Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pourquoi les gens font-ils la queue devant les magasins Apple ?




Pourquoi les gens font-ils la queue devant les magasins Apple ?
A chaque sortie d’un nouvel iPhone, la même scène se répète: des files de fans de la marque à la pomme se forment devant les boutiques officielles pour faire partie des premiers à décrocher le précieux sésame.
Sur le site internet du New York Times, le journaliste Alex Stone affirme que les Américains passent près de 37 millions d’heures chaque année à faire la queue. Son article, qui évoque les files d’attentes dans les aéroports ou les magasins, qualifie les files d’attente de «torture» et explique que ces longues heures de patience peuvent provoquer du stress, de l’ennui et l’impression désagréable que nous perdons du temps de vie inutilement.
Alors pourquoi certains clients s’embêtent-ils à rester des heures devant un magasin fermé, parfois dans la nuit et le froid? C’est la question que s’est posée le site américain Market Watch.
Le plus étrange selon le journaliste Charles Passy, c’est que certaines personnes soient prêtes à subir cette épreuve alors même qu’il était possible de pré-commander l’iPhone 5 en ligne, au prix de vente du magasin.
Mais penser qu’il est inutile de faire la queue pendant les heures reviendrait à ignorer que l’expérience de l’attente fait partie intégrante de la satisfaction que le consommateur retire du produit qu’il achète. Un sentiment de partage que l’on ne ressentirait pas à l’aéroport ou à l’épicerie, et qui explique pourquoi faire le queue devant un magasin Apple ne serait pas aussi désagréable que dans les exemples cités par le New York Times.
Derrière ce phénomène se cache en effet des raisons plus profondes que la simple volonté de faire partie des premiers acquéreurs des produits phare d’Apple. Faire la queue constitue tout d’abord une expérience de groupe, un moment de partage. «Le shopping est devenu un événement collectif », explique ainsi Adam Hanft, qui travaille dans une agence de consulting à New York. Un fait confirmé par Daniel M. Ladik, professeur de marketing à l’université de Seton Hall (New Jersey) et lui-même amateur de produits Apple:
«Faire la queue est devenu quelque chose de communautaire. Il n’y a pas d’autre logique derrière ce phénomène.»
De plus, le fait d’être nombreux dans une file d’attente conforte les clients dans l’idée qu’ils ont pris la bonne décision en allant acheter l’iPhone, puisqu’ils ne sont pas les seuls à être devant le magasin avant son ouverture. Enfin, les vendeurs également trouvent leur compte dans ce phénomène, puisque ces longues files d’attente attirent l’attention médiatique sur leurs boutiques.

Libé
Samedi 13 Octobre 2012

Lu 226 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs