Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Porochenko présente un plan de paix à Poutine

La Russie dépose un projet de résolution devant le Conseil de sécurité




Porochenko  présente un plan de paix à Poutine
Le président ukrainien Petro Porochenko a présenté jeudi à Vladimir Poutine son plan de paix pour l'Est prorusse mais s'est plaint d'une présumée incursion de tanks russes en Ukraine lors de leur premier échange "substantiel".
C'était le premier échange entre les deux hommes après une brève rencontre il y a une semaine en France qui avait fait naître un espoir d'apaisement. Même si la présidence ukrainienne a indiqué que la conversation de jeudi avait été "longue et substantielle", le porte-parole de M. Porochenko a souligné que le nouveau président ukrainien s'était plaint à M. Poutine d'une incursion présumée de trois tanks en territoire ukrainien.
Pouchiline, un des leaders de la "République populaire de Donetsk" (auto-proclamée), n'était pas dans sa voiture mais deux de ses gardes du corps ont été tués et deux autres blessés, selon la porte-parole.
La Russie entend déposer un projet de résolution à ce sujet devant le Conseil de sécurité de l'ONU afin d'obtenir que l'Ukraine "commence à appliquer la feuille de route" élaborée en mai par le président de l'OSCE, le Suisse Didier Burkhalter, a-t-il ajouté.
La Russie a également accentué la pression sur Kiev sur le front du gaz après l'échec de pourparlers mercredi à Bruxelles alors que l'Ukraine rejette la baisse de prix proposée par Moscou au risque d'une coupure des approvisionnements redoutée des Européens. Le géant russe Gazprom a donné jusqu'au 16 juin à Kiev pour rembourser sa dette gazière.
Un des points clés du plan Porochenko est la création de couloirs humanitaires réclamés par Moscou pour permettre aux civils de quitter les zones de combats, où les violences ont fait 270 morts en deux mois.
Les combats restent réguliers dans les régions de Donetsk et Lougansk, où les insurgés ont proclamé des "Républiques" indépendantes et pris le contrôle d'une partie de la frontière avec la Russie.
Les affrontements sont particulièrement vifs dans les environs de Slaviansk, bastion prorusse de la région de Donetsk où les habitants doivent vivre sans eau et souvent sans électricité. A cette tension persistante s’est ajoutée une explosion qui a fait sauter la voiture du chef des insurgés séparatistes de la ville, Denis Pouchiline, a indiqué une porte-parole des séparatistes. 

AFP
Samedi 14 Juin 2014

Lu 95 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs