Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plaidoyer pour la préservation du patrimoine des cultures amazighe et hassanie

A l’occasion du 10ème Festival de Fès




Plaidoyer pour la préservation du patrimoine des cultures amazighe et hassanie
Les participants à la 10ème édition du Festival de la culture amazighe, initiée du 5 au 7 septembre à Fès, ont plaidé pour la préservation du patrimoine matériel et immatériel des composantes des cultures amazighe et hassanie.
Lors de cette manifestation culturelle et artistique organisée sous le thème  "Le brassage des cultures amazighe et hassanie et leur relation avec les cultures du Sahel", les participants ont souligné également l'impératif de  renforcer les relations de coopération entre le Maroc et les pays du continent  africain, appelant notamment à encourager la recherche sur les cultures  amazighe et hassanie et  à préserver cette mémoire partagée.
 Mettant en valeur les ressources humaines et naturelles dont regorge l'Afrique, les congressistes ont préconisé de recenser les publications les  plus importantes des cultures amazighe et hassanie afin de les traduire en  arabe vers les langues étrangères.
L'accent a été mis aussi sur la nécessité de former des groupes de travail et de recherche à travers des séminaires et des forums conjoints pour enrichir la  mémoire partagée entre les cultures amazighe et hassanie et leur rapport avec  les cultures subsahariennes.
 Initiative conjointe de l'Association Fès-Saiss et la Fondation Esprit de  Fès, le Festival de la culture amazighe tend à mettre en avant l'impact positif  de la contribution de la langue amazighe au dialogue interculturel, au  développement d'une paix durable, au renforcement de la démocratie et à la  préservation du patrimoine.
La 10ème édition du Festival de la culture amazighe, organisée en collaboration avec la Fondation BMCE, la région de Fès-Boulemane et l'Office  national marocain du tourisme, a porté aussi sur nombre d'activités  culturelles, notamment des lectures poétiques, des films documentaires, des ateliers de travail et des troupes folkloriques représentant les différentes  régions du Maroc. Le festival a rendu également un vibrant hommage à l'écrivaine marocaine  Ghita El Khayat et au chercheur français Michael Peyron, spécialiste de la culture amazighe, pour leur contribution à la culture marocaine.
 L'édition précédente du Festival de Fès de la culture amazighe a été organisée sous le thème "Amazighité et Andalousie : droit d'appartenance et hospitalité" et portant sur le multiculturalisme au Maghreb à la lumière de  l'héritage amazigh et andalou, les identités multiples dans la région, la littérature de la diaspora, les études culturelles et andalouses, et l'hospitalité et droit d'appartenance. 

Mercredi 10 Septembre 2014

Lu 976 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs