en considération la particularité et les spécificités des provinces du Sud.

*Aujourd'hui le Maroc.:


- Le marché de l'immobilier marocain repart à la hausse. C'est ce que confirme le site "Mubawab.ma" dans son baromètre de l'immobilier. L'analyse montre un net redressement du marché de l'immobilier et en particulier pour l'immobilier ancien. Cette évolution a été constatée aussi bien en termes de prix que de demandes. La plus forte croissance a été relevée, pour le troisième mois consécutif, à Rabat et Marrakech. 

- Le Maroc et les USA viennent de finaliser les termes de référence de l'accord relatif au Compact II. Selon une source proche du dossier, le MCC (Millennium Challenge Corporation) doit signer avec le Maroc l'accord en question au cours des prochaines semaines. La même source précise que le pilotage du Compact II sera confié à une nouvelle agence qui sera créée pour l'occasion après la dissolution de l'APP (Agence de partenariat pour le développement). Ces développements arrivent après l'approbation par le conseil d'administration du MCC en septembre dernier du deuxième programme de coopération (Compact II) avec le Royaume.

*Libération.:

- Le Club des magistrats du Maroc a réaffirmé, dans un communiqué rendu public dimanche dernier, sa détermination à contrer les projets de lois organiques relatifs au pouvoir judiciaire qui ont été adoptés récemment par la Chambre des représentants. Il s'agit en substance du projet de loi organique relatif au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, et un deuxième relatif au statut des magistrats. Le Club a appelé tous les magistrats du Royaume à se mobiliser pour prendre part à un sit-in de protestation contre ces deux textes.

- L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) a reçu, récemment, les offres techniques et industrielles ainsi que les offres commerciales relatives au développement, à la conception, au financement, à la construction et à l'exploitation et la maintenance du projet éolien intégré 850 MW, indique un communiqué de l'ONEE. L'office a annoncé également avoir procédé par la même occasion à l'ouverture, en séance publique, des offres techniques et industrielles susmentionnées déposées par l'ensemble des 5 groupements qualifiés.

*Al Bayane.:


- Le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, ont annoncé, dimanche à Tanger, des mesures immédiates qui vont être prises et mises en œuvre en vue de régler les problématiques liées aux factures d'eau et d'électricité en réaction aux plaintes des citoyens à ce sujet. 

- Le 3ème trimestre 2015 a été marqué par des évolutions positives des principaux indicateurs du marché des télécommunications, annonce un communiqué de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Les prix des communications mobiles ont baissé de 15 pc sur un an, la facture ADSL a affiché une hausse de 4 pc à fin septembre 2015 et les prix du fixe se sont accrus de 17 pc.

*L'Economiste.:

- L'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) veut resserrer les vis de son dispositif de production et de distribution d'eau potable. L'organisme se prépare à lancer une importante mission d'audit technique pour évaluer les rendements de ses réseaux de production et de distribution d'eau potable. Le projet entre dans le cadre de la mise en œuvre de son contrat-programme 2014-2017 avec l'Etat.

- Mettre en place un régulateur indépendant, revoir les textes de loi et instaurer de la transparence. Voilà en résumé la recette des experts pour rectifier le tir en matière de gestion déléguée. Le modèle de concession n'a jamais été autant décrié, notamment avec les protestations des Tangérois contre les factures "salées" d'Amendis, délégataire des services de distribution d'eau, d'électricité et de l'assainissement dans la ville de détroit.

*Al Ahdath Al Maghribia.:


- Marquant un revirement de sa position concernant le soutien critique au gouvernement d'Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du parti de l'Istiqlal, Hamid Chabat, a indiqué que le conseil national tranchera sur les alliances du parti pour la prochaine période, ajoutant devant les membres du groupe parlementaire de son parti que le PI est fort de ses hommes compétents, de ses militants fidèles et de sa direction sage, qui savent avec qui ils vont établir des alliances.

- Le MP, le RNI et l'UC ont pris part aux travaux de l'Internationale libérale réunie le weekend dernier au Mexique. Le secrétaire général du MP, Mohand Laenser, a souligné que la participation de ces partis constitue une occasion pour faire connaître le progrès enregistré au Maroc dans tous les domaines.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le recours des Marocains au crédit immobilier a connu une hausse de 3 pc, enregistrant à fin août dernier 241 milliards de dirhams (MMDH), contre 234 MMDH une année auparavant. Selon des données présentées lundi par le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah devant la commission de l'intérieur et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, le secteur immobilier a connu une légère reprise et créé quelque 16.000 postes d'emploi entre le deuxième trimestre 2014 et celui de 2015 (+1,5 pc).

*Al Massae.:

- Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a indiqué, lors d'une réunion avec les représentants des habitants de Tanger, que les protestations doivent s'arrêter malgré leur caractère pacifique parce qu'elles menacent la paix sociale au Maroc, ajoutant qu'il était prêt à rester deux mois à Tanger pour trouver une solution à ce problème.

- Le ministère de l'Intérieur a réservé 8 milliards de centimes comme soutien annuel aux partis politiques au titre du projet de loi de Finances 2016. Cette subvention est destinée à couvrir une partie des dépenses de gestion des partis politiques et de l'organisation des congrès nationaux. Par ailleurs, une enveloppe de 100 millions de centimes a été allouée au financement des programmes de formation mis en place par les partis.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:


- L'agence de notation Moody's a estimé que le marché des assurances au Maroc est le plus grand au niveau de l'Afrique du Nord. L'agence a indiqué que la valeur totale de ce marché en 2014 a atteint 28,4 milliards de dirhams, enregistrant une hausse de 6,4 pc en un an, sachant que la moyenne de développement enregistrée entre 2012 et 2013 n'a pas dépassé 2,7 pc.

*Rissalate Al Oumma.:

- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, a reconnu la hausse de la dette de trésorerie au cours du premier semestre de l'année en cours en comparaison avec les années précédentes. Cette dette a atteint 17,2 milliards de dirhams (MMDH) dont 15,2 MMDH d'intérêts de la dette externe.

- Le premier président de la Cour des comptes, Driss Jettou, a fait savoir que l'enveloppe budgétaire totale réservée aux tribunaux financiers au titre du projet de loi de finances 2016 a atteint 295,633 millions de dirhams (MDH), marquant une hausse de 4,03 pc par rapport à 2015 (284,173 MDH).

*Al Mounaataf.:

- Le délai de la demande de prime de 80.000 DH pour le renouvellement des grands taxis a expiré le 30 octobre 2015, mais le gouvernement n'a pas encore atteint l'objectif escompté, à savoir le renouvellement progressif des grands taxis. N'ayant reçu jusqu'à présent que 9 pc des demandes espérées, le gouvernement n'a d'autre choix que de prolonger le délai.


*Al Alam.:

- Le conseil de gouvernement a adopté jeudi un projet de loi portant sur l'interdiction de la fabrication, l'importation, l'exportation, la commercialisation et l'utilisation des sacs en plastique. Ce projet aurait pu voir le jour il y a quelques années si les professionnels de la fabrication de cette matière ne l'avaient pas contré.

- Le Maroc portera la part des énergies renouvelables à 50 pc de la puissance électrique à l'horizon 2020. L'énergie solaire sera produite à partir d'un complexe hydroélectrique et éolien en construction à Ouarzazate qui deviendra l'une des plus grandes sources d'énergie solaire concentrée dans le monde. Pour le moment, le projet en est à sa première phase, Noor 1, qui prévoit la mise en place de 500.000 miroirs paraboliques disposés sur 800 lignes.

*Assabah.:

- Dès janvier 2016, la cotisation à l'Assurance maladie obligatoire (AMO) gérée par la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) augmentera. Cette hausse de plus 0,52 point, passant de 4 à 4,25 pc, sera supportée à part égale par l'employeur et le salarié. La mesure fait suite à l'extension de l'AMO aux soins dentaires. 

- Le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaid a affirmé que des gouvernements précédents cachaient à l'opinion publique les cours réels des hydrocarbures sur le marché mondial afin que le budget de l'Etat puisse récupérer une partie des devises dépensées pour acheter le pétrole et le gaz naturel. Il a en revanche noté que le gouvernement Benkirane "a eu l'audace d'être franc avec les citoyens" et de faire en sorte que les prix du pétrole au Maroc soient alignés sur ceux du marché international.

*Al Haraka.:


- Suite aux hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI, le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, et le ministre de l'Intérieur, Mohamed Hassad, se sont rendus, dimanche à Tanger, pour s'informer directement des causes derrières les plaintes d'un groupe de citoyens liées à la hausse des factures de la société délégataire de distribution d'eau et d'électricité et de la gestion de l'assainissement liquide, et ont tenu une réunion avec l'ensemble des acteurs politiques et élus de la ville afin d'examiner ce problème et les solutions concrètes pour le dépasser, indique dimanche un communiqué du ministère de l'Intérieur.

- Le Maroc pourrait faire figure de pont entre l'Inde et l'Afrique, compte tenu de ses liens économiques solides avec New Delhi et de sa présence notamment en Afrique francophone, estime le magazine "Jeune Afrique" dans sa dernière livraison. Dans un article consacré au sommet du Forum Inde-Afrique, qui s'est tenu du 26 au 29 octobre à New Delhi avec la participation de SM le Roi Mohammed VI, l'hebdomadaire souligne que le Maroc, qui a été particulièrement bien représenté au Business Forum organisé dans le cadre de cette rencontre, constitue un appui important pour l'Inde pour conquérir les marchés d'Afrique francophone.

*Bayane Al Yaoum.:

- Le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville Mohamed Nabil Benabdellah a affirmé lundi que le déficit de logement est passé de 800.000 unités en 2012 à 500.000 à fin 2015 à la faveur des programmes adoptés par le gouvernement. Lors du premier semestre de l'année en cours, les travaux engagés sur 82.193 unités ont été achevés, dont 74.632 unités économiques et sociales, a indiqué Benabdellah, faisant état du lancement de chantiers de construction de 89.653 unités, dont 75.964 unités économiques et sociales.

- La part des exportations marocaines devant leur performance à leur compétitivité qualité a atteint 41,5 pc en 2014, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l'Economie et des finances. "La majorité des exportations marocaines, à plus de 70 pc en 2002, se situait en concurrence prix. Néanmoins, à partir de 2008, la concurrence qualitative a commencé à gagner en importance", indique la DEPF dans son rapport. La part des exportations qui présentent un désavantage en termes de qualité demeure faible, oscillant entre 3 pc et 7,6 pc sur la période 1998-2014, précise le rapport, notant que la part des exportations présentant un positionnement prix déficient est passée de 7,2 pc en 1998 à 20,8 pc en 2014.

Libé
Mardi 3 Novembre 2015

Lu 623 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs