Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présentation du rapport arabe sur les OMD

Définir une vision de développement pour l’après 2015




Présentation du rapport arabe sur les OMD
Une session de formation pour le renforcement des capacités en matière de mesure et d'évaluation des indicateurs de la pauvreté, s'est ouverte à Rabat, par la présentation du rapport arabe sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).
Elaboré par la Ligue arabe en collaboration avec le secrétariat technique du Conseil des ministres arabes des Affaires sociales et en coordination avec des organisations des Nations unies, ce rapport, qui dresse un état-des lieux des efforts accomplis par les pays arabes pour l'atteinte des OMD et définit une vision de développement pour l'après 2015, se focalise sur les avancées réalisées par ces pays en matière de développement depuis 1990 et les défis à relever dans ce domaine.
Réalisé conformément à une demande de l'Assemblée générale des Nations unies portant sur la réalisation d'une évaluation périodique des avancées accomplies dans la mise en œuvre des OMD, ce projet intervient dans une conjoncture particulièrement riche en changements sociaux et politiques dans la région arabe.
Cette session, qui se poursuivra jusqu'à mercredi prochain, vise à identifier les besoins à l'échelle de la région arabe à la lumière du rapport arabe sur les OMD et à établir des données sur la pauvreté dans le monde arabe, de manière générale, et parmi les enfants en particulier, outre la promotion des indicateurs de la pauvreté dans le monde arabe.
Cette session de formation est la première activité dans la mise en œuvre des recommandations issues du rapport arabe sur les OMD et du suivi de l'exécution de la décision prise par le bureau exécutif du conseil des ministres arabes des Affaires sociales, au cours de sa 62è session tenue en octobre 2013.
Prennent part à cette session, les pays membres du conseil des ministres arabes des Affaires sociales, en l'occurrence la Palestine, le Liban, le Yémen, la Jordanie, l'Egypte, la Tunisie, l'Algérie, la Mauritanie, le Soudan, l'Arabie Saoudite, le Bahreïn, la Somalie et le Sultanat d'Oman, outre le secrétariat technique du conseil des ministres arabes des Affaires sociales, et des experts de la commission économique et social de l'Asie occidentale.
S'exprimant à cette occasion, la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Mme Bassima Hakkaoui, a rappelé les avancées réalisées par les pays arabes dans l'atteinte du premier objectif relatif à lutte contre la pauvreté extrême et la faim à l'horizon 2015, à travers la réduction du taux des populations pauvres, notant, toutefois, que la plupart de ces pays se trouvent encore dans une situation de précarité .
La Maroc, à l'instar des autres pays arabes, se trouve aujourd'hui au cœur de cette dynamique de développement pour faire face au phénomène de la pauvreté, a-t-elle relevé, notant qu' au cours de la période 2004-2011, l'indice de pauvreté multidimensionnelle, selon une enquête nationale du Haut commissariat au plan, a baissé de deux tiers, et a été même quasiment éradiquée en milieu urbain .
La ministre a indiqué que les avancées réalisées dans ces différents domaines sont le résultat des efforts déployés par l'ensemble des acteurs (gouvernement, établissements privés, associations de la société civile), mettant en avant les réalisations notoires accomplies par l'Initiative Royale pour le développement humain (INDH) à cet égard.
Elle a par ailleurs souligné l'importance du thème choisi pour cette session de formation qui offre l'occasion de débattre des différentes approches et méthodologies suivies dans l'établissement des données statistiques permettant d'examiner l'évolution du phénomène de la pauvreté et d'élaborer des politiques sociales plus efficaces dans ce sens.
De son côté, le chef de la délégation de la commission économique et social de l'Asie occidentale, Khaled Abou Ismail, a souligné que le rapport arabe pour les OMD a été élaboré dans un contexte particulier, notant que les recommandations de ce rapport concernent la bonne gouvernance, l'égalité, l'action sociale, la qualité et le partenariat.
Pour sa part, Tarek Naboulssi, du secrétariat technique du conseil des ministres arabes des Affaires sociales, a affirmé dans une allocution au nom de la Ligue arabe, que le lancement, à partir du Maroc, du rapport arabe pour les OMD, témoigne du rôle éminent du Royaume dans l'action sociale et de développement arabe commune et de ses efforts louables pour la réalisation des OMD dans tous les pays de la région.

Mercredi 22 Janvier 2014

Lu 1125 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs