Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour mettre fin à l’effusion de sang

Chassé-croisé diplomatique




Pour mettre fin à l’effusion de sang
Alors que les forces israéliennes pénétraient plus en profondeur dans Gaza-ville, la diplomatie battait son plein hier pour mettre fin aux combats avec l’arrivée du secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon en Israël et la visite d’un émissaire israélien en Egypte qui joue les intermédiaires avec le Hamas en vue d’un cessez-le-feu.
L’Assemblée générale de l’ONU devait pour sa part tenir une réunion d’urgence hier jeudi pour appeler au respect de la résolution 1860 du Conseil de sécurité de l’ONU demandant un cessez-le-feu à Gaza, restée lettre morte depuis son adoption le 8 janvier.
Dans le cadre de cette effervescence diplomatique, le ministre allemand des Affaires étrangères est lui aussi arrivé hier en Israël, première étape d’une tournée régionale destinée à favoriser une trêve.
Le ministre espagnol des Affaires étrangères et ancien émissaire de l’Union européenne au Proche-Orient, Miguel Angel Moratinos, se trouvait mercredi en Cisjordanie.
“Mon sentiment est que nous sommes tout prêts d’un cessez-le-feu. Ils sont très proches, mais il y a encore du travail”, a-t-il déclaré.
Au Caire, le représentant du Hamas Salah al Bardaouil a indiqué que son mouvement avait présenté “un point de vue détaillé aux dirigeants égyptiens afin que (l’Egypte) puisse continuer à œuvrer pour la fin de l’agression et l’arrêt de l’injustice qui est faite à notre peuple dans la bande de Gaza.”
Quant à la France et l’Allemagne, elles ont répété mercredi leur demande d’un cessez-le-feu immédiat, tandis que la Bolivie et le Venezuela ont rompu leurs relations diplomatiques avec Israël en protestation contre l’offensive lancée le 27 décembre.
Par ailleurs, la tenue, ce vendredi à Doha, d’un sommet arabe sur la guerre à Gaza est, de plus en plus incertaine, le quorum n’ayant pas encore été atteint, selon le secrétaire général de la Ligue arabe Amr Moussa.
Ce dernier avait tenu des propos similaires, mais évoqué l’approbation de 14 pays.
Entre-temps, l’Irak est revenu sur son approbation, a précisé Amr Moussa de Koweït, où un sommet économique arabe est prévu les 19 et 20 janvier.
Pour leur part, l’Egypte et l’Arabie Saoudite ont estimé ce sommet “prématuré” et risquant de torpiller des pourparlers cruciaux pour en finir avec la guerre de Gaza sur la base du plan égyptien.
Pour sa part, la Tunisie n’envisage pas de participer au sommet de Doha estimant qu’une telle rencontre  des dirigeants arabes doit faire l’objet d’une “préparation minutieuse”.
Idem pour le Maroc où un communiqué du cabinet royal a indiqué que Sa Majesté le Roi Mohammed VI n’assistera personnellement ni au Sommet arabe extraordinaire proposé à Doha, ni au Sommet arabe économique à Koweït.
Le Royaume qui a, dès le premier jour, exprimé sa ferme condamnation de l’agression israélienne et s’est mobilisé pour défendre et soutenir les palestiniens meurtris de Gaza, a mis en place un plan d’urgence pour l’accueil de 200 blessés palestiniens, l’acheminement d’une importante aide en médicaments et en denrées alimentaires aux populations de Gaza et l’ouverture d’un compte spécial à Bank Al Maghrib pour la collecte des contributions en faveur du peuple palestinien. 

L B
Vendredi 16 Janvier 2009

Lu 250 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs