Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la sauvegarde et la prévention d'un haut lieu du patrimoine culturel

Meknès planche sur sa médina




Pour la sauvegarde et la prévention d'un haut lieu du patrimoine culturel
Noyau de départ de la cité ismaïlienne, la médina de Meknès reflète la grandeur d'un passé architectural glorieux et l'authenticité d'un savoir-faire inégalé dans les domaines culturel, urbanistique et social.
 Ses vestiges historiques, ses édifices et l'originalité de sa beauté séculaire sont aujourd'hui autant de patrimoines et de supports civilisationnels qu'il faut sauvegarder et réhabiliter.
Classé patrimoine universel par l'Unesco, cet ensemble urbain qui a pu résister à l'épreuve du temps, est en effet sérieusement menacé par une série de facteurs liés aussi bien à la pression démographique, à la gestion urbaine qu'à la dégradation de l'environnement de la cité ancienne.
La médina de Meknès comme la plupart des tissus traditionnels a été fondée et développée sur la base d'une tradition séculaire qui s'est renforcée au fil des siècles  par le foisonnement des civilisations, le brassage des cultures et l'accumulation de savoir-faire.
Sa gestion s'opérait selon des règles communément acceptées qui faisaient que son renouvellement continu se réalisait d'une manière harmonieuse selon le même processus qui a favorisé sa fondation et son développement.
Malheureusement, les changements sociaux, technologiques et politiques contemporains ont produit un contexte nouveau qui a bouleversé cet ordre préétabli. Par conséquent, ce tissu est entré dans un processus de transformation, dont les conséquences affectent directement la qualité du cadre bâti et de l'espace urbain. Il en résulte un phénomène de dégradation difficilement maîtrisable et une perte progressive des éléments identitaires de la ville. En effet, les gestionnaires de ces espaces sont confrontés à un double défi relatif aux moyens susceptibles d'assurer la pérennité de ce tissu  pour les générations futures comme témoins des civilisations passées et en préserver l'authenticité, de répondre aux exigences actuelles engendrées par la dynamique économique et sociale avec toutes les pressions qui s'y exercent, de préserver les éléments-clés qui font l'identité de cet espace et sa valeur et permettre un renouvellement qui s'intègre au maximum avec l'esprit de ces lieux et respecte sa dimension patrimoniale.
 Les expériences antérieures, qui ont démontré la limite des moyens mis en place et les règlements et normes  en vigueur par leur aspect restrictif, ne peuvent permettre de mettre fin aux outrances constatées;  de même les fonds alloués aux opérations de sauvegarde et de mise en valeur sont insuffisants pour faire face à l'ampleur du phénomène.  Dès lors, une réflexion doit être menée pour la mise en place de nouveaux outils permettant, grâce à des procédures plus souples, de susciter l'adhésion de tous les intervenants et de gagner leur engagement à une  prise de conscience générale et une réelle implication.
L'intérêt de cette réflexion est la mise en place d'une charte architecturale pour la médina de Meknès permettant de disposer d'un cadre référentiel, favorisant la conservation de l'existant et une meilleure planification et gestion de la qualité du cadre bâti et des aménagements extérieurs.
 La charte architecturale, qui est un outil de connaissance et de conseil destiné à tous les acteurs du cadre bâti, a pour objectif de mieux faire comprendre la médina, ses espaces urbains, ses paysages et son architecture, pour mieux la préserver et la transformer.
Constituant un document de conseil auquel chacun devrait se référer, cette charte, objet d'une étude lancée par l'Agence urbaine de Meknès, permettra de fixer les règles d'intervention à l'intérieur de la médina et de ses différentes composantes urbanistiques.
Cette charte s'inscrivant dans une optique de sensibilisation aux spécificités architecturales et urbanistiques locales, se propose de traiter les aspects se rapportant notamment au cadre bâti, aux espaces publics, au paysage et au mobilier urbains.
De même, cette charte, dont le contenu n'est pas limitatif à ces aspects, peut constituer la référence à tout projet ou programme identifié par les différents partenaires pour la préservation et la revitalisation de l'existant, la mise à niveau et la requalification urbaine, l'accompagnement, l'assistance technique, la sensibilisation et la vulgarisation Ce document devrait être élaboré en collaboration avec les autorités locales et élus ainsi qu'avec d'autres partenaires dont la société civile pour assurer le succès de ses objectifs visant à faire face aux dégradations de ces espaces.
La stratégie mise en oeuvre doit s'inscrire dans une perspective de développement durable, en offrant de meilleures  conditions de vie et un contexte urbain maîtrisé ou revalorisé dans le respect de l'authenticité et des valeurs intrinsèques de ce patrimoine.
   Les espaces ou éléments composants l'identité de la ville doivent être mis en avant tout en proposant des possibilités de  leur réinsertion dans les projets nouveaux de manière à permettre un renouvellement dans le respect des valeurs qui font l'identité de la médina.
Selon ses initiateurs, cette charte va permettre d'observer et d'expliquer les caractéristiques propres à la médina de Meknès afin de proposer des actions pour conduire son renouvellement et son développement  tout en respectant son identité.
Elle se présentera comme un document de référence à l'usage de tous les opérateurs intervenant dans les domaines de l'architecture et de la construction, ainsi que des  aménagements urbains.  Ce document sera destiné à vulgariser les prescriptions nécessaires pour la conservation des bâtiments traditionnels, mais aussi les actions à mener pour l'embellissement des constructions existantes, ainsi que les conditions de l'intégration des nouveaux bâtiments, la rénovation ou la création de devantures commerciales, les aménagements de l'espace public.
   Le but est d'améliorer le cadre de vie dans ce secteur et sa perception comme espace de grande valeur susceptible de rehausser l'image de marque de la ville.
Dans le but de veiller au bon déroulement des actions programmées et au respect des dispositions de la charte,  il sera procédé à la mise en place d'un conseil de veille architectural, qui aura pour mission de promouvoir la qualité architecturale et urbanistique de la médina et d'émettre un avis consultatif sur tout projet se situant dans le périmètre concerné par la charte et son environnement immédiat.

Mouhcine Abou Nada
Mardi 20 Janvier 2009

Lu 326 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs