Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plainte d’une ONG espagnole contre le Polisario pour détournement des aides humanitaires





D’importantes quantités de médicaments périmés commercialisés dans les camps de Tindouf



Plainte d’une ONG espagnole contre le Polisario pour détournement des aides humanitaires
S’appuyant sur le rapport de l’OLAF, l’ONG espagnole « Manos Limpias » (Mains propres) a déposé plainte contre les responsables du Polisario qu’elle accuse du détournement d’aides humanitaires destinées aux habitants des camps de Tindouf. 
L’ONG qui a estimé la valeur des aides détournées de l’ordre de 20 millions d’euros, a déposé une requête auprès du Parquet  général de Madrid. Le média espagnol qui a rapporté l’information a indiqué qu’elle  a demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire contre des responsables du Front et de la Coordination des associations solidaires avec le Sahara (CEAS) pour leur implication dans les détournements desdites aides.
Selon elle, il n’y a aucun doute sur le fait que les agents du Polisario ont largement bénéficié de la générosité internationale et réussi à soutirer le maximum d’aides aux autorités et aux contribuables espagnols. La CESA a joué, et continue de jouer, un rôle clé dans toutes ces opérations, selon Manos Limpias.
Dans sa plainte, cette ONG précise que « le manque de contrôle de la part des autorités espagnoles » et « l’absence d’audits des organes d’enquêtes des communautés autonomes (au nombre de 17) et de la Cour des comptes, ont rendu possible cette fraude massive qui demeure impunie jusqu’au jour  d’aujourd’hui ».
L’ONG demande également que les services compétents mènent des investigations sur les associations qui ont participé à la collecte et la réception des subventions au profit du Polisario. « Manos Limpias » conclut sa demande par un appel lancé aux pays de l’Union européenne, les invitant à bien surveiller les aides envoyées aux habitants des camps de Tindouf. Ce recours à la justice est le premier du genre en Europe. Il intervient cinq mois après la publication du rapport de l’organisme anti-fraude (OLAF), une publication obtenue au forceps après sept ans de combat d’une ONG devant les tribunaux.
Outre que l’ONG espagnole a porté plainte contre les dirigeants du Polisario, plusieurs sites électroniques des camps de Tindouf dénoncent le déversement de médicaments périmés sur les camps. Ces sites soulignent l’implication de plusieurs personnes, notamment celles travaillant dans le secteur de la santé qui profitent de l’ignorance des habitants pour leur fourguer des médicaments devenus dangereux du fait de l’expiration de leur date de péremption.
Une enquête mettant en garde contre ce danger, insiste sur l’arrestation immédiate des importateurs de ce poison et sur la nécessité d’attirer l’attention des populations sur le risque que représentent ces médicaments périmés, particulièrement ceux vendus sous l’étiquette  de médicaments pour la lutte contre l’obésité. 
L’enquête précise  également que  les importantes quantités de ces médicaments dont on ignore l’origine, sont importées de Mauritanie et prétendument destinées à combattre le diabète et d’autres maladies chroniques comme le cancer, sont à l’origine de graves maladies dans les camps.
La publication de cette enquête serait à l’origine de la saisie par la gendarmerie mauritanienne d’un camion provenant de Tindouf et transportant une cargaison de médicaments périmés. 
A signaler, par ailleurs que l’Arabie Saoudite vient, dans un geste charitable de solidarité islamique, d’envoyer 252 tonnes de dattes aux habitants des camps. La question qui taraude ces derniers est la suivante :  ce don va-t-il leur profiter ou va-t-il suivre le même chemin que les aides humanitaires européennes détournées par les dirigeants et leurs proches pour être écoulées sur les marchés algériens et mauritaniens ?
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 1 Juin 2015

Lu 3795 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs