Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour pallier le manque de structures d’accueil : Un complexe socioéducatif au quartier de Lissasfa




Pour pallier le manque de structures d’accueil : Un complexe socioéducatif au quartier de  Lissasfa
Un complexe socio-éducatif va très prochainement ouvrir ses portes au quartier casablancais Lissasfa généralement plus connu pour ses bidonvilles que pour ses animations culturelles et éducatives.
Chérifa Lalla Oum Keltoume Alaoui, présidente du CAFEM (Comité d’appui à la famille et à l’enfance marocaine) est l’initiatrice de ce projet qui s’inscrit également dans la logique de l’Initiative nationale pour le développement humain initiée par S.M le Roi Mohamed VI.
Contactée par nos soins, Fawzia Talout Meknassi, chargée de communication du projet, a affirmé que « la particularité » de ce quartier très populaire de Casa expliquait l’implantation du complexe à cet endroit.
Véritable organisme de formation, la structure cible tout particulièrement les femmes et  les jeunes. Ces derniers, précisément les 16-18 ans, se verront ainsi offrir la possibilité d’obtenir un diplôme de technicien suite à une formation où l’accent sera mis sur les disciplines nécessitant un effort physique. Le sport devient ainsi un « stimulant », précise Mme Meknassi et les jeunes du quartier souvent désireux d’échapper à un cursus scolaire traditionnel ont ainsi la possibilité d’apprendre les métiers d’entraîneurs, de coachs sportifs ou encore d’agents de sécurité aux termes d’une formation de deux ans.
Quant aux femmes, le centre d’apprentissage et de renforcement de leurs capacités socio-économiques et juridiques leur permettra de s’autonomiser par le biais de formations dans de nombreux domaines de l’artisanat, mais également aux métiers de gouvernante, fleuriste, ou encore esthéticienne.
Outre l’aspect strictement éducatif, de nombreux équipements ont été mis en place, notamment une piscine olympique, une bibliothèque et une salle multimédia. Toutes ces structures seront ouvertes au public aux alentours de 17 heures après les cours et ce dès qu’un système d’adhésion sera opérationnel. Pour ce faire une grande réunion a eu lieu le mardi 27 octobre afin de fédérer les acteurs locaux (habitants du quartier et associations) et de mettre en place des comités de gestion du complexe.
Un espace d’exposition sera également ouvert, où seront organisés différents types de manifestations culturelles, telles que la signature de livres, la présentation de tableaux et de photographie et des ateliers de poésie.
Pour le moment, les habitants de Lissasfa restent «sceptiques et curieux» sur l’utilisation qui sera faite de ce complexe et les spéculations vont bon train. «On a même dit que ce serait un centre pour handicapés», s’amuse Mme Meknassi. Il est ainsi fort à parier que toute la population sera ravie de découvrir enfin les joies d’une vraie vie de quartier articulée sur l’éducation, le sport et la culture…

Sofia Aliamet
Jeudi 29 Octobre 2009

Lu 389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs