Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quel enseignement pour le Maroc de demain ?

L’USFP à l’heure des grands débats




Quel enseignement pour le Maroc de demain ?
«La réforme du système d’éducation et de formation : quel enseignement pour le Maroc de demain ? » est le thème de la table ronde nationale qui sera organisée, ce samedi 28 septembre 2013, à 14 heures au siège central de l’USFP à Rabat (sis Avenue Ararar à Hay Riyad) avec la participation des enseignants et des acteurs politiques, sociaux et économiques. Après l’allocution du Premier secrétaire, Driss Lachgar, plusieurs experts interviendront lors de la première séance de cette table ronde et qui sera consacrée au bilan de la Charte nationale, dix ans après sa mise en application. Il s’agit, en effet, de Wael Benjelloun, président de l’Université Mohammed V qui traitera de «L’enseignement supérieur entre les constances et les variables », de Mohamed Ben Abdelkader, cadre au ministère de l’Education nationale, qui abordera la question de « La Charte nationale : remarques préliminaires à l’horizon de la révision », d’Omar Hilli, président de l’Université Ibn Zohr, qui parlera des «Défis de l’université marocaine entre hier  et aujourd’hui». A noter que cette première séance sera présidée par Mohamed Derouich, membre du Bureau politique de l’USFP. La deuxième séance qui sera présidée par le chercheur en éducation, Ibrahim Baâmrani, sera axée sur les «Priorités de la réforme et les enjeux de l’avenir ».  L’intervention d’Abdelaziz Ioui, secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement (FDT), tentera de répondre à la question suivante : « Pourquoi le programme d’urgence a-t-il échoué ? ». Pour sa part, le président de l’Association Amakine, Abdenasser Naji, abordera «Les priorités de la réforme et l’enjeu de l’avenir », tandis que le chercheur Ahmed Assid analysera «Les grands défis de l’amazigh dans l’enseignement ». L’après-midi, une troisième séance, présidée par Ettijania Fertat, experte en éducation, sera consacrée au «Système éducatif et l’enjeu du développement économique et social ». Plusieurs personnalités interviendront lors de cette séance. Il s’agit de Driss Akhrouz qui développera le thème de «La qualité de l’économie et la réforme de l’enseignement », d’Abdelkrim Merroun, secrétaire général du Syndicat national de l’enseignement supérieur, qui traitera de « L’université et la société : quel rapport entre la recherche scientifique et le développement ?», et de Fouad Chafiki, directeur des méthodes au MEN qui présentera une « Lecture du processus de la réforme de la méthode pendant une décennie ». A l’issue de ces interventions, une discussion générale sera ouverte et un rapport final sera présenté par Saadia Bensahli, Mohamed Zerrou et Habib El Azzouzi.

Libé
Samedi 28 Septembre 2013

Lu 1144 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs