Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plus 90 % de guérison pour tout diagnostic précoce du cancer


Des progrès biologiques et des instruments sophistiqués



Plus 90 % de guérison pour tout diagnostic précoce du cancer
Le taux de guérison du cancer peut atteindre plus de 90 % en cas de diagnostic précoce, a affirmé le Pr. Hassan Errihani, président de l'Association marocaine pour la formation et la recherche en oncologie médicale (AMFROM).
Dans une déclaration à la MAP en marge des travaux du 4ème Congrès de l'AMFROM, tenu sous le signe "Oncologie médicale au Maroc: une dynamique continue", le Pr. Errihani a précisé que la guérison d'un cancer est devenue plus efficace avec le progrès biologique et les instruments sophistiqués de diagnostic précoce, notant, dans ce contexte, que 60 %des cas atteints de cette maladie sont actuellement en traitement comparativement aux années 70.
Il a fait remarquer que le coût de traitement du cancer demeure relativement très élevé et pose beaucoup de problématiques dans les pays émergents, considérant que le diagnostic précoce contribue à abaisser ce coût.
Parmi les nouveautés de cette session, a-t-il ajouté, figure le lancement du projet "Structuration de la recherche en oncologie au Maroc", initié et coordonné par la Fondation Lalla Salma - Prévention et traitement des cancers.
Ce projet est de nature à optimiser et accélérer la production de nouvelles connaissances et de favoriser leur diffusion et leur application dans la prise en charge des cancers, a-t-il relevé. Il a fait observer par ailleurs que ce congrès, qui coïncide avec la 1ère session maghrébine de médecine d'oncologie, constitue un rendez-vous annuel qui permet aux spécialistes de ce domaine de prendre connaissance des dernières nouveautés en la matière, relevant que cet événement couvre toutes les facettes des cancers : épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques ou encore socioéconomiques.
Au programme scientifique du congrès, figurent plusieurs exposés sur les recherches récentes, en particulier celles concernant le cancer du sein et le cancer du poumon, deux pathologies particulièrement fréquentes au Maroc, a-t-il relevé, ajoutant que l'une des activités marquantes de ce programme sont les séances de discussion sur le cancer du côlon et le cancer du rein, qui ont connu l'avènement de nouvelles thérapies ciblées.
Cette édition connaîtra la participation aussi de l'Association des jeunes oncologues en formation à travers l'organisation de 2 sessions baptisées "Recherche en oncologie" et "Jeunes oncologues", a encore ajouté le Pr Errihani, affirmant que les infirmiers vont eux aussi bénéficier d'une journée spéciale pour la formation et le partage d'expériences.

MAP
Mardi 26 Mars 2013

Lu 458 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs