Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Promotion et sauvegarde de la mémoire de la migration marocaine

Exposition «Marocains: migrants et voyageurs» à la Bibliothèque nationale à Rabat




La Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) à Rabat accueille depuis mercredi 20  avril une magnifique et importante exposition, présentée dans une scénographie articulée autour des concepts de la mémoire, des archives, des témoignages, de contributions scientifiques et d’œuvres d’art musicales, photographiques et littéraires.
Organisée à l’initiative du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME)  sur le thème « Marocains : migrants et voyageurs», cette exposition se tient jusqu’au 20 mai prochain. Elle propose d’explorer le voyage et la migration dans leur rôle et impact sur le cours de l’histoire de la société marocaine.
« Une rétrospective à travers le voyage et la mobilité pour connaître et faire connaître le parcours singulier, depuis l’antiquité à nos jours, de Marocains diplomates, hommes de lettres, artistes, marins, religieux, savants, etc. », souligne le CCME, précisant que cette exposition est construite à partir de l'ouvrage «Marocains : migrants et voyageurs», auquel ont contribué plusieurs chercheurs, universitaires et intellectuels.
«L’exposition et l’ouvrage sont l’aboutissement d’un long travail entamé par le Conseil depuis 2008 et qui vise la promotion et la sauvegarde de la mémoire de la migration marocaine en tant que partie incontournable de la mémoire nationale», assurent les organisateurs.
«Le voyage et la mobilité sont fortement ancrés dans l’histoire de la société marocaine. L’analyse de ces différentes notions est un passage obligatoire pour mieux connaître les principaux éléments de l’histoire individuelle et collective marocaine », souligne Abdellah Boussouf, secrétaire général du CCME. Et ce dernier de rappeler à ce propos que le Marocain est le fruit d’un brassage culturel qui a su tirer profit de ses rapports avec la Méditerranée, l’Orient et l’Afrique subsaharienne.
Cette exposition propose ainsi «d’explorer ce volet de l’histoire de la société marocaine, pour montrer à quel point le voyage et la migration, loin d’être un fait nouveau, ont toujours été présents, au fil des siècles, dans la vie des Marocains», poursuit A. Boussouf.
En effet, la mobilité est une tradition millénaire chez les Marocains. «L’influence de Rome, puis le passage à l’islam ont renforcé la vocation originellement marocaine pour le voyage et l’exploration. Les récits relatifs aux premières avancées de l’islam évoquent l’existence de voyages marocains vers l’Orient », souligne le CCME.
L’exposition donne ainsi à voir, d’un côté, des populations  de tous bords et de différentes ethnies et religions qui ont enrichi cette terre d’accueil,  et de l’autre, des Marocains en quête de savoir qui ont sillonné plusieurs contrées et ont marqué l’Autre par leur passage.
« Une réalité qui se traduit aujourd’hui dans le préambule de la Constitution marocaine et qui fait du Maroc un pays pluriel aux affluences multiples », se réjouissent de le rappeler les organisateurs.
L’exposition « Marocains : migrants et voyageurs» ouvre aussi une fenêtre sur les figures ayant réaffirmé leur talents de voyageurs, changé leur environnement et influencé le cours de l’histoire par leurs personnalités exceptionnelles et leur audace unique, Telles que Juba, Al-Idrissi, Ibn Battouta, Al-Hassan Al-Wazzâne ou Jean-Léon l’Africain,  Mustafa Zemmouri et Samuel Pallache.
A travers cette exposition, le public appréciera les voyageurs en service commandé, à l’instar de Mohammed Ben Abdellah, Sultan du Maroc et Moulay Ismaïl; des commerçants et artisans; des religieux, des histoires méconnues ou occultées comme celle des Rifains en Algérie; des hommes politiques; des musiciens; des intellectuels et artistes ainsi que des sportifs.
Signalons que deux autres activités sont organisées en marge de cet événement. La première, une table-ronde sur « Mémoires et migrations », sera organisée le vendredi 13 mai 2016 à 14h à la BNRM. La seconde activité concerne des jeux didactiques «Migrants et voyageurs» qui seront animés tout au long de l’exposition au profit des groupes scolaires.
Comme le souligne le Conseil, l’exposition « est une étape sur un parcours entamé par le CCME depuis 2008 et qui vise la promotion et la sauvegarde de la mémoire de la migration marocaine en tant que partie incontournable de la mémoire nationale ».

Alain Bouithy
Jeudi 21 Avril 2016

Lu 817 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs