Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ramadan ou pas, le chef du gouvernement reste fidèle à ses divagations

Dans un énième discours creux, Benkirane se dit sauveur attitré de la nation




Ramadan ou pas, le chef du gouvernement reste fidèle à ses divagations
La liste des drôleries du chef du gouvernement n’en finit pas. La dernière en date, celle de mardi soir  lors de la présentation du bilan de l'action à mi-mandat de son gouvernement devant le Parlement. En effet,  Benkirane s’est présenté, sans fausse  modestie (effrontément pour être plus précis), comme le «sauveur de la nation», rien que ça ! C’est grâce à lui et à son parti que le Maroc a trouvé la stabilité et la paix sociale fortement menacées lors de l’éclatement des mouvements sociaux de 2011 dans un contexte régional agité.  «Une fois ce gouvernement nommé, les manifestations de la rue se sont calmées», a-t-il prétendu. Une situation que nombre de pays nous envient : «Beaucoup de pays possédant plus de ressources et de richesses que nous auraient espéré vivre la même situation et la même stabilité que nous. Pour cela, nous considérons aujourd’hui que l’une des plus importantes réalisations de notre gouvernement a été de sortir le pays d’une situation politique et économique critique, et de l’avoir guidé vers une nouvelle période».
Le chef du gouvernement estime que ce rôle n’a pas été de tout repos puisque certaines décisions ou réformes entreprises par l’Exécutif ont nécessité un courage particulier : «A chaque fois que nous avons vu qu’il est de l’intérêt de notre pays de prendre une décision, on l’a fait, même lorsque ses répercussions sur nous ont été négatives».
Mais qu’en est-il du bilan de ces décisions et réformes ? Rien de nouveau, puisque les parlementaires ont eu droit à un discours maintes fois répété. Ainsi,  Benkirane a-t-il ressassé  les réalisations de son gouvernement notamment au niveau de la réduction du déficit budgétaire et de la baisse des dépenses de la Caisse de compensation (35 milliards de DH en 2014 contre 53 milliards de DH en 2012) en indiquant que les économies réalisées iront aux investissements ou au remboursement des dettes. 
Benkirane a également révélé qu’une batterie de mesures législatives ont été prises et qu’une série de réformes dans le domaine socioéconomique ont été réalisées, notamment dans les domaines de l'éducation, de la santé, de l'habitat et de la formation des jeunes. "68.000 nouveaux postes d'emplois ont été créés dans le secteur public", a relevé le chef du gouvernement.
Un bilan qui laisse perplexe plus d’un puisque les indicateurs économiques et sociaux du pays sont au rouge. Les rapports nationaux et internationaux qui tirent la sonnette d’alarme  sur cet état de fait ne manquent pas depuis l’investiture du gouvernement Benkirane.   En effet, le chef du gouvernement a omis de parler de la dette extérieure qui est passé de 99 milliards de DH en 2011 à 138 MDH aujourd’hui ou des réserves en devise qui ont baissé de 173 milliards de DH à 150 MMDH.   Il a aussi oublié d’évoquer la hausse du taux de chômage de 9,1% à 10,2% et l’envolée des prix des carburants et, par conséquent, celle des denrées alimentaires. 
Même dégradation au niveau de la question des libertés publiques, de la justice, de la santé, de l’habitat, et de la question des femmes qui semblent encore remontées contre le chef du gouvernement comme en témoigne l’«hommage» spécial que les femmes parlementaires de l'opposition lui ont réservé ce mardi soir en l’accueillant avec des pancartes par lesquelles elles lui demandent de respecter les droits de la femme. 

Hassan Bentaleb
Jeudi 10 Juillet 2014

Lu 1117 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs