Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Prévenir et combattre les maladies non transmissibles au Maroc

Lancement prochain d’une enquête nationale sur les MNT auprès de 6.000 ménages




Une grande enquête sera prochainement lancée à travers le Maroc en vue de recueillir des informations de référence sur les facteurs de risque pour les maladies non transmissibles (MNT).
Prévue pour être lancée en octobre prochain, cette enquête sera menée auprès de 6000 foyers dans tout le Maroc avec le soutien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
En plus de contribuer à renforcer la collecte des informations sanitaires dans le Royaume, cette initiative permettra surtout de comprendre la prévalence des facteurs de risque de MNT chez les adultes de 18 ans et plus.
Munies d’outils de recueil électronique des données renfermant le questionnaire STEPS, 14 équipes de 4 personnes chacune vont parcourir le Maroc pour interroger les ménages sur les signes des principaux facteurs de risque pour les MNT. Objectif : collecter des renseignements sur le tabagisme (un problème majeur au Maroc), la consommation d’alcool, l’activité physique, la consommation de fruits et légumes, le poids et la taille, le tour de taille, la pression sanguine, le cholestérol et la glycémie à jeun, peut-on lire sur le site Internet de l’OMS.
Il est à souligner que cette initiative s’inscrit dans le cadre du projet «Données pour la santé» qui vise à renforcer la collecte des informations sanitaires dans le monde.
Comme le rappelle le Dr Hicham El Berri, chef de la Division des MNT au ministère de la Santé, le Maroc manque de « données sur les MNT et le système STEPS est un dispositif testé et éprouvé ». Citant ce dernier, l’agence onusienne rapporte que « le fait que l’OMS et l’initiative Données pour la santé nous aident à mettre en place un système de collecte des données sur les MNT auprès des ménages sera très utile pour prévenir et combattre les MNT au Maroc».
En effet, «en savoir davantage sur la prévalence de ces facteurs de risque aidera le Maroc dans ses actions pour lutter contre les MNT», a indiqué Leanne Riley, chef à l’OMS de l’équipe de surveillance des MNT, englobant le projet STEPS.
Par ailleurs, ajoute-t-il, le fait de connaître la fréquence des facteurs de risque qui menacent la santé des populations permet aux gouvernements d’«élaborer des politiques et de plaider pour obtenir les ressources afin de juguler ces risques».
Au-delà, l’OMS estime qu’une telle démarche aidera aussi le pays dans ses efforts pour tenir les engagements mondiaux de lutte contre les MNT, fixés par l’Assemblée mondiale de la Santé et les objectifs de développement durable.
Soutenu par Bloomberg Philanthropies et le gouvernement australien, en collaboration avec les ministères de la Santé et des organisations partenaires, comme l’OMS, le projet «Données pour la santé fait également le lien avec une initiative plus large menée par la Health Data Collaborative, hébergée par l’OMS, un partenariat de plus d’une trentaine d’organisations travaillant à l’échelle mondiale pour la santé afin de renforcer les systèmes d’information sanitaire dans les pays», indique l’OMS.

Alain Bouithy
Mardi 28 Juin 2016

Lu 499 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs