Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ramadaniyates Al Baida Attakafia : Hommage à Abdelwahab Doukkali




Ramadaniyates Al Baida Attakafia : Hommage à Abdelwahab Doukkali
Un vibrant hommage a été rendu dimanche soir à Abdelwahab Doukkali, un des piliers de la chanson marocaine, à l'occasion du la 4ème édition de Ramadaniyates Al Baida Attakafia, organisée du 19 août au 5 septembre par la Coalition des arts et de la culture. Cette manifestation est également organisée en partenariat avec l'arrondissement urbain de Sidi Belyout, le Conseil de la ville de Casablanca, le ministère de la Culture et le Théâtre national Mohammed V
Des centaines de spectateurs casablancais férus de la chanson marocaine ont envahi la salle du complexe Sidi Belyout pour acclamer et applaudir Abdelwahab Doukkali qui a été fortement touché par la sollicitude de son public. Le grand chanteur a considéré cet hommage comme une preuve de reconnaissance pour l'ensemble des artistes marocains. C'est aussi une occasion, précise-t-il, de rencontre et d'échange avec des figures incontournables de la scène artistique marocaine qui  brillent actuellement par leur absence.
Abdelwahab Doukkali qui n'a pas caché ses larmes, n'a pas hésité à qualifier cet hommage de nouvelle naissance : " Ma joie est immense et l'émotion est très forte ", a-t-il dit en substance.
Cette cérémonie a été également l'occasion pour les amis et proches de Doukkali de mettre en exergue certaines étapes de la vie du doyen de la chanson marocaine.
Ainsi en a-t-il été de Abdallah Ben Chaqroun, un monstre sacré de la radio qui a rappelé les premiers pas de Doukkali dans le champ artistique et ses relations avec son entourage. Pour sa part, Hassan Najmi, ami de l'artiste, a évoqué son rôle pour l'évolution de la chanson marocaine et son rayonnement au niveau national et arabe. Quant à Abdallah Mesbahi, réalisateur, il s'est arrêté sur l'expérience cinématographique de Doukkali en Egypte et ses relations avec les artistes égyptiens tels que Farid Chawki, Fatine Hamama, Mohammed Abdelouahab.
 Khaled Naciri, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a  estimé que ces témoignages touchants devraient désormais inspirer Abdelwahab Doukkali et l'encourager à poursuivre son parcours artistique et partant composer de nouvelles œuvres.  Cette soirée a été également marquée par la projection d'extraits de films dans lesquels le chanteur a tenu des rôles et un reportage consacré à la vie de ce grand artiste.
Après l'hommage particulier rendu à Abdelwahab Doukkali, le public a fortement ovationné la prestation de Rachid Tadlaoui et de l'orchestre de Salah Moursli Cherkaoui.

Hassan Bentaleb et Ahmed Laraki
Mardi 31 Août 2010

Lu 484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs