Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rencontre du Premier secrétaire de l’USFP avec le Groupe socialiste à la Chambre des représentants


Driss Lachgar : L’Ittihad attend de nous tous de lui faire recouvrer la place qui a toujours été la sienne
Ahmed Zaïdi : La concrétisation des missions et des responsabilités du parti exige l’unité des rangs



Rencontre du Premier secrétaire de l’USFP avec le Groupe socialiste à la Chambre des représentants
Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachgar, a rencontré, hier au siège du parti à Rabat, le Groupe socialiste à la Chambre des représentants.
Prenant la parole à cette occasion, Driss Lachgar a précisé que l’objectif principal de cette rencontre «est de préparer la session législative d’avril de la Chambre des représentants et de débattre du calendrier du travail  qui sera adopté en vue d’élever le niveau de la production législative en vue d’accélérer les réformes politiques et institutionnelles».
Après avoir évoqué la conjoncture actuelle du pays à tous les niveaux et la feuille de route établie par l’USFP pour y faire face, Lachgar a rappelé que celle-ci exige une organisation partisane solide et la présence au cœur des mouvements sociaux par une pratique militante de proximité, de solidarité et de soutien à tous les mouvements revendicatifs comme prélude essentiel au retour en force de l’USFP auprès de la société.
Driss Lachgar a également rappelé que l’action partisane et organisationnelle demande une révision des moyens d’action du parti qui s’engage à ouvrir la voie  à toutes les opinions et aux droits à la différence, à la liberté d’expression et à l’action au sein des différentes instances du parti. Dans ce sens, il a précisé que le renouvellement des moyens d’action et d’organisation nécessite beaucoup d’efforts car les sensibilités partisanes ont des droits et des obligations ainsi que des critères appropriés. Mais au cas où régnerait l’anarchie, ces sensibilités, au lieu de renforcer le parti, joueraient un rôle contre-productif et œuvreraient à l’affaiblissement du parti, ce qui ne milite pas en faveur de l’USFP et profitera à ses ennemis politiques.
Lachgar a, en outre, affirmé que les relations institutionnelles entre le Bureau politique et le Groupe socialiste passeront par le truchement du Premier secrétaire et du président du Groupe, rappelant les décisions et les concertations initiées par le biais de ces canaux et que le parti a des traditions, des usages et des règles qu’il a accumulées à ce propos à travers sa longue expérience.
«Nous vous informons que nous œuvrerons en concertation avec le président du Groupe socialiste à la constitution d’une commission d’experts et de politiques pour travailler avec vous dans le domaine des textes juridiques futurs. Et nous ferons l’annonce de cette initiative  prochainement», a fait savoir le Premier secrétaire de l’USFP.
Par ailleurs, les cas d’Ali Elyazghi et Abdelali Doumou lui ont permis de faire une rétrospective des différents Congrès nationaux de l’USFP et des tournants historiques que le parti a vécus, ainsi que la manière avec laquelle les directions du parti ont appréhendé ces étapes. Aussi, Lachgar a-t-il considéré que «les choses sont normales au regard de la forte compétition entre les quatre candidats au poste de Premier secrétaire» et que le temps est à même de remettre les choses à leur place et qu’«il n’y a ni scission ni fracture comme dit et publié ; l’USFP est un parti vivant et capable de gérer ses différences et de se réunir autour de la même table pour résoudre de manière démocratique toutes ces questions organisationnelles et politiques ».
«L’Ittihad attend de nous tous de lui faire recouvrer la place qui a toujours été la sienne», a-t-il conclu.
Pour sa part, Ahmed Zaïdi, président du Groupe socialiste à la Chambre des représentants, a précisé dans son intervention qu’il s’agit  de la première réunion du Groupe socialiste en présence du nouveau Premier secrétaire du parti après son élection à l’issue du IXème Congrès national.
Ahmed Zaidi n’a pas manqué de rappeler le rôle principal du Groupe socialiste comme étant d’une part, un levier institutionnel primordial du parti qui traduit sa ligne politique au sein des institutions et d’autre part, un outil garantissant   son ancrage populaire dans la société.
A cet effet, le président du Groupe socialiste  a estimé que «la réussite dans notre prochaine mission est une responsabilité partagée et  dépend de la cohésion de nos positions. Cela ne saurait avoir lieu sans la concertation permanente et le dialogue serein et constructif portant sur les questions essentielles».
«La concrétisation des missions et des responsabilités du parti exige l’unité de ses rangs, la  solidarité de ses composantes et son ouverture sur les opinions et les initiatives visant à développer son action et à moderniser  ses moyens de travail», a fait savoir M. Zaidi. Et d’ajouter : «Dans ce cadre, nous considérons que la réussite du  chantier de la restructuration de l’USFP,  le renouvellement de ses structures et l’élargissement de son rayonnement nécessitent aujourd’hui, plus que jamais, de repenser les mécanismes susceptibles de gérer les différences au sein du parti.  A l’heure actuelle, l’USFP n’a pas besoin uniquement de ses militants, mais il se doit d’être un foyer en mesure d’accueillir l’ensemble des potentialités de la société qui aspirent à édifier le Maroc des institutions, de la modernité, de la démocratie et de la justice sociale. Cette noble mission ne peut être atteinte que si nous faisons preuve de courage pour faire face à nos pannes et œuvrons ensemble vers de nouvelles perspectives, confortés par les qualités militantes que l’USFP a de tout temps prônées».
A signaler enfin que les interventions des membres du Groupe socialiste ont plaidé unanimement en faveur du renforcement de la position du parti au sein de l’échiquier politique national vu la gravité de la phase politique que traverse notre pays et son impact négatif sur l’ensemble des secteurs y compris sociaux. Ils ont insisté sur le fait que cela nécessite la consolidation de l’organisation du parti et le respect de la démocratie interne et de l’ensemble des opinions, ainsi que la préparation des conditions et moyens à même de permettre au parti de s’approprier l’initiative politique.

J.R
Jeudi 21 Mars 2013

Lu 1159 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs