Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour le Danemark, la COP22 à Marrakech suscite "“de grandes attentes”

L’impératif d’avancer dans les négociations au sujet du mécanisme d’ambition à long terme et du plan mondial d’action pour le climat




Le Danemark, un des pionniers au monde de la transition énergétique, place de "grandes attentes" sur la 22ème Conférence des parties sur les changements climatiques (COP22) qui aura lieu en novembre à Marrakech, en vue de la concrétisation des engagements de la communauté internationale pour contenir le réchauffement climatique, notamment après la ratification de l’Accord de Paris par les Etats-Unis et la Chine.
"La COP 22 suscite de grandes attentes. C’est une importante conférence de suivi de l’Accord de Paris, dont l’entrée en vigueur représentera l’enjeu clé à Marrakech", a déclaré à la MAP le négociateur en chef du Danemark à la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, Caspar Olausson.
Après la ratification tout récemment de l’accord universel sur le climat par Washington et Pékin, "il y a une chance d’assister à son entrée en vigueur à Marrakech", a-t-il indiqué.
Une telle avancée constituera un "signal fort" de la part de l’ensemble des parties à la Convention-cadre de l’ONU sur les changements climatiques (CCNUCC) que l’accord de Paris est pris très au sérieux et que les dirigeants du monde entier ne ménagent aucun effort sur la voie de la transition énergétique.
"L’accord de Paris est un important traité mais nous devons œuvrer davantage, en tant que communauté internationale, pour prévenir les effets dangereux du dérèglement climatique", a insisté le responsable nordique, relevant, dans ce sens, l’impératif d’avancer dans les négociations au sujet du mécanisme d’ambition à long terme et du plan mondial d’action pour le climat.
Revenant sur le processus de préparation du rendez-vous de Marrakech, M. Olausson a qualifié de productives les consultations informelles, tenues tout récemment à Rabat, en présence de chefs de délégations d’un grand nombre de pays.
"Il est clair que le Maroc prend très au sérieux l’accueil de la COP22 et s’y prépare très bien", a, par ailleurs, indiqué le responsable danois qui dit s’attendre à une conférence de haut niveau en novembre.
Le royaume nordique, aux avant-postes des énergies renouvelables et de la technologie verte, sera fortement représenté à Marrakech.
Une délégation comprenant une cinquantaine de responsables du gouvernement, de représentants du secteur privé et de la société civile fera le déplacement au Maroc, outre les représentants des médias, a indiqué M. Olausson.
Il a révélé, à cet égard, l’intérêt que portent les grandes compagnies danoises, dont certaines sont leaders dans le solaire, l’éolien, aussi bien terrestre qu’offshore, ainsi qu’en matière d’efficacité énergétique, pour être présentes à cette grand-messe planétaire sur le climat avec l’espoir de mieux se positionner sur le marché africain.
En termes d’énergies renouvelables, le Maroc a entrepris d’énormes efforts et la COP22 servira incontestablement de cadre idoine pour les mettre en valeur, a estimé le responsable danois.

Mercredi 21 Septembre 2016

Lu 1109 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs