Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réintroduites à la station d'acclimatation "Safia" : De nouveau-nés chez les antilopes de Dakhla




L'effectif d'antilopes réintroduites à la station d'acclimatation "Safia" au sud de Dakhla, a connu au cours des derniers mois, de nouvelles naissances chez les addax et les gazelles.
Selon des données fournies par le service provincial des Eaux et Forêts, l'effectif actuel de la population antilope à la station de Safia atteint le nombre de 38  têtes, constituées de 20 gazelles "dama mhorr" et 18 addax, soit une augmentation, depuis mai, de quatre nouveau-nés chez les addax et de 2 parmi les gazelles.  La réintroduction de ces antilopes sahélo-sahariennes dans la station de Safia a eu lieu le 09 avril de l'année dernière au terme d'une opération de capture, de transfert puis de lâcher qui a concerné 15 gazelles et 10 addax, prélevés respectivement de la réserve de chasse à Rmila (Marrakech) et du parc national de Souss-Massa (Agadir).  L'opération de transfert d'antilopes sahélo-sahariennes vers la station d'acclimatation de la faune au niveau du site de Safia aux environs de  Bir Gandouz s'inscrit dans le cadre des activités d'un programme national de réhabilitation de la faune saharienne du Maroc.
Cette action a été soutenue et réalisée dans le cadre d’un partenariat entre les autorités, les collectivités locales et la société civile représentée par l'Association Nature initiative. La gazelle dama (mohre) est une espèce exclusivement saharienne. Elle avait complètement disparu de la nature, suite  aux années de sécheresse que le Maroc a connues, mais aussi à cause du conflit du Sahara  qui a embrasé la région, durant les dernières décennies du siècle dernier. Cette espèce fait actuellement l'objet d'un programme de réintroduction dont l’objectif est de faire revivre au  Sahara les espèces animales qui l’ont toujours peuplé.
L'addax est une espèce d'ongulés qui vivait dans les régions sahariennes. Elle évoluait dans les ergs et les zones sablonneuses des régions de Laâyoune, d'Iriqui, du Tafilalet de l'erg Chebbi. 

Ahmadou El-Katab
Jeudi 22 Octobre 2009

Lu 454 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs