Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Préfecture d’Agadir Ida Outanane : Douze quartiers et six communes rurales ciblés par l’INDH




Préfecture d’Agadir Ida Outanane : Douze quartiers et six communes rurales ciblés par l’INDH
Le Comité préfectoral de développement humain (CPDH) de la préfecture d’Agadir Ida Outananea tenu une réunion au siège de la wilaya d’Agadir le mercredi 7 septembre 2011 sous la présidence du wali de la r       égion Souss Massa Drâa, gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane et président du Comité.
Cette réunion a eu pour objet l’identification de quatre (04) quartiers urbains pour être ciblés par le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, et la présentation des six (06) communes rurales ciblées par le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural dans le cadre du programme de l’INDH pour la période 2011-2015.
 Les six (6) communes rurales en question ont été choisies sur la base du seuil de 14 % comme taux de pauvreté au lieu de 30 % adopté au titre de la première phase 2006-2010. Ces six (06) communes rurales cibles sont : Aziar, Tadrart , Tiqqi,  Imouzzer , Tamri et Aqesri.
Les membres du Comité préfectoral ont également choisi  quatre (04) nouveaux quartiers sur la base des concertations locales menées conjointement par le CPDH et le Haut commissariat au Plan tout en tenant compte des critères fixés dans le message ministériel n°15040 du 10 août 2011 et du classement des quartiers de la ville d’Agadir conformément aux indices de pauvreté et  à l’insuffisance d’accès aux infrastructures de base (branchement à l’eau potable,  assainissement, état d’habitat, taux de pauvreté, voiries , etc.)
 Les quatre (04) nouveaux quartiers sur lesquels a porté le choix du CPDH au niveau de la ville d’Agadir sont les suivants : Ahlaka Imouanssisse Takoute N’aït Abderrahmane, hay Mohammadi, Lakhyam Lagouira, Assaka à Tikiouine.
Il est à rappeler que les six (06) anciens quartiers cibles au niveau de la ville d’Agadir, qui ont connu des extensions incluant de nouvelles  agglomérations, sont maintenus. Il s’agit là de Taddart, Anza ; El Hajeb, douar Laârab à Tikiouine ; Bir Anzarane, douar Souiri à Tikiouine ; Bensergao centre ;  Aghroud à Bensergao ; quartier zone des piémonts (Aït Taoukt, Aït El Moudden, Ighil Oudardour), avec en plus deux quartiers périurbains : centre de Drarga et centre d’Aourir, soit  un total de douze quartiers.
A l’issue de cette réunion du CPDH, Mme Saloua Benkirane, chef de la Division de l’action sociale à la préfecture d’Agadir Ida Outanane (DAS) nous a fait la déclaration suivante :«Pour la première période 2006-2010, on avait trois  programmes dans le cadre de l’INDH : le programme de lutte contre la précarité, le programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain et le programme transversal. Pour la deuxième période 2011-2015, on a quatre programmes : les trois que je viens de vous citer auxquels on a ajouté le programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural dont  le seuil de pauvreté des communes rurales dépasse les 14%. Donc, on a six communes rurales cibles et douze quartiers urbains et périurbains, soit dix-huit cibles en tout ». Et Mme Benkirane d’ajouter : « Alors maintenant, on va commencer à travailler avec les comités locaux de développement humain, puis les équipes d’animation qui vont faire le diagnostic participatif avec l’aide de la Division de l’action sociale. Et après cela, les comités locaux vont travailler sur les initiatives à soumettre au CPDH pour étude et validation. Donc, on est maintenant dans la phase du diagnostic participatif ».
Et le Chef de la DAS de conclure : « La priorité pour cette deuxième phase de l’INDH,  c’est les AGR (les activités génératrices de revenus). Il faut travailler surtout avec les jeunes diplômés, et les femmes aussi. L’éducation et la santé figurent également parmi les priorités. Mais les AGR constituent la grande priorité. Et bien sûr, on va faire appel aux services extérieurs concernés pour qu’ils travaillent avec eux». 

M’BARK CHBANI
Lundi 12 Septembre 2011

Lu 1276 fois


1.Posté par hmina abbas le 12/09/2011 11:35
S'il y a un seul lecteur qui a compris, qu'il se manifeste !
de le parole et du vent, et c'est tout... diagnostic participatif
une fassia , chef de la DAS, du CPDH ...au chevet des plus pauvres ! qui va commencer à travailler avec les comités locaux de développement qui vont travailler sur les initiatives à soumettre pour étude et validation.....et si ça marche pas, eh bien tant pis pour eux.........tu parles..
circulez et allez faire autre chose !
ah! ces élections ! ça fait perdre la langue et la parole..

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs