Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse du jeudi 12 novembre 2015


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés jeudi 12 novembre 2015



Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés jeudi 12 novembre 2015 :

*Le Matin.:

- Dans un discours adressé au quatrième Sommet monde arabe-Amérique latine à Riyad, dont lecture a été donnée mercredi par le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a formé l'espoir que la "Déclaration de Riyad, qui sera adoptée pendant ce Sommet, appuiera nos orientations favorables à un partenariat multilatéral axé sur une approche pratique tenant compte des capacités et des potentialités, des priorités et du rythme de développement propres à nos pays et intégrant les mutations que le monde connaît, notamment dans les domaines de la finance, des affaires et de la technologie".

- Le ministère de l'Emploi et des affaires sociales compte lancer en 2016 une étude sur la transition des jeunes inscrits à l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (Anapec) vers le marché du travail. L'objectif est d'analyser, entre autres, les informations sur les problèmes, les attitudes et les situations qui influencent les jeunes dans leur transition vers la vie active. En janvier 2012, le chef de gouvernement s'était engagé devant le Parlement à abaisser le taux de chômage à moins de 8 pc à l'horizon 2016. Un engagement qui semble désormais difficile à concrétiser. En témoignent, en effet, les chiffres du HCP indiquant qu'entre le troisième trimestre de l'année 2014 et celui de 2015, le taux de chômage est passé de 9,6 à 10,1 pc au niveau national.

*L'Opinion.:

- Le Maroc et la France ont célébré, mardi soir à Paris, en présence de SAR le Prince Moulay Rachid, le 60-ème anniversaire des Accords de La Celle-Saint-Cloud qui ont marqué la fin de l'exil de feu SM Mohammed V et initié le processus de transition vers l'indépendance du Royaume.



- La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité, mardi en séance plénière, un projet de loi portant sur l'interdiction de la fabrication, l'importation, l'exportation, la commercialisation et l'utilisation des sacs en plastique. Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur, Mohammed Abbou, a souligné que l'élaboration de ce texte intervient dans le cadre de prise de conscience collective du danger de l'utilisation des sacs en plastique et ses effets négatifs sur la santé humaine, la faune et la flore ainsi que sur l'environnement et l'écologie, notant que le Maroc connaît une forte utilisation des sacs en plastique.

*Aujourd'hui le Maroc.:


- Les cartes prépayées pour la consommation d'électricité seront généralisées dans tout le Maroc selon un plan élaboré par le gouvernement. La consommation prépayée était limitée aux zones rurales où le nombre de clients utilisant les cartes de recharge avoisine un million. Le gouvernement compte également lancer une opération de remplacement de compteurs d'électricité actuels par d'autres pouvant être contrôlés à distance, selon le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance Mohamed Louafa.

- Le secteur de la microfinance continue sur son trend haussier. Les statistiques du 3ème trimestre, élaborées par le Centre Mohammed VI de soutien à la micro finance solidaire confirment cette tendance. La variation relevée à fin septembre est de 6 pc par rapport au même mois de l'année précédente et de 2 pc comparé au 3ème trimestre 2014. Le nombre de clients est passé de 864.000 à 911.856 à fin septembre 2015. L'encours des prêts a également progressé, atteignant les 6,03 milliards de dirhams contre 5,46 milliards de dirhams une année auparavant.

*Libération.:

- De par son modèle économique, politique et humain, le Maroc offre un exemple à la fois pour les pays de la région et pour la France, a affirmé, lundi à Paris, le président de l'Institut du Monde Arabe (IMA), Jack Lang. Les différents chantiers initiés par SM le Roi Mohammed VI au Maroc sont une occasion de promouvoir davantage la coopération entre le Royaume et la France, a souligné Jack Lang à l'ouverture d'un colloque sous le thème "France-Maroc : une histoire partagée, des défis communs" organisé à l'occasion du 60ème anniversaire des accords de La Celle-Saint Cloud, notant que les liens d'amitié entre les deux pays sont "forts, chaleureux et intenses".

- Le groupe socialiste à la Chambre des représentants a présenté des amendements relatifs à la loi de Finances 2016 visant à défendre le pouvoir d'achat des citoyens, réduire la charge des impôts, mettre en œuvre l'équité fiscale et promouvoir les secteurs de l'emploi. A travers ces amendements, le groupe socialiste ambitionne d'opérationnaliser le rôle du Parlement, à savoir contrôler le gouvernement et mettre fin à la volonté de ce dernier de monopoliser les attributions du pouvoir législatif.

*Al Bayane.:


- Les licenciés chômeurs de longue date auront désormais leurs chances pour intégrer le milieu du travail. Abdeslam Seddiki, ministre de l'Emploi et des affaires sociales, vient d'annoncer la prise en charge dans une première étape de 25.000 licenciés chômeurs, auxquels sera offerte une formation adéquate pour se conformer aux besoins et exigences du marché du travail. Ce programme ambitieux démarrera le 1er janvier prochain et concernera plusieurs disciplines à la fois.

- Le ministre de l'Habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdellah, a fait savoir, mardi à Rabat, que le programme du logement social a atteint ses limites, relevant l'impératif de réfléchir à de nouveaux dispositifs visant à soutenir les familles défavorisées pour accéder à un logement décent. En réponse à une question orale à la Chambre des représentants sur "l'accélération du rythme de réalisation du logement social", Benabdellah a relevé que le nombre de ménages en mesure d'acquérir ce type de logement est en baisse, appelant à trouver de nouvelles solutions pour faciliter l'accès des couches défavorisées à un logement décent.

*L'Economiste.:

- Les frais d'étude d'un dossier de prêt seront plafonnés à 0,1 pc du montant demandé à partir du 1er avril 2016. Les banques sont plus que réticentes à cette mesure. Beaucoup pourraient répercuter le manque à gagner ailleurs. Les nouvelles dispositions donnent la possibilité au client de s'opposer aux conditions proposées lors du renouvellement du crédit ou même de se rétracter dans un délai de sept jours après le déblocage du prêt. En revanche, après trois impayés successifs et une mise en demeure infructueuse, le prêteur peut appliquer des intérêts de retard de 2 pc sur le montant restant dû.

- Coup d'accélérateur dans le processus d'adoption du projet de loi de Finances. Le texte, qui devait être validé en commission hier dans la soirée, est programmé en plénière aujourd'hui à 10 heures. Demain vendredi après-midi, Mohamed Boussaid répliquera aux interventions des chefs de groupes parlementaires, avant de démarrer le finish lundi. Dès son approbation définitive, le projet de loi de Finances sera transféré à la Chambre des conseillers.

*Bayane Al Yaoum.:


- Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, affirme que plus de 3 millions de travailleurs sont déclarés à la CNSS. Seddiki a indiqué que son département a eu coutume de mettre le droit des travailleurs au cœur des opérations d'inspection à travers les visites de contrôle et d'inspection qu'effectuent les agents de l'inspection du travail dans les unités de production.

*Al Haraka.:

- Le médecin personnel de Sa Majesté le Roi Mohammed VI a prescrit la suspension des activités du Souverain pour une période allant de 10 à 15 jours après que le Souverain ait contracté un syndrome grippal aigu lors de la récente visite royale en Inde, indique mardi un communiqué du médecin personnel de Sa Majesté le Roi.

- Le ministre délégué auprès du ministre de l'Education nationale et de la formation professionnelle, Khalid Berjaoui, a déclaré que le gouvernement s'efforce de mettre en œuvre l'enseignement de la langue amazighe. Berjaoui a ajouté devant les députés que le ministère a réalisé une étude pour évaluer les efforts déployés et qu'il entend adopter, sur la base de cette étude, une nouvelle approche pour promouvoir cette langue.

*Al Alam.:


- Communiqué du comité exécutif du parti de l'Istiqlal: Le discours de SM le Roi et la visite du Souverain aux provinces du Sud sont deux évènements qui marquent l'histoire du Maroc. Le comité a également salué le début de la mise en œuvre du modèle de développement des provinces du Sud qui représente "une réponse explicite à toutes les formes de connivence et d'obscurcissement".

*Assabah.:

- Le ministre délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance, Mohamed Louafa, a déclaré que les prix des combustibles connaîtront une baisse en décembre prochain. Cette baisse est attribuable à la forte concurrence entre les sociétés de distribution de ces produits après leur libéralisation prévue en fin du mois courant, a-t-il expliqué. Louafa a affirmé qu'à partir du 1er décembre, l'Etat n'interviendra pas dans la détermination des prix des carburants.

- Bien que la transition démographique s'inscrive, dans les provinces du Sud, dans les mêmes tendances qu'elle revêt au niveau national, elle se distingue, cependant, de cette dernière par des nuances dues, en particulier, à une forte et rapide urbanisation qui, avec des taux de 70 pc en 2004 et de 77,3 pc en 2014, a été favorisée par des conditions naturelles et des séquelles sécuritaires ainsi que par le rythme accéléré du développement économique et de l'amélioration des conditions de vie de la population, souligne le HCP dans une note intitulée "40 ans après la Marche Verte : croissance économique et développement humain dans les régions du sud du Maroc".

*Al Mounaataf.:

- SAR le Prince Moulay Rachid a pris part, mardi à Paris, au dîner de célébration du 60-ème anniversaire des accords de La Celle-Saint Cloud. Ce dîner a été marqué par le discours de SM le Roi Mohammed VI à cette occasion, dont lecture a été donnée par SAR le Prince Moulay Rachid. Dans ce discours, SM le Roi a affirmé que la célébration du soixantième anniversaire des Accords de la Celle-Saint Cloud fait partie des moments qui marquent la riche histoire entre les deux pays, et qui soulignent la spécificité des liens forts qui les unissent.

- Le ministère de l'Economie et des finances pourrait retirer du projet de loi de finances pour 2016 la mesure incriminant la fraude fiscale. Le ministre Mohamed Boussaid a expliqué que cette mesure risque de faire l'objet d'une mauvaise interprétation ou de rencontrer des difficultés dans l'application.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Le gouvernement a accepté, mercredi, de revenir sur sa décision d'appliquer une taxe de 2,5 pc à l'importation du beurre, ce qui aurait augmenté le prix de ce produit. Le ministre de l'Economie et des finances a accepté, lors d'une réunion de la commission des finances, un amendement des groupes de la majorité qui ont appelé à revenir sur l'application de cette taxe, justifiant cet amendement par le fait que le beurre est essentiellement utilisé dans l'industrie agroalimentaire et le secteur de l'élevage.

- Le ministre de l'Economie et des finances, Mohamed Boussaid, s'est vu obligé de retirer le deuxième alinéa de l'article 5 du projet de loi de finances 2016 (PLF), qui prévoit l'instauration d'une taxe sur l'importation des produits pétroliers, lors du vote, mercredi à la Chambre des représentants, des amendements relatifs à la première partie du PLF. Le précédent gouvernement avait supprimé cette taxe suite à l'incendie qui a ravagé la Samir en 2002. Mohamed Boussaid a expliqué que le gouvernement ne compte pas établir une nouvelle taxe mais plutôt restaurer celle déjà appliquée avant 2002.

*Al Massae.:

- Le ministre de l'Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, a annoncé mardi que le gouvernement s'apprête à lancer, dès le 1er janvier, un programme visant la formation de 25.000 licenciés chômeurs. Seddiki a indiqué que ce programme, qui s'étalera sur 5 ans, bénéficiera, dans une première étape, à 10.000 licenciés dans plusieurs domaines, notant que grâce à un partenariat avec la CGEM, la moitié de la durée de formation sera effectuée au sein des entreprises affiliées à la Confédération.

- Le ministre de la Justice et des libertés fait état d'une hausse notable du nombre des magistrats femmes, qui est passé de 683 en 2010 à 1.004 au 15 septembre 2015. Dans un exposé à l'occasion de l'examen du budget sectoriel de son département, Mustapha Ramid a indiqué que ces chiffres dénotent un engouement de plus en plus marqué des femmes pour cette profession où le taux de féminisation a atteint 24 pc en 2015 contre 19,74 pc en 2009.

*Al Ahdath Al Maghribia.:


- Driss Dahak, le secrétaire général du gouvernement, monte au créneau contre certains départements ministériels et affirme que les propos qui qualifient le secrétariat général du gouvernement de "cimetière des lois" n'ont aucun fondement. Dahak a souligné que la qualité de certains textes réglementaires qui parviennent à son département est "médiocre", étant donné qu'ils sont élaborés par des bureaux d'étude sur demande des départements ministériels.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- La régionalisation avancée constitue un grand chantier stratégique où s'enchevêtrent les enjeux en termes de démocratie et de développement au Maroc, a affirmé, mardi à Rabat, le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Nizar Baraka. S'exprimant à l'ouverture d'un séminaire co-organisé par le Conseil économique, social et environnemental (CESE) et le Conseil économique et social espagnol (CES), sous le thème "La régionalisation au Maroc et en Espagne: Regards croisés", Nizar Baraka a souligné que la régionalisation avancée, en tant que modèle de gouvernance territoriale, vise le renforcement de la participation de la population locale au processus de prise de décisions et permet d'aider la région à définir ses priorités de développement conformément à la Constitution de 2011. 

- Le taux d'urbanisation dans les provinces du Sud est passé de 70 pc en 2004 à 77,3 pc en 2014, selon le Haut-commissariat au plan (HCP). Cette évolution a été favorisée par des conditions naturelles et des séquelles sécuritaires ainsi que par le rythme accéléré du développement économique et de l'amélioration des conditions de vie de la population, explique le HCP dans un note intitulée "40 ans après la Marche Verte : croissance économique et développement humain dans les régions du sud du Maroc". Les comportements démographiques n'ont pas tardé, dans ces conditions, à se rapprocher de ceux des régions les plus urbanisées du Maroc, relève la note. 

*Rissalate Al Oumma.:

- Les groupes de l'Union constitutionnelle (UC) et du Parti authenticité et modernité (PAM) à la Chambre des représentants ont présenté des propositions communes d'amendement du projet de loi de Finances 2016 qui concernent en particulier les aspects relatifs à la protection du pouvoir d'achat des citoyens, la politique fiscale, l'investissement et le renforcement du contrôle par le Parlement des finances publiques. 

- Le produit intérieur brut (PIB) dans les provinces du sud a réalisé, entre 2004 et 2013, une croissance annuelle moyenne de 8,9 pc, largement supérieure à celle de 6,1 pc qu'il connaît au niveau national, selon le Haut-Commissariat au Plan (HCP). Entre 2004 et 2013, le PIB régional par habitant, dépassant celui de Rabat-Salé-Kénitra et se situant en 2ème position après celui de Casablanca-Settat, s'est accru de 5,8 pc par an, s'inscrivant ainsi dans une trajectoire qui, à terme, le rapprocherait de celui de Casablanca-Settat où le taux d'accroissement de cet agrégat est de 4,9 pc, précise le HCP dans une note intitulée "40 ans après la Marche Verte : croissance économique et développement humain dans les régions du sud du Maroc".

Libé
Jeudi 12 Novembre 2015

Lu 558 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs