Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontres avec des MRE établis à Barcelone, Séville, Algésiras, Almeria et Valence : Mohamed Ameur se réunit avec les Marocains résidant en Catalogne




Le ministre délégué chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, Mohamed Ameur, a tenu, samedi à Barcelone, une réunion avec les représentants des associations des ressortissants marocains établis en Catalogne. M. Ameur a indiqué que sa visite en Catalogne, où se concentre le plus grand nombre de Marocains d'Espagne, s'inscrit dans le cadre du plan de communication mis en place par son département en vue de consolider les liens avec les membres de la communauté marocaine à l'étranger et s'enquérir de près de leurs conditions et des problèmes auxquels ils sont confrontés.
M. Ameur a, dans ce sens, présenté les grandes lignes du programme gouvernemental pour la promotion des affaires des Marocains résidant à l'étranger, précisant que ce programme ambitieux porte sur les aspects économique, administratif, social, culturel, juridique et éducatif visant l'amélioration de la situation de la communauté marocaine à l'étranger.
Il a, à cet égard, mis l'accent sur la nécessité d'engager un dialogue permanent avec les différentes composantes de cette communauté, qui ont largement contribué au développement de leur pays d'origine dans plusieurs domaines, faisant part de la solidarité du gouvernement avec les MRE dans une conjoncture internationale difficile, marquée par une crise économique qui frappe de plein fouet plusieurs pays européens, notamment l'Espagne.
Le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger est disposé à donner un nouvel élan à l'accompagnement des MRE à travers des partenariats dans les domaines éducatif, social et culturel pour mieux répondre aux attentes et aux préoccupations de cette catégorie, a-t-il souligné, faisant savoir que le Maroc mise sur cette communauté pour assurer son développement économique, défendre ses intérêts et préserver son rayonnement culturel et civilisationnel.
Le ministre a, par ailleurs, appelé les Marocains vivant en Espagne, notamment les acteurs associatifs, à redoubler d'efforts pour faire face aux manœuvres des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume et pour informer la société civile espagnole sur les différents aspects de la cause nationale.
Les avancées remarquables réalisées par le Royaume dans plusieurs domaines, ainsi que l'accueil favorable dont fait l'objet la proposition marocaine d'autonomie au Sahara, qualifiée de «sérieuse et crédible» par la communauté internationale et le Conseil de sécurité de l'ONU, gênent les parties qui tentent de saper les efforts déployés par le Maroc pour aboutir à une solution politique à cette question, a-t-il ajouté.
Il a, à cet égard, souligné que l'initiative d'autonomie des provinces du Sud, dans le cadre de la souveraineté marocaine, permettra aux populations de la région de gérer elles-mêmes leurs propres affaires.
Dans ce contexte, il a mis en exergue le projet de régionalisation élargie qui est, sans nul doute, l'un des plus grands chantiers au Maroc moderne, ajoutant que le Royaume est déterminé à aller de l'avant dans ce processus sous la Haute conduite de SM le Roi Mohammed VI.
Lors de cette rencontre, qui s'est déroulée en présence du Consul général du Maroc à Barcelone,  Ghoulam Maichan, les représentants de la communauté marocaine en Catalogne, ont réaffirmé leur mobilisation constante pour défendre la cause nationale et faire face aux manœuvres visant à saper le processus démocratique au Maroc.
Cette rencontre a été également l'occasion d'exposer les problèmes auxquels est confrontée la communauté marocaine établie en Catalogne, notamment ceux relatifs aux documents administratifs ainsi que l'apprentissage de la langue arabe aux enfants marocains nés en Catalogne.
Quelque 300.000 Marocains sont installés dans la région autonome de Catalogne, soit le tiers de l'ensemble de la communauté marocaine établie en Espagne. Lors de son séjour en Espagne, M. Ameur a eu des rencontres avec les représentants des associations marocaines et des ressortissants marocains établis à Séville, Algésiras, Almeria et Valence.


Baisse d’arrivées
de clandestins en Espagne

Le nombre d’arrivées d’immigrés clandestins sur les côtes espagnoles a baissé de plus de 45 % en 2009, a annoncé, samedi le ministre espagnol de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba.
Quelque 7.285 immigrés clandestins, qui tentaient d’entrer sur le territoire espagnol à bord d’embarcations de fortune, ont été interceptés par les forces de sécurité espagnoles durant 2009, soit une baisse de 45,7 % par rapport à 2008, a indiqué M. Rubalcaba lors de la présentation à Madrid du bilan annuel de la lutte contre l’immigration clandestine en Espagne.
« Cette baisse du nombre d’arrivées d’immigrés clandestins sur les côtes espagnoles est due à l’action des forces de sécurité espagnoles, aux processus de refoulement, mais surtout à la coopération avec les pays d’origine ou de transit », parmi lesquels le ministre espagnol a cité le Maroc, le Sénégal, la Mauritanie et le Mali.

MAP
Lundi 18 Janvier 2010

Lu 676 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs