Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Relations maroco-algériennes : Rabat et Alger déterminés à aller de l'avant




Relations maroco-algériennes : Rabat et Alger déterminés à aller de l'avant
Le Maroc et l'Algérie sont déterminés à aller de l'avant pour la dynamisation des relations bilatérales et entamer une nouvelle étape dans leurs relations bilatérales, animés en cela d'une volonté commune.
Cette volonté a été réaffirmée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Saâd-Eddine El Othmani et son homologue algérien, Mourad Medelci, lors des entretiens qu'ils ont eus à l'occasion de la visite officielle, lundi et mardi, en Algérie de M. El Othmani à la tête d'une importante délégation de son département.
"Il y a une volonté commune d'aller de l'avant et cette visite n'est que le début d'un processus de concertation et de coopération" entre les deux pays et "la mise en oeuvre de cette coopération à travers des programmes concrets", a affirmé M. El Othmani."Cette visite intervient dans le cadre de la volonté commune des deux pays de mettre à profit la conjoncture actuelle aux niveaux régional et international en vue d'enclencher une dynamique forte dans les relations bilatérales, les consolider et les raffermir davantage et les étendre à d'autres domaines et secteurs nouveaux", a ajouté M. El Othmani.
Dans ce cadre, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération a relevé que le dépassement des difficultés qui entravent la dynamisation des relations maroco-algériennes dans tous les domaines constitue "la priorité des priorités" pour le Maroc. De son côté, le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a exprimé la disposition de l'Algérie à "pousser à son maximum" la coopération avec le Maroc dans différents domaines.
"Nous sommes disposés en Algérie à pousser à son maximum cette coopération (avec le Maroc) et à ce sujet nous avons enregistré en 2011 des initiatives et des visites fructueuses, ainsi que des accords, dont certains doivent être concrétisés sur le terrain", a-t-il affirmé à l'issue de ses entretiens lundi avec M. El Othmani.
M. Medelci a cité dans ce sens les secteurs de l'énergie, de l'eau, de l'agriculture, de la pêche maritime et de la jeunesse et des sports, notant qu'il a été convenu d'élargir la coopération à d'autres domaines comme l'enseignement, la formation et la recherche scientifique.
La visite de M. El Othmani a été l'occasion d'examiner avec son homologue algérien les moyens à même de diversifier les domaines de coopération et son évaluation au niveau des secteurs ayant fait l'objet de rencontres entre les deux pays à l'image de ceux de l'énergie, de l'agriculture et de la jeunesse.
Pour les domaines qui n'ont pas encore fait l'objet de rencontres sectorielles comme ceux de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique, de l'éducation nationale et l'information, le ministre a souligné la nécessité de s'y atteler.
Les deux parties ont convenu de la tenue en 2012 de la haute Commission mixte entre les deux pays comme ils ont proposé d'encourager les rencontres entre hommes d'affaires, entreprises, parlementaires, acteurs de la société civile en vue de jeter des ponts solides pour promouvoir la coopération et l'échange d'expériences et d'expertises.
Pour ce qui est des mécanismes de coopération, ils ont décidé de tenir une réunion tous les six mois au niveau des ministres des Affaires étrangères pour évaluer les réalisations de tout ce qui a été convenu et mettre en place de nouveaux programmes.
Au plan maghrébin, les deux parties ont convenu de la poursuite de la coopération et la concertation pour dépasser la stagnation que connaît l'Union du Maghreb arabe (UMA) et pour redynamiser ses institutions.
Lors du deuxième jour de sa visite en Algérie, M. El Othmani a été reçu en audience par le président algérien, M. Abdelaziz Bouteflika.
A l'issue de cette audience, il a affirmé que l'avenir du Maroc et de l'Algérie réside dans des relations excellentes et d'une fraternité entière entre les deux pays.
Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a également eu une rencontre avec Abdelaziz Belkhadem, ministre d'Etat, représentant personnel du président algérien au cours de laquelle ils ont abordé les relations entre le Maroc et l'Algérie, sous leurs différents aspects, et évoqué les problématiques qui se posent actuellement.

MAP
Jeudi 26 Janvier 2012

Lu 1338 fois


1.Posté par Mehdi le 26/01/2012 09:30 (depuis mobile)
Tout cela partira en fumée , comme à l accoutumée, lorsque un intervenant européen ou Americain mettra de poudre sur le feu , car cette entente ne vas pas dans leurs intérêts .

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | Spécial Eté









Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma