Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Revue de presse du Mercredi 12 août


Voici les principaux titres développés par les quotidiens publiés mercredi 12 août 2015



*Libération.:

- Les Marocains du monde sont encore considérés comme des citoyens de second degré. Ils font encore l'objet de discrimination et de déni de droit. Ils ne bénéficient pas d'une citoyenneté pleine et entière et leur exclusion de la représentation parlementaire en dit long. C'est ce qui ressort de la journée d'étude organisée hier à Rabat par le groupe parlementaire socialiste. A l'ouverture des travaux, Driss Lachgar, Premier secrétaire de l'USFP, a exprimé sa crainte de voir la réforme des consulats à l'étranger "se transformer en vrais règlements de comptes et en guerre contre les consuls honnêtes et intègres. D'autant que l'exécutif a brillé ces derniers temps par ses choix en matière de désignation aux hautes fonctions qui ne répondent ni aux critères légaux ni à ceux de la compétence".

- Le Bureau politique de l'USFP a indiqué dans un communiqué que plusieurs défaillances et dysfonctionnements ont entaché le déroulement des élections des chambres professionnelles, qui ont eu lieu vendredi dernier. Les listes électorales comportaient des noms de personnes décédées, des doubles inscriptions et d'autres non conformes, selon les responsables du parti, qui ont également dénoncé l'usage de la corruption, la transhumance politique et la prolifération des sans appartenance politique.

*Le Matin.:

- Les élections professionnelles, organisées vendredi dernier, ont été suivies des dépôts de plusieurs plaintes par les candidats. Selon le bilan présenté par la commission de suivi des élections, le nombre des plaintes déposées devant le parquet au niveau national a atteint 64 (soit 0,5% de l'ensemble des candidats), dont 39 ont été classées et deux feront l'objet de poursuites. Le reste (23 plaintes) est en cours d'investigation, toujours selon la commission. De leurs côtés, certains partis politiques ont contesté la régularité du déroulement de l'opération électorale dans certaines circonscriptions ou dans l'ensemble. "Les listes électorales n'étaient ni saines, ni transparentes", relève l'USFP. Le Parti de l'Istiqlal a dénoncé "l'emploi de l'argent sale au grand jour". Le PJD a soulevé plusieurs questions en rapport avec l'opération dans son ensemble au niveau de la ville de Laâyoune.

- Le Parti du Mouvement populaire a dévoilé lundi dernier son programme électoral pour les prochaines échéances communales et régionales. Le parti compte créer 10 postes stables par commune. Aussi, il s'engage à mettre en place des programmes en faveur des jeunes entrepreneurs et la création d'au moins une nouvelle coopérative par commune. A cela s'ajoutent l'acquisition de 5 unités mobiles pour chaque région, d'un coût de 60 millions de DH, la prise en charge des personnes âgées à travers la construction de 10 centres d'accueil au niveau de chaque région, avec un budget de 480 millions de DH. Pour ce faire, Lahcen Haddad, membre du bureau politique du MP, qui a présenté les grandes lignes de ce programme, a relevé la nécessité de limiter le budget de fonctionnement et de mobiliser les montants économisés pour réaliser ces investissements.

*L'Opinion.:


- Un appel à manifestation d'intérêt pour des projets de recherche en matière de sécurité routière a été lancé à partir du 23 juillet 2015, a indiqué le ministère délégué chargé du Transport. Ce lancement intervient dans le cadre de la mise en œuvre des termes de la convention cadre signée le 11 février 2015, entre le ministère et le Centre national de la recherche scientifique et technique (CNRST), a souligné le ministère dans un communiqué. Ladite convention vise la promotion de la recherche scientifique et technique en matière de sécurité routière.

- La qualité des infrastructures du Maroc est meilleure que celle de plusieurs pays émergents, indique le Forum économique mondial dans son dernier rapport. Classé à la 55ème place sur les 144 pays analysés, le Maroc devance ainsi et de loin l'Egypte (100ème place), et l'Algérie (106ème). Comparativement aux pays émergents, il fait mieux que le Mexique (65ème), le Brésil (76ème) ou l'Argentine (89ème place).

*Aujourd'hui le Maroc.:

- Le Mouvement populaire envisage d'être présent sur les deux tiers des 1500 communes. Selon le secrétaire général de ce parti, Mohand Laenser, cette formation politique compte à son actif 20.000 candidats. L'opération de sélection des candidats entreprise par la composition centrale a été, selon lui, réalisée à hauteur de 99%. Le parti de l'épi "ne ménagera aucun effort pour promouvoir la classe moyenne. Il porte aussi un intérêt particulier aux classes populaires et aux régions enclavées", indique Laenser.

- Royal air Maroc s'apprête à ouvrir une nouvelle base. Le choix s'est porté sur Rabat où la compagnie aérienne nationale positionnera un deuxième avion de type Boeing 737-800. L'appareil servira pour le lancement de quatre nouvelles dessertes. La RAM reliera à partir du 26 octobre prochain la capitale du Royaume à Bruxelles, Madrid, Londres et Marseille. Cette desserte sera opérée à raison de trois fréquences par semaine.

*Al Bayane.:


- Le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Anis Birou a indiqué que son département est déterminé à tirer profit de l'expérience accumulée par les Marocains du monde pour ouvrir de nouveaux horizons afin de mieux servir les causes des émigrés. S'exprimant lors d'une rencontre, lundi à Tiznit, avec les membres de la communauté marocaine à l'étranger originaires de cette province, Birou a mis l'accent sur l'importance de développer des approches appropriées pour traiter les questions intéressant ladite communauté avec davantage de sérieux et de réalisme.



- Le ministre de la Santé El Houssaine Louardi a affirmé que le Maroc dispose d'une moyenne de 1,51 professionnels de santé pour chaque 1000 citoyens, bien en deçà de la moyenne recommandée par Organisation mondiale de la santé (OMS) qui est de 2,5/1000, soit un déficit estimé à 7000 médecins et à environ 9000 infirmiers. Louardi a également relevé une mauvaise répartition des ressources humaines entre les milieux rural et urbain, les chiffres indiquant que 45% des médecins sont concentrés dans l'axe Rabat-Casablanca, tandis que 24% seulement opèrent dans le monde rural.

*L'Economiste.:

- Sidérurgie: Ce que prépare Sonasid. L'Industriel s'apprête à finaliser un important contrat de performance avec l'Etat pour le développement d'une filière de démantèlement de navires. Ce partenariat stratégique devrait lui permettre de répondre à l'un de ses gros besoins: sécuriser l'approvisionnement en ferraille. Ce projet sera accompagné de la mise en place d'une centrale d'achat de la ferraille locale, ainsi qu'un investissement dans le nettoyage de cette matière.

- L'Abricot marocain ne séduit plus. La filière, menacée aujourd'hui par les abricots grecs, chinois et espagnols, enregistre une perte en volume de 5% chaque année depuis 2008. L'industrie de transformation, qui s'accapare une grande partie de la production pour la transformation en conserve, n'en a exporté que 12.600 tonnes en 2014.

*Rissalat Al Oumma.:


- L'UMT, la CDT et la FDT (aile Azzouzi) envisagent de renforcer leur contestation contre le blocage du dialogue social et l'obstination du gouvernement dans sa recette pour la réforme des régimes des retraites. La commission de coordination représentant les trois syndicats s'est réunie mardi et a critiqué vivement le manquement du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane à ses engagements relatifs notamment aux revendications légitimes des travailleurs.

*Assahra Al Maghribia.:

- Les ministères de l'Intérieur et des Affaires étrangères et de la coopération ont insisté, dans une circulaire conjointe relative aux questions de l'état civil des Marocains résidant à l'étranger (MRE), sur la nécessité d'améliorer les prestations qui leur sont fournies, de simplifier les procédures et de préserver leurs droits. Dans cette circulaire adressée aux chefs des représentations diplomatiques et consulaires marocaines à l'étranger, les deux départements soulignent qu'en application des hautes instructions royales et suite à la réunion tenue au siège du ministère des Affaires étrangères et de la coopération, en présence du ministre de l'Intérieur et des représentants du ministère de la justice et des libertés, les chefs des représentations diplomatiques et consulaires à l'étranger sont tenus de garantir la liberté des parents à choisir les prénoms de leurs enfants sans conditions, sans pour autant attenter aux mœurs et à l'ordre public.

*Attajdid.:

- La commission gouvernementale de suivi des élections a indiqué que le nombre des plaintes déposées devant le parquet au niveau national a atteint 64 plaintes, soit 0,5 pc de l'ensemble des candidats, dont 39 ont été classées et deux feront l'objet de poursuites. Le reste (23 plaintes) est en cours d'investigation.

*Al Ittihad Al Ichtiraki.:

- Le gouvernement s'apprête à lever la subvention affectée au sucre à partir de janvier prochain. Le projet de loi de finances pour 2016 pourrait comporter des dispositions visant à supprimer définitivement la subvention accordée au sucre sous prétexte de réformer la Caisse de compensation, indiquent des sources informées.

*Al Mounaataf.:


- Le Club des magistrats du Maroc a décidé de recevoir, à partir de lundi, les recours des magistrats qui n'ont pas été satisfaits des résultats des travaux du Conseil supérieur de la magistrature au titre de la session de mars. Les magistrats dénoncent des anomalies survenues notamment au niveau de l'avancement, de la mutation et des demandes du relèvement de l'âge de départ à la retraite.

*Al Haraka.:

- Le secrétaire général du Mouvement populaire Mohand Laenser a indiqué lors d'une conférence de presse que son parti est bien disposé à s'engager dans les élections prochaines et à donner la priorité aux femmes et aux jeunes conformément à la loi. Laenser a souligné que la démarche adoptée par le parti de l'épi concernant les préparatifs pour les élections prochaines est basée sur un dialogue ouvert, de larges concertations et une forte mobilisation des différentes commissions.

*Assabah.:

- Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane s'apprête à augmenter du 7 à 10% le taux de la TVA appliquée aux médicaments dans le projet de loi de finances 2016, ce qui risque de faire monter les prix des médicaments à des niveaux dramatiques. La lettre d'orientation adressée par le chef du gouvernement aux différents départements prévoit l'application des taux de 10% et 20%.

*Bayane Al Yaoum.:

- Les membres de la communauté marocaine à l'étranger (MRE) sont un partenaire essentiel pour garantir une meilleure gestion des questions liées à l'émigration, en raison notamment de leurs hautes compétences et leur grande expérience dans divers domaines, a souligné le ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des affaires de la migration, Anis Birou. Le ministère est déterminé à tirer profit de l'expérience accumulée par les Marocains du monde pour ouvrir de nouveaux horizons afin de mieux servir les causes des émigrés, a ajouté Birou lors d'une rencontre, lundi soir à Tiznit, avec les membres de la communauté marocaine à l'étranger originaires de cette province.

*Al Ahdath Al Maghribia.:


- Evolution du chômage : le pessimisme persiste. Malgré la baisse du taux du chômage du 9,3% au 8,7% au deuxième trimestre 2015, 74,9% des ménages s'attendent à une hausse du nombre de chômeurs pour les 12 mois à venir contre 7,8% qui pensent le contraire, selon les résultats de l'enquête de conjoncture menée auprès des ménages par le Haut-Commissariat au plan.

*Al Massae.:

- Plus de 3000 marchands du marché de gros de fruits et légumes de Casablanca envisagent d'observer une grève générale et priver les Casablancais des légumes et des fruits pour une durée indéterminée. Ces commerçants protestent contre les sociétés de développement créées récemment et qui n'ont pas été homologuées par le ministère de l'Intérieur. Plus d'un millier de marchands se sont amassés lundi devant la direction du marché de fruits et légumes pour réclamer la standardisation des taxes appliquées sur les camions qui fournissent les légumes et les fruits.

*Al Alam.:

- Le Fonds monétaire international (FMI) tourne le dos au gouvernement Benkirane. Le FMI n'a pas dissimulé son insatisfaction de la performance du gouvernement, qui n'a pas tenu ses promesses et réalisé un taux de croissance de 5% dans les secteurs non agricoles. Ce taux n'a pas dépassé 4% durant les quatre dernières années.

*Akhbar Al Yaoum.:

- Dans une tentative de trouver une issue à la crise dans laquelle plonge la Samir (Société anonyme marocaine de l'industrie du raffinage), les actionnaires saoudiens de Corail, société propriétaire de la Samir, vont injecter 1000 milliards dans son capital, selon des sources proches de ce dossier.

Libé
Mercredi 12 Août 2015

Lu 607 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs