Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rabat veut se construire une image de ville culturelle

Selon le magazine Jeune Afrique




Rabat veut se construire une image de ville culturelle
La ville de Rabat, cité impériale classée par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité, veut se construire une image culturelle, écrit l’hebdomadaire «Jeune Afrique» dans sa dernière livraison. Dans un article intitulé «la capitale du Maroc se rêve en cité internationale de la culture et du savoir», le magazine indique que Rabat dispose déjà de nombreux atouts culturels comme la grande Bibliothèque  nationale, le Théâtre Mohammed V, la salle d’exposition Bab Rouah, sans oublier Mawazine, le Festival aux 2,6 millions de spectateurs.
 La publication relève que cette dynamique culturelle procède de la volonté de SM le Roi Mohammed VI, qui veut faire de Rabat une capitale culturelle internationale, à l’instar de Paris, Rome ou Londres.
Elle rappelle, à cet effet, qu’un plan quinquennal de 9,42 milliards de DH a été conçu pour financer le projet «Rabat ville lumière». «Il faut comprendre la lumière dans le sens du savoir, du rayonnement et de la découverte», explique le directeur général de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) Abderrafie Zouiten, cité par l’hebdomadaire, soulignant que le Maroc tient à ses spécificités, qu’il désire mettre en avant tout en alliant  essor culturel et développement du tourisme. «Jeune Afrique» indique, en outre, que la consécration culturelle de Rabat est le fruit d’une transformation «réglée comme du papier à musique», faisant observer que la capitale du Royaume a été gérée d’une manière très stricte, ce qui a permis de mener à bien les chantiers de la mobilité urbaine, comme le tramway ou le grand pont Hassan II.
Détaillant le plan quinquennal de la ville, le magazine note que ce dernier prévoit la construction d’un grand théâtre de 2.000 places, d’un musée des arts modernes et contemporains, qui ouvrira ses portes en septembre, ainsi que d’un musée de l’archéologie et des sciences de la terre, qui abritera le plus vieux dinosaure jamais découvert. «Tous ces projets seront accompagnés par une politique de formation et par la signature de conventions avec des musées internationaux», assure M. Zouiten.  

MAP
Mardi 12 Août 2014

Lu 2750 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs