Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Renouvellement du Conseil régional de Marrakech Tensfit-Al Haouz : Le PAM pris en flagrant délit de fraude électorale




Renouvellement du Conseil régional de Marrakech Tensfit-Al Haouz : Le PAM pris en flagrant délit de fraude électorale
Le PAM a été pris la main dans le sac ou plutôt la main trempée dans la sauce du tajine bien garni pour l’occasion. Dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 septembre  qui a coïncidé avec la clôture à minuit de la campagne pour le renouvellement du bureau du Conseil de la région Marrakech-Tensift Al Haouz, le candidat du PAM a poursuivi « sa campagne ». Pour les partisans du tracteur, la campagne s’est poursuivie au-delà de minuit à travers un dîner aux prunes dans le siège du Parti authenticité et modernité. La campagne électorale devait donc prendre fin logiquement à minuit mais apparemment la montre du candidat pamiste au poste de président de la région et en même temps le coordinateur du parti du tracteur ainsi que celles de ses « invités » post-campagne, ne devaient pas être réglées.  Le banquet   en question a été  organisé pour que chacun prenne sa part du gâteau. Promesses de poste au sein du bureau, octroi d’enveloppes sonnantes et trébuchantes et autres tentations étaient au menu.Alerté par les responsables de l’USFP à Marrakech, le procureur n’a pas osé intervenir au vu du soutien qu’a le PAM dans les hautes sphères. Mais devant l’insistance des Ittihadis  aux niveaux local, régional et central, le ministre de la Justice est intervenu pour que les choses prennent leur cours normal. Ainsi le procureur du Roi à Marrakech  en compagnie d’éléments de la police judiciaire ont investi les locaux du parti du tracteur pour constater de visu et dans les  règles de l’art l’infraction post-électorale. Certains « convives » ont tenté de prendre la clé des champs mais en vain. La police a dressé des procès-verbaux sur les faits constatés et a interrogé plusieurs personnes qui ont assisté à cette mascarade qui nous rappelle les années de feu Basri, les années de ‘‘Siba’’. Le procureur et la police judiciaire ont pu constater que plusieurs véhicules portaient des  plaques minéralogiques des communes de la région, ce qui confirme  une infraction flagrante, à savoir l’utilisation des véhicules appartenant à la collectivité dans une campagne électorale.
D’après les constatations et les violations commises et selon la loi dans pareil cas, la candidature de Touizi est nulle et non avenue mais cela doit être prononcé par un tribunal. Une plainte ittihadie a été déposée contre ces irrégularités électorales. Abdelali Doumou, candidat de l’USFP à la présidence de la région de Marrakech, est le seul concurrent du coordinateur du parti du tracteur après le désistement des autres candidats. Le scrutin qui a eu lieu mardi en fin de matinée s’est soldé par un score favorable au candidat du PAM. Il semble que les promesses sonnantes, trébuchantes et alléchantes ont pris le dessus sur la démocratie encore une fois dans ce pays.

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 19 Septembre 2012

Lu 896 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs