Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour bien vieillir, il n'est jamais trop tard pour s'adonner à une activité




Pour bien vieillir, il n'est jamais trop tard pour s'adonner à une activité
Même entamée tardivement par des seniors, une activité physique régulière multiplierait par trois leurs chances de mener "une vieillesse en bonne santé", selon une étude parue mardi.
En étudiant pendant huit ans un échantillon de 3.500 personnes dont l'âge moyen était de 64 ans, des chercheurs britanniques ont montré que ceux qui avaient eu une activité physique régulière modérée ou vigoureuse avaient sept fois plus de chances de bien vieillir que les personnes inactives.
Les chances étaient encore trois fois supérieures chez les 10% d'anciens inactifs ayant repris une activité physique entre 2002 et 2010, selon l'étude publiée dans la revue British Journal of Sports Medicine, qui fait partie du groupe du British Medical journal (BMJ).
A la fin de la période étudiée, une personne sur cinq était considérée en "bonne santé, tandis que 4 sur 10 avaient développé une pathologie chronique, un sur cinq souffrait d'une dépression ou d'un déficit cognitif et un tiers d'une incapacité au moins partielle".
Pour arriver à leurs résultats, les chercheurs dirigés par le Dr Mark Hamer, un épidémiologiste de l'University College de Londres, ont tenu compte des principaux autres facteurs susceptibles d'avoir un effet sur le vieillissement comme le tabagisme, la consommation d'alcool, le statut marital ou les ressources financières.
Alors qu'il n'existe pas de consensus sur le sujet, ils ont estimé que le "vieillissement en bonne santé" pouvait être défini par le fait de ne pas avoir de maladie chronique, ni de déficit cognitif "majeur" ou de "limitation importante" de ses capacités physiques et d'être en bonne santé mentale.
"Cette étude, concluent-ils, soutient les politiques de santé publique visant à inciter les seniors à avoir une activité physique, même à un âge déjà avancé". Plusieurs études ont déjà montré qu'une activité physique régulière permettait de retarder le vieillissement et de garantir une meilleure qualité de vie.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande pour sa part aux personnes de plus de 65 ans de pratiquer au moins 150 minutes d'activité d'endurance modérée ou 75 minutes d'activité d'endurance soutenue par semaine. Cette activité physique englobe les loisirs, les déplacements à pied ou à vélo, les tâches ménagères, les activités ludiques et le sport.
Selon une étude suédoise publiée le mois dernier par le même journal britannique, bricoler, jardiner, aller ramasser des champignons ou laver sa voiture sont autant d'activités susceptibles de réduire le risque de crise cardiaque ou d'attaque cérébrale de près de 30% parmi les personnes de plus de 60 ans.

AFP
Jeudi 5 Décembre 2013

Lu 437 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs